Une mère qui s’aime vaccine ses enfants contre le manque d’estime de soi

17 décembre 2017

Une mère qui s’aime et se respecte en tant que femme vaccine ses enfants contre le manque d’estime de soi. Il existe peu de processus intérieurs plus essentiels que cette force qui nous permet de ramasser et de recoudre avec des fils de soie les morceaux brisés de notre coeur pour protéger nos joies et nos espérances, que nous transmettons ensuite à ceux qui le méritent le plus.

Nous ne devons pas oublier ce que de multiples études ont déjà prouvé : la santé psychologique des parents est essentielle pour garantir le bon développement émotionnel des enfants. L’amour-propre de la mère joue même un rôle déterminant dans le développement personnel de l’enfant qui lui permet de devenir un adulte sûr de lui, indépendant et heureux.

Ci-dessous, nous allons vous montrer comment prendre soin au quotidien de cet élément fondamental qu’est votre santé psychologique. Tout en améliorant votre qualité de vie, votre bonne santé psychologique vous aidera à nourrir le développement personnel de vos enfants. Une mère qui s’aime, aime encore plus ses enfants.

Mon passé est derrière moi. Mon présent est dans mes bras.

"Mon présent est dans mes bras."

C’est dans le moment présent qu’il faut chercher et trouver son amour-propre. L’objectif est essentiel : nous devons nous prouver à nous-mêmes que nous méritons tout ce que nous avons et que nous sommes capables d’affronter n’importe quelle épreuve. Non seulement nous avons le droit d’être heureux, mais nous sommes aussi les architectes et les artisans du bonheur que nous donnons aux autres.

  • Tout ce que nous avons vécu par le passé fait partie de vous, mais ne vous définit pas.
  • Les erreurs, les éventuelles déceptions que vous avez traversées, les deuils et les échecs sont restés dans cet hier qui vous a permis d’apprendre, mais qui ne vous retient pas prisonnière.
  • C’est le présent qui importe, notamment à cet enfant que vous tenez dans vos bras, cette petite chose aux yeux immenses qui a tant besoin de vous.

Apprenez du passé pour être plus forte et pour vous construire un coeur résistant. Regardez le présent et l’avenir avec espoir.

Mon coeur est un palais de tendresse et mon esprit abrite un grand guerrier

Mon esprit abrite un grand guerrier.

Une bonne estime de soi est le résultat d’un processus intime de survie, d’apprentissage, d’obstacles surmontés, de batailles remportées et de cette sagesse qu’on acquiert en prenant soin de soi-même, avec un mélange d’intuition et de dignité.

  • Vous êtes la seule à savoir ce que vous avez traversé. Vous êtes la seule à savoir que vous avez surmonté vos peurs et que vous les avez laissées derrière vous pour profiter de votre bonheur.
  • Votre identité est intimement liée à votre amour-propre. Vous le construisez jour après jour en suivant votre propre chemin. Vous savez ce que vous aimez, ce qui est important pour vous et vous n’hésitez plus à vous battre pour l’avoir.
  • Il ne faut pas confondre une bonne estime de soi avec de l’égoïsme ou avec le fait de passer avant les autres. C’est le respect qu’on éprouve pour soi-même. C’est le fait de comprendre que tout le monde mérite le respect. Vous allez enseigner à votre enfant cette valeur et lui donner le pouvoir de s’améliorer en tant que personne.

Je me soigne et je me respecte en tant que femme pour donner le meilleur à mes enfants

"Je me respect en tant que femme."

On se soigne et on se respecte en tant que femme en faisant un travail sur soi-même. Il faut suivre un cheminement intérieur pour construire l’amour-propre solide et sain que l’on mérite et dont nos enfants ont besoin pour grandir dans le bonheur.

  • La première étape, c’est d’identifier la blessure, celle dont on a peut-être hérité de sa famille ou qu’on a reçue suite à un échec, un deuil ou une précédente relation.
  • La deuxième étape, c’est de prendre conscience de la douleur et de la manière dont elle nous affecte au quotidien.
  • La troisième étape, c’est le processus qui nous amène à gérer cette douleur, à l’accepter, à se pardonner et à avancer pour tourner la page de ce passé avec dignité et acquérir de nouvelles compétences : le courage, la persévérance, l’amour-propre…
  • La quatrième étape, c’est la liberté personnelle. Une fois qu’on a guéri la blessure, on doit s’en libérer pour consacrer tout son amour à ce qui importe réellement : ceux que l’on aime.

Je te rendrai plus fort, je t’apprendrai à t’aimer et à développer ton amour-propre

Celui ou celle qui ne s’aime pas ne peut transmettre à ses proches que sa peur et son manque d’assurance. Aucun enfant ne mérite ça. Aucun petit ne devrait grandir dans un environnement où ses deux parents sont incapables de s’aimer eux-mêmes en tant que personnes.

  • Nous devons en être conscients. Une bonne estime de soi est à la racine de toute relation affective heureuse et d’une éducation respectueuse, cette éducation qui fait des enfants forts, libres, heureux et sûrs d’eux-mêmes.
  • C’est pour cette raison qu’en tant que mère, vous savez déjà ce que vous avez à faire. Vous savez que vous rappellerez jour après jour sa véritable valeur à votre enfant. Vous lui rappellerez qu’il est important de croire en soi-même.
"Je vais t'apprendre à t'aimer."

Apprenez-lui à être humble et respectueux, à cultiver ces émotions où il n’y a pas de place pour les « je ne le mérite pas » ou les « je ne peux pas ». Rappelez-lui que quand on veut, on peut et que vous serez là pour l’aider. Votre enfant doit savoir que le plus important dans la vie n’est pas d’être le plus intelligent, le plus beau ou le plus riche. Le plus important, c’est d’être heureux.

 

A découvrir aussi