Comment se développe la latéralité chez l’enfant ?

3 août 2019
Le processus de latéralité chez l'enfant entraîne le fait qu'une des deux moitiés du cerveau devient dominante et prend le contrôle des capacités. Nous vous disons tout ce que vous devez savoir à ce sujet dans la suite de cet article.

La latéralité est la prédominance fonctionnelle d’un côté du corps humain sur l’autre, déterminée par la suprématie de l’un des hémisphères cérébraux. Ce concept fait référence à la capacité du cerveau à contrôler les deux côtés du corps. La latéralité chez les enfants est consolidée à l’âge de 4 ou 5 ans.

Pour obtenir une organisation neurologique complète, l’enfant doit avoir une maîtrise hémisphérique dans tous les domaines fonctionnels. Cela signifie que l’enfant doit non seulement utiliser la même main de façon constante, mais qu’il doit aussi fonctionner de la même manière avec ses yeux, ses oreilles et ses jambes.

Chaque hémisphère du cerveau contrôle différentes tâches et fonctions. Les enfants développent des capacité manuelles par le jeu et d’autres activités en découvrant ce qu’ils peuvent faire avec leurs mains.

Ainsi, les tout-petits commencent à montrer la latéralité de leurs mains dans les tâches fonctionnelles. La raison en est qu’un côté de leur cerveau gagne en maîtrise et permet à l’enfant de préférer l’utilisation d’une main à l’autre.

Cependant, tout problème de latéralité peut affecter les processus d’apprentissage dans certains domaines. Ces problèmes peuvent affecter la lecture, l’audition, la mobilité, le langage et les compétences manuelles, en particulier l’écriture.

Comment se développe la latéralité chez l’enfant ?

La latéralité est consolidée au stade scolaire. Entre 2 et 5 ans, les enfants utilisent leurs mains pour jouer et faire beaucoup d’autres choses. Par conséquent, une fois qu’ils atteignent l’âge scolaire, ils devraient avoir atteint la latéralité.

La vérité est que les hémisphères gauche et droit du cerveau contrôlent l’action motrice des côtés opposés du corps. Cependant, ces deux moitiés ne sont pas égales dans leur contrôle des différents types de comportements. Dès lors, il en résulte une préférence d’une main sur l’autre pour certaines tâches.

Deux enfants jouent et développent leur latéralité.

Cette domination d’un hémisphère sur l’autre pour certains comportements est appelée latéralité cérébrale. Il y a des raisons évidentes à l’évolution de cette caractéristique.

Premièrement, le fait d’avoir un hémisphère qui prend le contrôle d’un processus réduit la possibilité que les deux hémisphères se fassent concurrence pour contrôler une réponse. Cela permet également à différents processus tels que le langage et l’attention de fonctionner en parallèle dans les deux hémisphères.

Au fur et à mesure qu’ils commencent à développer leurs habiletés motrices, les enfants peuvent utiliser leurs mains gauche et droite de la même façon pour des gestes simples, comme attraper des objets. En effet, les deux mains peuvent effectuer la tâche avec aisance.

Cependant, pour la plupart des nourrissons, les tâches plus complexes nécessitent les propriétés de traitement spécialisées de l’hémisphère gauche du cerveau.

« La domination d’un hémisphère sur l’autre pour certains comportements est appelée latéralité cérébrale. »

Comment pouvons-nous aider les enfants à la développer ?

Les activités qui contribuent au développement d’une main préférée sont celles qui stimulent et aident à mûrir les voies du cerveau des deux côtés. Il est important de noter que plusieurs de ces activités doivent se concentrer davantage sur les mouvements et les actions de tout le corps plutôt que seulement sur les mains.

Le mouvement qui consiste à tourner, rouler, tomber, s’équilibrer et danser stimule les organes d’équilibre dans le cerveau. Ceux-ci jouent un rôle important en indiquant au cerveau où se trouve le corps dans l’espace et quels mouvements sont nécessaires pour la posture, la réponse aux stimuli et l’action.

Les enfants ont aussi besoin d’un bon équilibre et d’une bonne coordination pour assurer une maturation saine du cerveau et le développement de leurs capacités. Veillez à ne pas exagérer avec ce type d’activité. Les enfants n’acquièrent pas tous les mêmes compétences spécifiques, alors respectez leurs capacités et leurs réactions.

Petite fille dans l'herbe qui développe sa latéralité.

La latéralité chez l’enfant : gaucher ou droitier ?

La latéralité, en psychologie biologique, est le développement d’un fonctionnement spécialisé dans chaque hémisphère du cerveau ou du côté du corps que chacun contrôle. L’exemple le plus évident de latéralité est l’utilisation de la main ; on le voit dans la tendance à utiliser une main ou l’autre pour effectuer différentes activités.

Il est courant de classer les gens en droitiers, gauchers ou ambidextres. Les individus diffèrent considérablement dans la gamme d’activités pour lesquelles ils préfèrent une main particulière, ainsi que dans le degré de disparité dans les compétences entre leurs deux mains. Il est probable que personne ne privilégie exclusivement la main droite ou la main gauche.

Enfin, la latéralité chez les enfants offre une nouvelle façon de mieux comprendre la relation entre l’organisation du cerveau, les fonctions cérébrales et le comportement. Ne soyez pas pressé de faire passer l’enfant par ces étapes ; chaque étape offre aux jeunes enfants les expériences dont ils ont besoin pour passer à l’étape suivante.