Que faire en cas de chutes et coups sur la tête ?

· 22 juin 2018
Les premiers mouvements des enfants comportent le risque de chutes et coups sur la tête. Ce n'est pas pour autant que vous devez en faire une obsession. Cependant, il est essentiel que les parents soient bien informés et sachent comment agir face à ces accidents domestiques.

A partir du moment où les enfants commencent à marcher, ils courent le risque de se cogner la tête. C’est, en effet, l’une des blessures les plus fréquentes des enfants. Et, bien qu’il ne soit pas nécessaire de s’inquiéter, c’est l’un des accidents auxquels nous devons accorder le plus d’attention. Il faut agir rapidement, en fonction de la force de l’impact.

Pour prévenir et réagir de manière appropriée en cas d’accident domestique, les parents doivent être bien informés et savoir comment agir en cas de chute ou de coup sur la tête.

Chutes et coups à la tête: un problème commun

Les blessures à la tête sont fréquentes à partir du moment où l’enfant commence à marcher. Les accidents peuvent survenir indépendamment de l’âge de l’enfants. Ils se produisent le plus souvent à des endroits d’une certaine hauteur.

De tous les accidents de l’enfance, les chutes et les coups sur la tête sont les plus fréquents. En effet, les spécialistes expliquent qu’environ 50% des accidents crâniens surviennent chez les enfants de moins de 15 ans.

Certains endroits de la maison comportent un risque de chute plus important pour les petits. C’est par exemple, le cas des armoires, des trotteurs, des tables, des lits superposés et des chaises, entre autres. Peu de temps après, lorsque l’enfant grandit, ces accidents se produisent généralement lors de la pratique d’un sport ou d’une autre activité physique.

Comment agir en cas de chutes et de coups sur la tête ?

Il est essentiel que les parents et les proches des enfants soient bien informés et documentés sur la façon d’agir en cas d’accident impliquant un coup sur la tête. Ils doivent être en mesure de guérir l’enfant. Il faudra également qu’ils sachent reconnaître s’il est nécessaire d’emmener l’enfant chez le médecin.

Observation

L’un des aspects les plus importants à garder à l’esprit lorsqu’un enfant se cogne la tête est l’observation. Autrement dit, les parents doivent observer leur enfant pendant les 72 heures qui suivent l’accident. Ils pourront l’emmener aux urgences en cas de symptôme étrange.

Il est important de savoir agir face aux chutes et coups sur la tête des enfants.

Aller aux urgences

Certains symptômes indiquent clairement quand un enfant devrait être amené aux urgences au plus vite. Ces symptômes sont :

  • La perte de conscience (même momentanément)
  • Les vomissements
  • Des parole mal articulées ou inchohérentes
  • La perte de la capacité de coordination
  • La perte de mémoire
  • Autres

« Certains endroits de la maison comportent un risque plus important pour les petits. C’est le cas des armoires, des trotteurs, des tables, des lits superposés et des chaises. »

Bosses et bleus

Dans la plupart des cas, les coups ne sont présentent pas d’impact significatif. Si l’enfant a une bosse, un bleu ou une petite coupure, c’est normal qu’il ressente de l’inconfort et ait mal à la tête. Dans ces cas-là, les parents doivent nettoyer et soigner les blessures. Il faudra aussi y appliquer de la glace enveloppée dans un serviette.

Il se peut que le coup semble insignifiant. Cependant, même dans ces cas, il faut faire attention. En effet, si la bosse grossit, il est conseillé de vous rendre aux urgences au plus vite.

Fracture du crâne

Lorsqu’une fracture du crâne survient ou que l’enfant présente l’un des symptômes suivants, il faut appeler les pompiers ou emmener l’enfant aux urgences aussitôt que possible.

Quels sont les symptômes d’une fracture du crâne ? Les yeux violets, un saignement des yeux ou du nez, la perte de la mémoire et de la coordination. On observe aussi que les os de la tête se déplacent au toucher, et des troubles du langage, des convulsions ou de la somnolence.

Les chutes et coups sur la tête peuvent entraîner différents types de symptomes.

Surveillez bien les bébés

Dans le cas des petits bébés, les parents doivent être particulièrement prudents, car les os du crâne sont encore très mous. Il faut donc observer le bébé doit pendant les heures qui suivent la chute et l’emmener chez le médecin si la bosse se développe et devient molle. C’est aussi valable si l’enfant présente des problèmes de respiration, de la somnolence, de l’irritabilité et des vomissements, entre autres symptômes.

Le plus souvent, après un coup, l’enfant a mal à la tête. Dans la plupart des cas, ce problème se résout avec un peu de glace, un environnement calme et un analgésique, selon l’âge de l’enfant.

Comme nous l’avons vu, même dans le cas des bébés, les parents ou d’autres adultes devraient rester attentifs aux différents symptômes qui peuvent indiquer que c’est un coup qui nécessite une attention professionnelle.

Bien que les coups sur la tête soient les accidents d’enfance les plus fréquents, il est également vrai que c’est l’une des zones les plus délicates du corps et que nous devons y porter plus d’attention. L’observation est la clé pour que les parents puissent savoir s’il est nécessaire ou non d’emmener l’enfant aux urgences.