Lombalgie chez les enfants et les adolescents

La lombalgie est l'un des symptômes les plus courants chez les adultes, mais elle est également fréquente chez les enfants et les adolescents. Ici, nous vous disons tout ce que vous devez savoir si votre enfant souffre de lombalgie et comment l'aider à la maison.
Lombalgie chez les enfants et les adolescents

Dernière mise à jour : 21 juin, 2021

La lombalgie est plus fréquente chez les adolescents que chez les enfants. A l’âge adulte, elle est encore plus courante. C’est un symptôme que de nombreux tableaux cliniques et maladies de tous âges ont en commun. Si l’on se réfère à l’anatomie, la lombaire est une zone de transition qui supporte une grande partie du poids du corps.

Les jeunes enfants souffrent moins de lombalgies. Cependant, l’incidence augmente avec l’âge, à mesure que les adolescents approchent de l’âge adulte, ils souffrent plus fréquemment de douleurs lombaires.

Causes de la lombalgie chez les enfants et les adolescents

Les activités professionnelles, le stress quotidien et le manque d’habitudes saines sont les causes les plus courantes de lombalgie chez les adultes. Cependant, lorsqu’il s’agit d’enfants et d’adolescents, les suspicions sont davantage liées à des troubles congénitaux, traumatiques ou secondaires à certains traumatismes directs ou indirects. De plus, il existe d’autres causes courantes de lombalgie :

Jeune fille souffrant de lombalgie.

  • Après un effort excessif : dans ces cas, il n’y a pas de blessure grave. La lombalgie a tendance à s’améliorer spontanément, bien qu’elle ait parfois besoin d’un traitement conservateur avec une thérapie physique.
  • Puberté : certaines théories évoquent la relation entre l’apparition de la puberté et des douleurs dans le bas du dos. Ce qui montre l’influence des changements hormonaux sur le système locomoteur.
  • Scolarité : les sacs à dos d’école, dont la charge dépasse 10 % du poids corporel de l’élève, sont un facteur de risque important de lombalgie.
  • Manque de soins physiques : le manque d’activité physique, ainsi qu’un entraînement excessif et des habitudes toxiques comme le tabagisme peuvent déclencher des lombalgies.
  • Posture : la façon dont l’enfant s’assoit sur le banc de l’école est un autre facteur extrêmement important. En effet, c’est une posture qui est maintenue pendant de longues périodes au cours des années de scolarité. Par conséquent, une mauvaise position assise est vraiment un facteur de risque pour la santé des enfants et des adolescents.
  • Facteurs émotionnels : c’est le cas des états de stress ou de dépression, par exemple. Le corps exprime des situations émotionnelles à travers des attitudes posturales, qui peuvent déclencher des lombalgies.

Comment prévenir les douleurs lombaires ?

La prévention de la lombalgie chez les enfants et les adolescents couvre différents domaines, parmi lesquels, les saines habitudes alimentaires sont l’un des premiers à considérer. Ainsi qu’une activité physique consciencieuse, qui comprend un renforcement abdominal pour protéger la colonne vertébrale.

L’hygiène posturale doit être enseignée aux parents qui doivent ensuite l’enseigner à leurs enfants. Afin que les activités de la vie quotidienne et la posture à l’école se déroulent de manière saine.

Il existe de plus en plus de programmes de prévention en éducation qui améliorent la conscience corporelle chez les enfants et les adolescents. Ils comprennent des informations théoriques et des exercices physiques qui améliorent la santé des élèves à court et à long terme. Ces programmes sont coordonnés par des enseignants en collaboration avec des professionnels de la santé.

Traitement de la lombalgie chez les enfants et les adolescents

Comme pour tout problème de santé, le traitement dépendra de la cause et de l’état clinique de chaque patient. Dans tous les cas, on peut décrire grossièrement le traitement conservateur qui est réalisé à partir de la kinésithérapie pour le traitement de la lombalgie chez l’enfant et l’adolescent.

La physiothérapie pédiatrique comprend l’auto-éducation ainsi que des mesures préventives, telles que l’hygiène posturale. De plus, elle utilise des agents physiques, tels que l’électroanalgésie, pour réduire la douleur locale. Elle pratique également des techniques manuelles. Qui en plus d’influencer la réduction de la douleur, agissent sur la cause qui produit la lombalgie. Cela s’accompagne d’exercices thérapeutiques. Certains se font en séance et d’autres sont indiqués à la maison.

Il est essentiel que les soignants accompagnent l’enfant ou l’adolescent, tant dans la séance que dans les activités indiquées pour le domicile. Le soutien physique et émotionnel aide le traitement à être plus efficace et mieux intégré, ainsi que l’encouragement à pratiquer une activité physique récréative comme une autre habitude de la vie quotidienne.

Jeune fille souffrant de lombalgie devant son ordinateur.

Que puis-je faire à la maison si mon enfant souffre de lombalgie ?

Après avoir consulté votre pédiatre et écarté la possibilité d’une lombalgie grave, vous pouvez aider votre enfant à la maison. L’enfant ou l’adolescent peut s’allonger sur le ventre, avec un oreiller sous le pubis. A l’aide d’une huile essentielle ou d’une crème douce, massez le bas du dos.

Les massages doivent être effectués avec toute la main en contact avec la peau de l’enfant. En évitant d’appuyer sur les zones où les os sont les plus saillants, comme la colonne vertébrale. Le but est de « pétrir » la zone musculaire, avec des mouvements alternés entre une main et l’autre. Les massages avec application de chaleur locale peuvent également être complétés par des compresses chaudes ou tièdes. Cependant, vous devez garder à l’esprit que ces conseils ne remplacent pas le traitement effectué par un professionnel.

Il est essentiel que les parents connaissent l’importance de la prévention dans les stades de développement, dans lesquels le corps se développe rapidement. Et il est très facile d’intégrer des habitudes, à la fois saines et malsaines. Ainsi, l’enseignement à domicile et l’observation peuvent vraiment faire la différence.

Par conséquent, si votre enfant souffre de douleurs dans le bas du dos, une consultation médicale doit être effectuée au préalable. Le pédiatre déterminera si un traitement médical avec des antalgiques sera nécessaire ou s’il doit être complété par une thérapie physique. Enfin, s’il s’agit d’une lombalgie légère, sans blessures ou autres complications, vous pouvez l’aider à la maison avec des massages doux.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 exercices pour renforcer le dos
Être parents
Lisez-le dans Être parents
6 exercices pour renforcer le dos

Le dos peut souffrir de nombreuses lésions causées par de mauvais mouvements, une faiblesse musculaire, de mauvaises postures ou stress.