Est-il normal d'avoir des doutes avant l'accouchement ?

27 mars, 2020
Au moment de l'accouchement, il est normal que des doutes et des craintes surgissent chez la future mère, surtout quand c'est le premier enfant. Le meilleur conseil que l'on puisse donner à une femme à ce moment de sa vie est de prêter attention à ce qu'elle ressent en étant à l'écoute de son corps.
 

Il est normal d’avoir des doutes avant l’accouchement, voire même d’avoir un peu peur. Le meilleur antidote pour calmer l’anxiété de cette période de la vie est de connaître et de s’informer sur les phases de l’accouchement. Mais aussi sur tout ce qui se rapporte à ce moment important. Une future mère sûre et sereine peut mener ce processus à bien dans les meilleures conditions.

Quels sont les doutes les plus fréquents avant l’accouchement ?

Les principaux doutes qui inquiètent généralement les futures mères résident principalement sur le déroulement de l’accouchement en soi. Mais aussi sur la douleur qu’elles pourront ressentir et sur le nombre de changements que leur corps subira. Lesquels de ces changements sont normaux ou pas.

En général, et dans ce cas particulier, le corps est notre meilleur allier pour nous guider. Par conséquent, il est important de savoir écouter notre corps. Il faut savoir prêter attention à ce qu’il nous dit. En effet, cela peut faire la différence entre les sentiments d’inconfort et de bien-être. Les informations et la connaissance de soi permettent de dissiper les doutes. Cela facilitera donc un accouchement plus serein.

Les changements dans votre corps à l’approche de la naissance

À l’approche de cet heureux événement qu’est une naissance, la future mère connait plusieurs changements d’ordre physique :

  • Tout d’abord, il y a une augmentation du niveau d’hormones. Le corps de la femme commence à se préparer à l’accouchement. Elle peut alors ressentir de légères contractions, une sensation de froid, des tremblements ou une certaine sensation de faiblesse.
 
  • Ce changement hormonal se produit parce que le col de l’utérus s’élargit. Des contractions sont également ressenties, ce qui permet au bébé de commencer à se préparer pour la naissance.
  • D’autres changements physiques importants sont également à surveiller. Il s’agit entre autres de gonflement des jambes, des chevilles et de crampes.
  • La pression que le bébé exerce sur l’urètre provoque une envie constante d’aller aux toilettes. En outre, il peut aussi y avoir une pression sur le pelvis et le rectum.
  • De légères démangeaisons vaginales.
  • Des brûlures d’estomac dues à l’acidité.
  • Finalement, de légères gênes, similaires à celles du cycle menstruel.

Pour vous aider dans cette étape compliquée, il est utile de passer en revue les symptômes qui signalent que le travail est proche. Ainsi, vous pourrez différencier un symptôme d’un autre. En outre, vous pourrez ignorer les alarmes intempestives et inutiles.

femme qui compte les jours avant l'accouchement

Des doutes ? Quelques signes qui indiquent que l’accouchement est imminent

À l’approche du huitième mois de grossesse, l’utérus commence à se contracter et à se durcir par moments. C’est ce qu’on appelle communément les « coups de pied du bébé ». Il s’agit en fait de légères contractions qui signifient que l’utérus se prépare pour le jour de l’accouchement.

 

« Il est normal d’avoir des doutes avant l’accouchement, voir même d’avoir un peu peur. Le meilleur antidote pour calmer l’anxiété de cette période de la vie est de connaître et de s’informer sur les phases de l’accouchement. »

D’autres symptômes

Les autres symptômes qui confirment que l’arrivée du bébé est proche sont les suivants :

  • Le bébé commence à se positionner, en descendant vers le bassin. Cela provoquera ainsi un soulagement dans la région thoracique et permettra à la mère de mieux respirer.
  • Des contractions rythmiques sont aussi ressenties. Ces contractions deviennent progressivement plus douloureuses. Il s’agit de la dilatation progressive de l’utérus. Elles sont produites par la pression exercée par les muscles de l’utérus, qui poussent le bébé vers le bassin.
  • Le col de l’utérus commencera à se déformer pour permettre au bébé de sortir. Le médecin spécialiste déterminera, par un examen appelé le tact, le degré de dilatation de l’utérus.
  • L’expulsion du bouchon muqueux. Le bouchon muqueux protège le bébé en scellant le col de l’utérus. Il empêche ainsi tout contact avec des éléments extérieurs. À l’approche de l’accouchement, la future mère expulse une substance muqueuse sous forme d’un écoulement vaginal glaireux.
  • Finalement, la perte des eaux. Il s’agit du moment où la poche des eaux se rompt. Normalement, c’est le prélude à l’arrivée de fortes contractions. C’est le bon moment pour se rendre à l’hôpital que vous avez choisi.
 

Les plus importants de ces signes sont l’expulsion du bouchon muqueux et la rupture de la poche des eaux. Cependant, la diminution de la durée entre deux contractions est aussi d’une grande importance. En effet, les contractions se produisent généralement toutes les cinq minutes au cours de la dernière heure et durent environ une minute.

Finalement, lorsque ces trois signes sont présents, il est impératif de se rendre d’urgence chez l’obstétricien pour vérifier le degré de dilatation du col de l’utérus. Cela signifie que le bébé est sur le point d’arriver.

douleur de la femme pendant l'accouchement

Quelques raisons d’aller plus tôt chez le médecin

Si l’un de ces symptômes apparaît, il est cependant nécessaire de consulter un médecin immédiatement :

  • Vous perdez les eaux.
  • Il y a des saignements visibles, mais aussi,
  • L’éjection d’un liquide verdâtre ou jaunâtre.
  • Avoir de la fièvre.
  • Mais aussi, avoir de forts maux de tête.
  • Avoir des douleurs abdominales.

En résumé, il est nécessaire de disposer d’informations adéquates sur tous les aspects liés à cet événement important. Cela permettra non seulement d’éliminer les doutes, mais aussi de préparer l’accouchement avec sérénité et confiance. Le plus important est toujours de veiller à la santé et au bien-être de la mère et du bébé.