5 clés pour prévenir le tabagisme chez les jeunes

17 décembre 2018
Le tabagisme chez les jeunes est devenu un problème de santé publique et ce en dépit des efforts des organisations publiques de santé et des ONGs. Voici quelques conseils pour tenter de prévenir ce phénomène.

En dépit des campagnes répétées et choquantes, prévenir le tabagisme chez les jeunes demeure l’un des plus grands défis de la société actuelle. C’est un problème de santé publique. En effet, celui-ci représente un danger pour la société et possède des effets nuisibles.

Les campagnes de sensibilisation n’ont pas suffi pour que de nombreuses personnes arrêtent de fumer. L’on compte dans le monde un nombre significatif de jeunes qui continuent à fumer. L‘Organisation mondiale de la Santé estime qu’environ 150 millions d’adolescents sont fumeurs.

Cependant, ces campagnes continuent et sont diffusées à travers des medias publicitaires en proposant aux jeunes de connaître les effets du tabagisme et ses conséquences nocives pour la santé.

Quelles sont les principales causes du tabagisme chez les jeunes ?

Les raisons qui incitent les jeunes à fumer sont multiples. Ainsi, les identifier est très important pour intervenir à temps et parvenir à prévenir le tabagisme chez les jeunes.

Acceptation sociale

C’est peut-être la raison principale. Il semble que les jeunes non fumeurs pensent que les possibilités d’intégrer un « groupe » sont réduites. Ils sont également curieux par le fait d’essayer, en pensant que c’est une mode qui les rendra plus populaires.

Défier les normes

La période de la puberté et de l’adolescence a toujours été caractérisée par la rébellion. L’on peut également citer la désobéissance et dans certains cas, la provocation, avec une tendance à la transgression.

Les jeunes pensent que fumer une cigarette est l’une des manières les plus faciles et efficaces d’enfreindre les règles imposées par ses parents, la société.

L’excuse de se libérer du stress

Les jeunes croient à tort que la cigarette peut les libérer du stress et contrôler l’anxiété. Cela entraîne parfois le début du tabagisme chez les jeunes adolescents.

Pendant les examens, par exemple ou quand ils sont soumis à des évènements avec beaucoup de pression. Il y en a qui trouvent un espace de détente pendant qu’ils fument.

Cependant, une fois que passe l’effet de la drogue, ils retournent à leur état antérieur. Celui-ci est parfois même plus fort. Cela se traduit par une augmentation constante du nombre de cigarettes fumées.

Lisez également :
Comment gérer le stress pendant la grossesse ?

Un jeune allume la cigarette de son amie

Influence des parents

Les études démontrent que quand les parents sont fumeurs, le risque que leurs enfants fument est plus grand. L’addiction à la nicotine est plus important que dans les cas où les parents ne fument pas.

Ainsi, les parents fumeurs ne peuvent accuser personne d’autre qu’eux-mêmes pour avoir contribué à ce qu’ils acquièrent cette habitude.

Media et publicité

Désormais, il est interdit de réaliser quelconque type de publicité ou campagne qui motive ou promeut le tabagisme chez les adolescents.

Cependant, le seul fait que quelqu’un allume une cigarette à la télévision, au ciné ou dans la presse écrite peut inciter les autres à en faire de même, comme un acte d’imitation.

L’on a également démontré qu’il existe une relation étroite entre les media publicitaires et l’incitation au tabagisme, en particulier chez les jeunes.

Manque d’information

Il demeure quelques fausses croyances de certains bénéfices du tabagisme. Ainsi, les véritables conséquences négatives sont enterrées par les images positives qui prévalent sur celles-ci.

« La vraie figure du tabac est la maladie, la mort et l’horreur et non le glamour et la sophistication que l’industrie du tabac tente de diffuser. »

-David Byrne-

5 clés pour prévenir le tabac chez les jeunes

  • Éviter qu’ils essaient. La principale manière d’éviter que les jeunes commencent à fumer et s’y accoutument est qu’ils n’essaient pas, en empêchant les premières consommations. Le jeune commence à fumer sans en connaître les conséquences.
La fumée de cigarette

  • Fournir l’information nécessaire. Au lieu de dépendre de tierces personnes, avertissez vous-même votre adolescent des effets négatifs de cette habitude.
  • Montrer l’exemple. L’on a indiqué que les jeunes  commencent à fumer notamment par pure imitation -que ce soient les parents, des proches ou des ami(e)s. Pour que nos enfants ne fument pas, les parents ne doivent pas non plus le faire.
  • Inciter au raisonnement. Cela consiste à leur faire voir avec un sens critique et des informations objectives les conséquences négatives du tabagisme.
  • Promouvoir l’activité physique. Pratiquer un sport fait que l’on adopte une vie saine. Cela est un outil très utile pour prévenir le tabagisme chez les jeunes.