Mon bébé est tombé du lit : que faire ?

· 13 février 2019
Ce n’est presque jamais la faute des parents lorsque les bébés tombent. Cela fait plutôt partie du processus de croissance et d'indépendance. Il est normal que vous vous sentiez coupable, mais vous devez surmonter cela.

Cela peut arriver à n’importe qui. Si votre bébé est tombé du lit, ne paniquez pas et réfléchissez à ce que vous devez faire. Nous vous donnons quelques conseils pratiques pour savoir comment réagir si votre bébé est tombé.

Votre bébé est tombé ? Tout d’abord, restez calme

Les os des bébés sont très fragiles et les fractures sont peu fréquentes. En cas de chute, la première chose à faire est de rester calme. Vous pouvez mieux réfléchir et agir consciemment lorsque vous avez les idées claires.

De cette façon, vous serez en mesure de déterminer s’il est nécessaire d’amener le bébé aux urgences ou s’il s’agissait simplement d’une grosse frayeur.

En agissant, vous devez évaluer plusieurs aspects. Tout d’abord s’il est tombé en marchant, l’impact sera moins violent. Cet élément sera crucial pour décider si vous appelez le médecin ou allez au centre de santé.

Avec ou sans saignement

Les chutes sur la tête ou le dos sont généralement les plus délicates. Dans ces cas, vous devez analyser plusieurs aspects. Vérifiez qu’il n’y a pas de sang, recherchez la plaie et compressez-la avec de la gaze et une pression très douce.

S’il n’arrête pas de saigner ou si la plaie est très grosse, vous devriez vous rendre au service des urgences immédiatement.

Si la plaie est petite et que la pression artérielle reste stable, vous pouvez prendre plus de temps pour voir son évolution. N’oubliez pas que beaucoup de sang peut couler du cuir chevelu, même lorsque les dommages sont légers.

S’il n’y a pas de saignement, cherchez une bosse ou une plaie pour déterminer la zone exacte de la blessure. Dans la plupart des cas, il suffira d’appliquer de la glace sur la partie affectée, même si vous devez rester attentif aux autres symptômes.

bébé est tombé

Les vomissements et la douleur

Si votre bébé est tombé et qu’il se met à vomir immédiatement après c’est généralement une raison suffisante pour aller directement à la clinique. Mais si le bébé vomit après plusieurs minutes de pleurs intenses, vous devez essayer de vous calmer car c’est moins grave.

Il est normal que lorsque les enfants pleurent, leur gorge s’irrite, ils se mettent à tousser et ait des réflexes de vomissement. Mais si cela se répète et se manifeste avec une grande force, il convient de demander de l’aide. La douleur est aussi une indication.

Encore une fois, si les pleurs diminuent en intensité, vous pouvez essayer de vous tranquilliser. Si même lorsqu’il est dans vos bras, l’enfant continue de pleurer et à beaucoup crier on vous recommande de l’amener aux urgences.

Il est confus et désorienté

Que l’enfant soit confus, désorienté ou perde conscience est une raison pour se rendre à l’hôpital. S’il est très fatigué et qu’il est difficile de le réveiller également amenez-le aux urgences.

Les convulsions, mêmes de courtes durée, sont une raison suffisante pour l’emmener d’urgence à l’hôpital. Faites-en de même s’il a des difficultés pour bouger, voir ou parler.

Lorsque le sang coule à travers les oreilles ou les narines après un accident vasculaire cérébral, des soins médicaux doivent être réalisés en urgence. Il peut s’agir d’une perte de liquide céphalo-rachidien. Vous devriez également consulter le médecin lorsque du sang apparaît dans la partie blanche de l’œil.

Des déformations visibles dans certaines parties du corps, telles que des bras ou des jambes mal alignés ou des inflammations du cuir chevelu, sont une raison de consulter un médecin. Aussi des changements dans la taille de la pupille ou des mouvements inhabituels dans les yeux.

Après la chute, l’enfant doit se comporter et agir normalement. Dans ces cas, la décision des parents est généralement de rester à la maison et de voir comment cela évolue. Cette évaluation doit durer au moins 24 heures pour détecter d’éventuels symptômes.

bébé est tombé

Comment empêcher mon bébé de tomber ?

On ne peut pas éviter la chute, elle fait partie du développement de la motricité. Ce dont vous pouvez prendre conscience, c’est que ces chutes ne sont pas graves, dans la plupart des cas.

Pour réduire les conséquences néfastes des chutes vous pouvez mettre en pratique, plusieurs mesures. Commencez par protéger les coins des meubles, retirez les tapis ou placez-y des antidérapants.

Il est important de placer des grilles de sécurité au haut et en bas des escaliers et d’éliminer les objets susceptibles de provoquer un accident.

Enlevez les chaises et les tables près des fenêtres. Lorsque le bébé est sur la table à langer, ne le laissez jamais seul car il pourrait se retourner et tomber. Chaque fois que l’enfant va dans une poussette ou cosy, dans la voiture ou dans la chaise haute, il doit être tenu par la ceinture.