Maladie de Legg-Calvé-Perthes

4 septembre 2019
La maladie de Legg-Calvé-Perthes affecte principalement les enfants âgés de 3 à 12 ans. Il ne laisse généralement pas de séquelles, mais il est nécessaire de suivre un traitement adéquat.

La maladie de Perthes ou Legg-Calvé-Perthes, est une maladie qui affecte l’articulation de la hanche d’un enfant.

Précisément, elle nuit à son développement par le biais d’une nécrose. C’est-à-dire que les cellules osseuses meurent en raison d’une diminution du flux sanguin vers elles.

La maladie de Legg-Calvé-Perthes peut apparaître entre 3 et 12 ans et est beaucoup plus fréquente chez les garçons. En réalité, 80 % des cas étudiés sont de sexe masculin. De plus, dans 1 cas sur 10, la lésion survient des deux côtés de la hanche, mais jamais simultanément.

Précisément, la partie touchée est la tête du fémur, également appelée «boule». Selon le moment où elle se manifeste et, bien sûr, la réponse de chaque organisme, c’est une maladie qui peut ou non laisser des séquelles. Si cela se produit après 8 ans, il est très possible qu’apparaissent des malformations ou de l’arthrose.

Quelles sont les causes de la maladie de Legg-Calvé-Perthes ?

Il n’a pas été possible de déterminer les origines de cette maladie. Cependant, elle est liée à certains facteurs pouvant contribuer à sa formation :

  • Avoir souffert d’une synovite par le passé. Beaucoup prétendent que c’est le déclencheur le plus fréquent, compte tenu de l’augmentation de la pression intra-articulaire que celle-ci provoque. Cependant, cela n’est pas confirmé. Contrairement à la synovite transitoire de la hanche, elle dure plus longtemps.
  • Petites blessures répétées dans la région : le niveau de violence de certains jeux pourrait expliquer pourquoi elle se produit plus souvent chez les hommes que chez les femmes.
  • Facteurs constitutionnels. Ils sont liés à la taille, au poids et à la maturation en termes de densité osseuse. C’est l’une des théories les plus soutenues concernant les causes de la maladie de Legg-Calvé-Perthes.
  • Facteurs génétiques. Il est diffile d’examiner ces facteurs en raison d’un manque de preuves.
  • Des facteurs environnementaux. On voit davantage de cas chez des enfants présentant des carences nutritionnelles. Elle apparaît également plus souvent dans les familles de fumeurs.

Tout cela rend la maladie de Legg-Calvé-Perthes pratiquement impossible à prévenir. Il ne reste qu’à la traiter une fois détectée.

La rééducation d'un enfant

Symptômes de la maladie de Legg-Calvé-Perthes

On peut diagnostiquer cette maladie à partir des signes suivants :

  • Inflammation de la zone touchée.
  • Douleur, qui est généralement peu importante et qui se situe à l’aine, au genou ou à la cuisse.
  • Boiterie légère dans les moments de fatigue, surtout la nuit.
  • Diminution de la mobilité de la hanche.

Cependant, ce n’est pas une pathologie avec des symptômes clairs et convaincants. Habituellement, une fois diagnostiquée, la maladie de Legg-Calvé-Perthes s’est déjà développée et son évolution et la période de rééducation nécessaire sont déjà déterminées.

Comment est-elle traitée ?

Le traitement de la maladie de Legg-Calvé-Perthes a, comme beaucoup d’autres pathologies, des objectifs spécifiques. Ceux-ci sont l’atténuation de la douleur, la préservation de la mobilité, la protection des os et le traitement d’éventuelles séquelles.

Après un examen d’imagerie par rayons X ou par une IRM, le médecin vous demandera probablement quelques précautions.

La première est généralement la suspension de l’activité physique intense. Cela a pour but d’éviter les coups ou les mouvements brusques qui peuvent aggraver la situation.

Selon le moment où elle se manifeste et la réponse de chaque organisme, il s’agit d’une maladie qui peut ou non laisser des séquelles”.

Ensuite, on doit calmer la douleur. On peut faire ceci grâce à des médicaments analgésiques et anti-inflammatoires.

Dans les cas où la douleur est si intense qu’il y a une contraction musculaire dans la région des muscles adducteurs, on devra prendre d’autres mesures.

Parfois, il est necessaire d’aller à l’hôpital pour placer un système qui maintient les jambes écartées et appliquer des relaxants musculaires. Ceci peut être complété par un travail physio-thérapeutique.

Un enfant chez le kiné

Une intervention chirurgicale est-elle nécessaire ?

Dans certains cas, le patient est opéré. Cela dépendra de deux facteurs :

  • La région de la hanche touchée.
  • La capacité de régénération de la personne.

Si la maladie touche le tiers latéral de la tête fémorale, les médecins peuvent effectuer une opération pour réparer les défauts mécaniques et permettre une meilleure récupération.

La raison en est que cette partie de la hanche est celle qui supporte une grande partie du poids du corps. Si cela se déforme, les conséquences peuvent être importantes.

Malgré les désagréments qu’elle génère, la maladie de Legg-Calvé-Perthes est une maladie qui peut être guérie. Il est donc essentiel de se concentrer sur le traitement correspondant pour que la mobilité de l’enfant ne soit pas menacée à l’avenir.

La recommandation la plus appropriée est de consulter le médecin en cas d’apparition de tout symptôme inhabituel dans la démarche de l’enfant.