L’anémie pendant la grossesse

· 15 octobre 2018
L'anémie pendant la grossesse est une complication causée par une diminution du taux de fer en dessous du niveau normal dans l'organisme de la femme.

L’anémie pendant la grossesse est une complication courante chez les femmes enceintes. Selon les statistiques, environ 95 % des femmes enceintes sont touchées par cette situation.

L’anémie se manifeste par une baisse du taux de fer sous la normale. Le fer est fondamental dans le processus de fabrication de l’hémoglobine. Il s’agit d’une protéine présente dans les globules rouges qui possède la fonction de transporter l’oxygène vers les autres cellules.

Que se passe-t-il pendant la grossesse ?

Au moment de la grossesse, une femme subit une augmentation de 50% de sang dans son organisme. Cela signifie que la présence de fer dans le sang doit être plus élevée, afin de produire davantage d’hémoglobine pour ce sang supplémentaire.

Comment reconnaître l’anémie pendant la grossesse ?

Un des principaux symptômes produit par l’anémie pendant la grossesse est la fatigueLa tachycardie est fréquente également. On observe aussi une pâleur et une lassitude chez la femme. Tout cela a lieu parce qu’il y a moins de globules rouges pour transporter l’oxygène et que le cœur doit travailler davantage.

L'anémie pendant la grossesse se manifeste par un manque de fer dans le sang, qui se fait ressentir par une grande fatigue chez la femme enceinte.

Mais il faut garder à l’esprit qu’il existe des anémies asymptomatiques, surtout lorsqu’elles sont de nature légère. C’est pourquoi les gynécologues prescrivent des analyses sanguines lors de la première visite prénatale. De cette façon, on peut détecter de manière fiable un éventuel cas d’anémie.

De plus, l’anémie ne se développe pas seulement au début de la grossesse. Par conséquent, les examens sanguins doivent être réalisés tout au long de la grossesse.

Les causes

L’anémie pendant la grossesse est le plus souvent provoquée par un manque de fer dans le sang. Néanmoins, ce n’est pas l’unique raison. L’absence d’apport en acide folique est un facteur qui influence également. Il en va de même pour la carence en vitamine B12.

La perte abondante de sang ou la drépanocytose sont aussi des facteurs déterminants. Cependant, dans certains cas, l’anémie réelle est inférieure à ce qu’indiquent les analyses. En effet, pendant la grossesse la présence d’autres liquides dans le sang augmente aussi. C’est ce qu’on appelle l’hémodilution.

Ce phénomène se caractérise par une présence de fer et d’hémoglobine en quantités suffisantes, mais diluée parmi d’autres liquides d’une manière supérieure à la normale.

Le traitement

Heureusement, l’anémie pendant la grossesse peut être traitée. Des doses quotidiennes de 30 mg de fer sont recommandées. C’est 30% de plus de ce qui est prescrit normalement.

« Si les analyses révèlent une anémie pendant la grossesse, les gynécologues prescrivent des suppléments de 60 et 120 mg de fer par jour. »

Afin de mieux absorber le fer, il est conseillé de le prendre à jeun. La prise de jus d’orange aidera dans le processus d’absorption du fer grâce à la présence de vitamine CEn revanche, il est déconseillé de consommer le fer avec du lait, car le calcium ne facilite pas l’absorption.

L’alimentation

Pour prévenir l’anémie pendant la grossesse, il est recommandé de manger des aliments qui contiennent beaucoup de fer. Dans ce cas, la viande rouge est une excellente alternative. 

En général, presque tous les types de viande sont adaptés. Les fruits de mer peuvent également faire partie d’une alimentation appropriée en cas d’anémie pendant la grossesse.

L'anémie pendant la grossesse peut être palliée avec des doses quotidiennes supplémentaires de fer et une alimentation saine et riche en fer.

La viande n’est toutefois pas le seul aliment riche en fer. Les légumineuses, les raisins secs et les pommes de terre avec la peau sont aussi une excellente source de fer. De même, les dattes, les abricots et le tofu représentent une bonne option à inclure dans un régime pour élever le niveau de fer. Il en va de même pour les fruits secs.

Le poisson est également très riche en fer, mais il doit être consommé avec précaution. En effet, l’intoxication par le poisson peut être dangereuse pour la future mère.

Il est important d’écarter tout risque d’anémie pendant la grossesse en prévision d’un accouchement prématuréCe qui se passe habituellement, c’est qu’en cas de manque de fer, le bébé le prend à la maman. Par conséquent, la femme enceinte peut se retrouver avec un déficit de fer.

Il est indispensable d’être conscient de la nécessité de prévenir l’anémie pendant la grossesse. Dans le cas contraire le nouveau-né pourrait en souffrir aussi pendant l’enfance.

Une bonne alimentation ainsi que des contrôles constants éviteront toute carence en fer ou en tout autre nutriment vital pour le développement du futur bébé.