Manger des dattes durant la grossesse est favorable pour l'accouchement

Voulez-vous savoir comment réaliser un accouchement naturel plus facile? Consommer des dattes au cours des 4 dernières semaines de grossesse peut être une bonne option.
Manger des dattes durant la grossesse est favorable pour l'accouchement

Dernière mise à jour : 14 juin, 2021

Consommer des dattes pendant la grossesse peut être une stratégie bénéfique pour faciliter l’accouchement. Certaines recherches récentes ont trouvé une association entre la consommation quotidienne de 6 de ces fruits et une réduction du besoin de déclenchement du travail.

Il faut savoir que la prévention des complications lors de l’accouchement est essentiel pour améliorer le bien-être de la mère. Le positionnement du fœtus et d’autres facteurs influenceront, mais une bonne alimentation peut également favoriser le déroulement naturel et simple de l’accouchement.

Propriétés nutritionnelles des dattes

Les dattes sont des fruits qui se distinguent principalement par leur teneur en sucres simples. En effet, elles s’utilisent souvent pour sucrer les préparations culinaires, sous forme de pâte ou en les ajoutant en petits morceaux. Par ailleurs, elles contiennent des micronutriments essentiels, parmi lesquels le magnésium et le potassium se distinguent.

crackers de dattes à manger pendant la grossesse.

Le magnésium a des propriétés pour améliorer la relaxation, et aide à réduire les états d’anxiété. En effet, une consommation élevée de celui-ci est associée à une réduction des crampes dans les jambes des femmes enceintes. De plus, ces fruits concentrent des vitamines B et des fibres.

Ils ont même une ration importante de fer, essentiel pour éviter les situations pathologiques chroniques comme l’anémie. Bien entendu, il s’agit de fer d’origine végétale, son administration avec de la vitamine C est donc recommandée pour favoriser l’absorption.

Cependant, il est à noter que sa présence dans l’alimentation doit être contrôlée, car les dattes ont une valeur énergétique élevée. En cas d’ingestion excessive, des pathologies métaboliques pourraient se développer, compte tenu de leur forte concentration en sucre. Dans le cas du diabète gestationnel, cette stratégie nutritionnelle peut être écartée.

Avantages des dattes pour l’accouchement

Selon une étude publiée dans le Journal of Obstetrics and Gynecology, consommer 6 dattes par jour pendant 4 semaines avant la date estimée de l’accouchement facilite l’accouchement naturel. La dilatation cervicale s’améliore par rapport aux femmes qui ne consomment pas ces fruits.

De plus, le taux d’accouchement spontané augmente significativement dans le groupe de femmes qui consomment des dattes. Cela est dû, entre autres, à l’augmentation de la production d’ocytocine. Les dattes favorisent également une première étape du travail plus courte, ce qui facilite l’expulsion du fœtus et réduit le risque de complications.

Autres effets positifs des dattes pendant la grossesse

La consommation de dattes améliore non seulement le travail, mais est également intéressante pour réduire le risque de constipation pendant la grossesse. Il faut savoir que les fibres améliorent le transit du bol fécal, selon une étude publiée dans la revue Nutrients.

D’autre part, les fibres sont capables de stimuler la croissance des bactéries dans l’intestin, ce qui est associé à une meilleure santé. Assurer la diversité et la densité du microbiote intestinal génère une certaine protection contre le développement de pathologies métaboliques, comme le diabète. Ceci est démontré par une étude publiée dans EBioMedicine.

Cependant, et comme nous l’avons déjà mentionné, il est déconseillé d’abuser des dattes. Car elles contiennent des sucres simples qui pourraient avoir un impact négatif sur la glycémie. En cas de diabète gestationnel, il est nécessaire de consulter au préalable le spécialiste. Chez les femmes sans pathologies, il est important de ne pas dépasser la dose pour faciliter l’accouchement.

Toasts à la crème de dattes.

Manger des dattes pendant la grossesse améliore le travail

Comme vous l’avez vu, la science soutient la consommation de dattes au cours des dernières semaines de grossesse pour obtenir un accouchement naturel plus facile. Cependant, la physiologie du processus n’est pas tout à fait claire. Il s’agit d’une étude observationnelle qui appuie cette stratégie alimentaire.

On pense que la clé pourrait être dans l’augmentation de la production d’ocytocine. Bien que l’on ne sache pas avec certitude quel est l’impact des dattes sur elle. Ce qui est clair, c’est qu’elles améliorent la facilité de la dilatation cervicale, facilitant ainsi le processus d’accouchement.

En revanche, il ne faut pas oublier que les dattes sont des aliments énergétiques à haute teneur en micronutriments. Elles constituent une excellente source de minéraux. Et aident donc à prévenir les carences qui développent des pathologies chroniques à moyen terme. Enfin, elles peuvent se consommer seules, bien qu’il soit également possible de les incorporer dans différentes recettes.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 smoothies idéaux pendant la grossesse
Être parentsLisez-le dans Être parents
6 smoothies idéaux pendant la grossesse

Ces smoothies idéaux pendant la grossesse contiennent des apports nutritionnels adéquats et sont également délicieux. Qu'attendez-vous pour les ess...



  • Al-Kuran O, Al-Mehaisen L, Bawadi H, Beitawi S, Amarin Z. The effect of late pregnancy consumption of date fruit on labour and delivery. J Obstet Gynaecol. 2011;31(1):29-31. doi: 10.3109/01443615.2010.522267. PMID: 21280989. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21280989/
  • Pretorius RA, Palmer DJ. High-Fiber Diet during Pregnancy Characterized by More Fruit and Vegetable Consumption. Nutrients. 2020 Dec 24;13(1):35. doi: 10.3390/nu13010035. PMID: 33374192; PMCID: PMC7824257. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33374192/
  • Gurung M, Li Z, You H, Rodrigues R, Jump DB, Morgun A, Shulzhenko N. Role of gut microbiota in type 2 diabetes pathophysiology. EBioMedicine. 2020 Jan;51:102590. doi: 10.1016/j.ebiom.2019.11.051. Epub 2020 Jan 3. PMID: 31901868; PMCID: PMC6948163. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31901868/