Le développement émotionnel dès la présence dans le ventre maternel

· 24 décembre 2017
La vie des êtres humains, ce miracle, ou ce mystère, que l'on n'a toujours pas réussi à expliquer, commence dans le ventre de la mère. Ainsi, dans le ventre de chacune, un bébé reçoit grâce au placenta et au cordon ombilical tout ce dont il a besoin pour que ses organes et son corps soient en développement. mais en plus des nutriments physiques, votre bébé reçoit de vous l'impact de vos émotions. C'est pour cela qu'il est primordial de vivre sa grossesse de manière paisible et saine, pour un bon développement émotionnel. Rappelez-vous que si vous vous sentez bien, alors votre bébé aussi.

Le stress – ou l’hormone du stress, que l’on appelle le cortisol – a beaucoup d’effets sur nous, les êtres humains. Parfois, l’effet provoqué par cette hormone peut sauver notre espèce. En effet, elle nous maintient attentifs, mais elle peut aussi avoir des incidences négatives.

Tout dépend de combien de stress nous avons à gérer habituellement. Si c’est beaucoup, cela peut affecter le bébé de façon malsaine. Dans certains cas, les mères qui sont très anxieuses peuvent avoir des enfants hyperactifs, anxieux ou ayant des problèmes face à l’apprentissage.

Il est naturel que nous ayons à gérer un peu de stress tous les jours. Cependant, soumettre son corps aux effets destructeurs d’un cortisol en dose élevée vous fait du mal à tous les deux.

A l’heure actuelle, les pédiatres, obstétriciens, psychologues, neurologues et psychiatres, parmi d’autres spécialistes, sont d’accord sur le fait que les niveaux d’anxiété prénatals de la femme enceinte n’affectent pas seulement la vie du bébé dans le ventre, mais aussi son futur en tant qu’individu.

« Nous sommes un produit de l’histoire de notre développement dans le ventre maternel »

-Vivette Glover, psychobiologiste à l’Imperial College London-

Une grossesse sans anxiété

La science, et la psycho-analyse en particulier, ont déjà découvert ce qui se passe au cours de la première étape de la maternité. Il existe de nombreuses circonstances qui peuvent affecter la psychologie de l’enfant de façon positive ou négative -selon chacun des cas-. On sait également depuis des années que ces circonstances ont des effets potentiels à long terme sur la psychologie de l’enfant. Mais aujourd’hui, les scientifiques se sont rendus compte que tout simplement, ces interactions ne commencent pas à la naissance. Elles commencent en fait dans le ventre maternel.

Un groupe de chercheurs dirigé par Vivette Glover, psychobiologiste de l’Imperial College London, a mené une étude sur 14 000 femmes enceintes. Ils ont ils ont mesuré leur niveau d’anxiété au cours de la grossesse. Ces mesures ont confirmé que les mères qui avaient un plus haut niveau d’anxiété ont deux fois plus de chances de concevoir des enfants qui auront des problèmes d’attention et d’autres troubles, comme l’hyperactivité. Il ne s’agit pas d’une règle exacte, cependant, il y a de plus en plus de preuves. Ces preuves indiquent que le stress affecte les enfants dès qu’ils sont dans le ventre maternel. C’est pour cette raison qu’il faut essayer d’avoir une grossesse paisible.

Le bébé reçoit les énergies de votre corps et celles-ci participent à son développement émotionnel

L’intelligence émotionnelle de votre enfant commence dans votre ventre

Votre conjoint peut vous aider à vous sentir heureux, faites le participer à votre grossesse ! Souvent, la société elle-même a tendance à laisser les pères de côté. Ils se sentent alors ignorés et ce sentiment -souvent incompris- peut rendre la relation plus difficile entre vous deux.

Selon l’étude, cela va jusqu’à un point tel que de nombreux hommes se demandent si leur femme va continuer à les aimer après la naissance du bébé. Et peut-être que cela arrive, parce que l’attention de nombreuses femmes se porte entièrement sur le bébé. Sans le vouloir elles laisseraient alors un peu leur couple de côté.

Le moment de la grossesse doit être le début de la formation d’une équipe constituée de trois personnes au moins, si c’est votre première grossesse. Cette équipe doit être formée de vous-même, la maman, du bébé, et de son papa, si vous avez un conjoint. Votre partenaire peut vous aider énormément à faire face à vos émotions pendant la grossesse. Il peut lui-même, comme le font vos amies, être une pommade sur le stress de tous les jours.

Papa et maman sont tous les 2 là pour le bébé

L’efficacité du soutien psychologique

Il existe une autre stratégie efficace pour prendre soin de votre santé affective et en même temps de celle votre bébé. Elle consiste à chercher de l’aide pour réduire votre stress, anxiété ou dépression. Vous devez essayer de voir votre santé de manière globale. Vous verrez ainsi que ce qui est important, c’est d’abord de faire du sport et de bien manger. Ensuite, c’est aussi de nourrir vos jours d’émotions saines, qui nourrissent également votre bébé.

Quand les femmes arrivent à la maternité pour la première fois, les professionnels de la santé devraient leur demander comment elles se sentent émotionnellement. Par exemple par rapport à leurs relations, leur famille, et savoir si celle-ci les soutient ou non. Et s’ils découvrent qu’il peut y avoir des problèmes, ils devraient trouver des personnes qui puissent les aider. Se contenter de leur poser des questions et de les laisser à leur sort n’est pas une solution. C’est pourquoi nous avons besoin de davantage de ressources, et de professionnels mieux préparés qui puissent aider les femmes dans les sujets où elles en ont besoin.