La maternité nous enseigne ce qui est réellement important

· 2 février 2018
La maternité nous enseigne beaucoup de choses. Bien sûr, chaque femme ressent les changements différemment, mais ce sont des facteurs qui nous font toutes grandir et qui nous aident à développer notre intelligence émotionnelle. C'est pour cette raison que la maternité peut nous faire changer d'avis sur de nombreux sujets. Par exemple, la maternité nous enseigne ce qui est réellement important.

Avant la maternité, une femme peut avoir une perception différente du monde et de la vie. Peut-être accorde-t-elle plus d’importance à certaines choses qu’à d’autres. Cela peut changer du tout au tout après la naissance de son enfant. Elle apprend à reconnaitre ce qui est réellement important, et ce n’est pas toujours ce qu’elle pensait.

La maternité bouleverse notre conception de la famille. On commence à comprendre sa propre mère. On se sent plus proche de son partenaire. Ce qui est réellement important aux yeux d’une mère ne l’est pas toujours pour ses enfants, pour le père ou pour toute autre personne n’ayant pas connu la maternité.

L’intelligence émotionnelle pendant la maternité

L’intelligence émotionnelle est une idée qui ne cesse grandir depuis quelques années. C’est un concept de psychologie selon lequel la maitrise de nos émotions peut conduire au bonheur. En effet, nous avons la capacité de reconnaitre, comprendre et maitriser nos propres émotions pour améliorer notre situation. Par exemple, si quelque chose nous affecte au quotidien, nous savons le gérer et le surmonter.

La maternité nous apprend à mieux gérer nos émotions.

Selon Daniel Goleman, qui a popularisé le concept de l’intelligence émotionnelle, mesurer l’intelligence à la réussite est une erreur. Une personne capable de prendre les bonnes décisions a une intelligence très élevée. Savoir interagir avec nos semblables en parfaite harmonie est un défi et, pour y parvenir, on doit développer des talents qui n’ont rien à voir avec l’intelligence mathématique ou spatiale.

Pour être de bons parents, on doit faire attention au point de vue que l’on choisit. Il faut être capable de distinguer ce qui est réellement important de ce qui l’est moins.  Les modèles de paternité n’ont jamais cessé d’évoluer. On a parfois fait de l’éducation des enfants une corvée. En effet, certains parents négligeaient ou négligent encore leur travail et leur importance. C’est pour cette raison que les spécialistes de la psyché humaine s’inquiètent pour notre intelligence émotionnelle.

Pour devenir meilleurs, nous devons choisir ce qui est réellement important d’un point de vue social et affectif. Le quotient intellectuel ne fait pas le bonheur d’une personne, d’après les experts. Les mères sont souvent plus heureuses, non seulement parce que la maternité nous fait grandir en tant que personnes, mais aussi parce que nous commençons à apprécier ce qui a réellement de la valeur.

« La plus belle chose que les parents puissent faire pour leurs enfants, c’est d’être émotionnellement intelligents. »

Daniel Goleman

La maternité nous permet de faire un meilleur usage de nos émotions.  Par exemple, les envies et les caprices peuvent disparaitre, ou les besoins changer. En général, les parents font passer les intérêts de leurs enfants avant les leurs. C’est un réflexe qui les aide à devenir de véritables experts en émotions. De plus, cette expertise leur sert à éduquer leurs enfants et à leur apprendre à gérer leurs propres émotions.

Quand on est parent, on devient plus tolérant.

Selon cette affirmation de Daniel Goleman, les parents ayant une bonne intelligence émotionnelle peuvent aider leurs enfants de nombreuses manières différentes. En effet, quand on connait la véritable valeur des choses, on devient un être aux talents sociaux presque illimités. On peut trouver l’harmonie, la justice et l’éducation dont nos enfants ont besoin.

L’affection et la structure familiale que nous pouvons offrir à nos enfants doit être fondée sur l’empathie et sur la maitrise de nos émotions. Parfois, ce qui manque à certains couples, ce n’est pas de l’amour, mais la capacité à interagir et à forger des liens. Il faut prendre en compte le fait que ce que l’on veut n’est pas toujours ce qui est important. C’est comme cela qu’on adapte ses besoins et qu’on devient aussi plus réaliste.

Les qualités émotionnelles de toutes les mères

Les mères peuvent être fières de leurs capacités à gérer leurs émotions. De plus, nous apprenons vite à comprendre et à ressentir celles de nos petits. Nous devenons des modèles de tolérance. Si vous voulez être certaine que votre intelligence émotionnelle vous conduit sur le bon chemin, lisez cette liste. Vous reconnaissez-vous ?

  • Les mères tolèrent mieux la frustration, surtout quand il est question d’organisation, de propreté ou de temps libre.
  • Elles comprennent leurs enfants mieux que n’importe quelle autre personne, parce que leur empathie leur permet d’être plus proches des émotions d’autrui.
  • Elles maitrisent leur langage corporel, ainsi que la communication verbale et non-verbale, parce qu’elles savent gérer leurs émotions.
  • Les mères ont le sentiment d’être heureuses, reconnaissantes et épanouies. Cela signifie qu’elles accordent de l’importance à ce qui est réellement important. Elles vivent pour améliorer leur présent.
  • Leur motivation a un visage et un nom. Toute leur vie se focalise sur l’éducation, l’apprentissage et la découverte du monde, pour leurs enfants autant que pour elles-mêmes. Elles sont persévérantes, enthousiastes et pleines d’initiative, parce qu’il n’y a plus qu’une chose qui compte dans le monde.