Le moment idéal pour avoir un enfant n’est pas quand on est en couple, c’est quand on est heureux

14 janvier 2018
Dans notre société, et dans son versant encore classique, traditionnel, et parfois même patriarcal, l’idée selon laquelle tout enfant qui vient au monde doit pouvoir compter sur un père et une mère est bien ancrée. Cependant, nous savons tous bien que peu de choses sont aussi épanouissantes que concevoir un enfant avec la personne que l’on aime.

Cependant, si nous ne sommes pas en harmonie complète avec la personne que l’on aime, rien de cela n’a de sens. Parce que peu de choses peuvent être plus dévastatrices qu’un père ou une mère avec un comportement dysfonctionnel, erratique ou avec une claire immaturité au niveau affectif et psychologique.

Avoir des enfants est parfois très facile. Mais ce qui est compliqué, c’est de réussir à faire que cet enfant devienne une personne profitant d’une bonne estime de soi. Quelqu’un de sûr de soi, de digne, courageux, et capable d’être heureux et de rendre les autres heureux.

Par conséquent, il n’y a pas de parent plus approprié qu’un parent qui est heureux et qui est capable de transmettre ses valeurs à cette nouvelle vie. Ces valeurs qui lui ont permis d’être une personne forte et satisfaite, qui guidera son enfant de la même façon. Avec ou sans conjoint.

Dans “Être Parents”, nous vous proposons de réfléchir à ce sujet avec nous.

Parents heureux, enfants heureux ?

Parents heureux : une mère et sa fille se confient

Parents heureux, enfants heureux ? Bon, il faut expliquer certains aspects de cette phrase. Ce que l’on sait tous, c’est que le bonheur n’est pas un état. C’est une dimension qui va et qui vient. Qui nous embrasse dans certains instants, et qui peut se détacher plus tard de nous, pour nous mettre à l’épreuve dans des moments d’adversité.

Plus que des mères et des pères heureux, ce dont un enfant a besoin, c’est de personnes qui sont forts psychologiquement et émotionnellement. Voyons cela en détail.

Notre chaleur humaine naturelle

La chaleur humaine ne vient pas avec notre acte de naissance. Et elle ne vient pas non plus d’une usine, installée comme un programme dans notre disque dur, dans notre ordinateur. La chaleur d’une personne se forge avec le temps, au travers d’aspects bien concrets :

  • Avec le sens du respect, de la réciprocité, de l’empathie et de la considération
  • Avec le bon développement d’une identité forte et d’une bonne estime de soi. Qui nous permettent alors de respecter les identités des autres.
  • Et à la fois, la chaleur humaine a une autre finalité. Celle-ci n’est autre que de faire le bien. Faire le meilleur pour les autres, grâce à un comportement humble, fort, mais toujours tourné vers les personnes qui nous entourent.
Un enfant a besoin de moments de bonheur, et d'un exemple à suivre

Notre histoire personnelle et la manière dont nous l’avons affrontée

Une personne n’est pas le résultat de son passé, mais la façon avec laquelle elle l’a affronté. Un père ou une mère est bien plus que ce que l’on voit à première vue. Des milliers de défis surmontés avec courage se cachent en eux, ainsi que des peurs. Et d’infinies batailles gagnées.

Tout cela est de la « valeur ajoutée ». Tout cela est cette énergie qui nous apprend que pour être heureux, on n’a pas besoin de beaucoup. Il suffit d’avoir les personnes qu’on aime près de nous.

Avec ou sans conjoint : le plus important est de s’aimer soi-même pour pouvoir aimer nos enfants

S'aimer soi-même pour aimer ses enfants

Quelqu’un qui n’est pas capable de s’aimer soi-même projette chez les autres ses propres besoins. Toutes ces carences ont tendance à entraîner de sérieux effets secondaires quand il s’agit de paternité ou de maternité.

  • Les parents qui ne s’aiment pas eux-mêmes peuvent devenir contrôleurs, ce qui favorise en général une éducation toxique.
  • Le père ou la mère qui ne s’aime pas soi-même peut développer un attachement malsain et névrotique avec son partenaire ou avec ses enfants. En plus de tout contrôler, le parent peut perdre sa confiance en lui et être exposé à de grands hauts et bas émotionnels. Cela aura à coup sûr des conséquences sérieuses sur le développement psychologique des enfants.

Aimez-vous pour mieux aimer

S’aimer soi-même n’est pas quelque chose d’égoïste. Il faut que cela soit bien clair dès le départ. Nous avons tous entièrement le droit de nous offrir à nous-même ce que l’on mérite. De lutter pour ce que l’on veut, et de préserver notre dignité. Tout cela nous fait devenir des personnes courageuses, des pères et des mères qui seront alors dignes d’avoir des enfants. Parce que de cette façon, ils leur donneront toujours le meilleur d’eux-mêmes.

Que ce soit avec un partenaire ou sans, il est essentiel de prendre soin de soi en tant que personne. De travailler sur nos carences affectives, nos insécurités et nos peurs, au quotidien. Ainsi, nos enfants nous verront toujours comme cette personne qui est un exemple à suivre. Une personne grâce à laquelle on peut être valorisé, et auprès de laquelle on peut se réfugier et apprendre jour après jour.

 

 

A découvrir aussi