La minipilule : une méthode contraceptive innovante pendant l’allaitement

8 février 2018
Tous les moyens de contraception ne sont pas compatibles avec la période de l'allaitement, mais il existe des solutions. Par ailleurs, on considère l'allaitement lui-même comme un moyen de contraception, car on ne retrouve pleinement ses fonctions reproductives qu'au bout de six mois dans certains cas. Malheureusement, certaines méthodes contraceptives peuvent avoir des conséquences sur la qualité du lait maternel. La minipilule dont nous allons vous parler dans cet article est une bonne alternative.

Même s’il n’est pas nécessaire de prendre des mesures pour éviter une nouvelle grossesse juste après l’accouchement, il faut y penser pour continuer de vivre sa vie de couple normalement. Cependant, la jeune maman doit aussi veiller à se protéger sans que cela ne modifie la qualité de son lait maternel.

De nombreux spécialistes conseillent d’utiliser des préservatifs. C’est la méthode la plus inoffensive pour la femme et son organisme. Le préservatif est particulièrement recommandé à cette période parce qu’il n’a pas d’effets secondaires sur l’allaitement.

Mais si le couple préfère avoir recours à un autre moyen de contraception, il existe des méthodes pour toutes les femmes. Nous aimerions vous parler d‘un contraceptif novateur qui est en train de gagner en popularité. Il est efficace, simple d’utilisation et il permet aux femmes de continuer d’allaiter sans mettre en danger le nourrisson.

La minipilule permet aux femmes de continuer à allaiter.

La minipilule contraceptive

L’une des caractéristiques qui rendent la minipilule si efficace, c’est le fait qu’elle ne contienne pas autant d’hormones que les autres contraceptifs pris oralement. C’est pour cette raison qu’elle convient aux femmes qui allaitent. Les jeunes mamans qui l’utilisent n’ont pas à craindre de produire du lait de moins bonne qualité ou en moindre quantité. En effet, la minipilule contient uniquement de la progestérone.

La pilule ordinaire fonctionne grâce à un mélange d’estrogène et de progestérone. Cela peut mettre en danger le nourrisson. De plus, cela peut avoir des conséquences sur la quantité et la qualité du lait maternel.

Cette méthode novatrice élimine la dose d’estrogène et réduit celle de progestérone. La pilule est aussi efficace que celle que nous connaissons. C’est souvent une des inquiétudes de la jeune maman, car il est possible de tomber enceinte dans les semaines qui suivent l’accouchement.

Pendant l’allaitement, le bébé reçoit des nutriments et des agents immunitaires en tétant. C’est pourquoi on conseille aux femmes allaitantes de ne pas utiliser de contraceptifs qui peuvent avoir des conséquences négatives sur le lait. De plus, il est important de souligner que les contraceptifs sans hormones ne conviennent pas toujours non plus.

Quant à la minipilule, c’est une nouvelle méthode. Elle est encore peu connue, mais elle gagne peu à peu en notoriété parce qu’elle présente de nombreux avantages. De plus, elle permet à la jeune maman de retrouver ses habitudes. C’est pour cela que de nombreuses femmes allaitantes choisissent cette méthode.

La minipilule est un nouveau moyen de contraception.

Les avantages de la minipilule comme méthode de contraception

Ce produit pharmaceutique de dernière génération permet aux femmes qui sont habituées à la pilule de retrouver leurs habitudes pendant la période de l’allaitement, sans craindre une grossesse non désirée. La minipilule empêche la libération des ovules pendant le cycle menstruel et rend plus difficile le passage des spermatozoïdes, en poussant le corps à produire des glaires cervicales plus épaisses.

Même si certains ovules peuvent échapper à la minipilule, son efficacité contraceptive est très élevée. Ce n’est pas son seul avantage. En voici d’autres :

  • La minipilule est efficace pour contrôler la natalité et n’a que peu d’effets secondaires.
  • Elle convient aux femmes qui ne peuvent pas prendre la pilule normale, par exemple pour des problèmes d’hypertension.
  • Elle n’a pas d’effets secondaires sur les nourrissons.
  • On l’utilise comme la pilule normale, ce qui permet à la mère de retrouver ses habitudes.

Les désavantages de la minipilule

  • Elle peut modifier le cycle menstruel.
  • Dans certains cas, les femmes ressentent des effets secondaires, comme des maux de tête, des vertiges ou des vomissements.
  • Pour garantir son efficacité, il faut prendre la pilule tous les jours à la même heure. Si vous manquez une journée, nous vous conseillons d’utiliser des préservatifs de façon temporaire.

 

 

A découvrir aussi