L’influence de l’alimentation vegan sur le lait maternel

23 février 2019
L'alimentation vegan est souvent suffisamment saine et nutritive pour les bébés. Il est néanmoins fondamental que celle-ci soit complétée par un supplément de vitamine B12.

Au fur et à mesure du temps, de nouvelles formes d’alimentation apparaissent. Certaines femmes choisissent d’opter pour une alimentation vegan. Les régimes vegan sont souvent très sains. Néanmoins, lors d’une grossesse, on doit faire attention à l’alimentation pour savoir si la mère reçoit les nutriments dont a besoin le bébé.

L’Academy of Nutrition and Dietetics (Académie de Nutrition et de Diététique) affirme que l’alimentation vegan doit être consultée et planifiée avec un spécialiste. Une alimentation non planifiée pourrait entraîner des problèmes de santé, que ce soit chez la mère comme chez l’enfant.

L’alimentation vegan et le lait maternel

À l’instar des autres bébés, ceux qui grandissent dans une famille vegan ont besoin du lait maternel pour leur bon développement. Ce lait doit être complété par de la vitamine B12. L’enfant recevra ainsi les nutriments nécessaires. Selon le type d’alimentation de la famille, le bébé doit également consommer de l’iode.

alimentation vegan

Dans le cas où la mère vegan ne voudrait pas, ne pourrait pas allaiter ou si elle a besoin d’un complément, il existe des formules à base de soja ou de riz hydrolysé pour alimenter le bébé. Nous pouvons considérer comme une autre option les formules élaborées à base de lait de vache ou de chèvre de ferme écologique.

Selon les directives de l’Union européenne sur les formules infantiles, celles-ci remplissent les critères qu’exige une alimentation adéquate. De nombreuses familles végétariennes ou vegan les choisissent.

Lisez également :
4 types de lait pour bébés

L’alimentation complémentaire

L’AAAAI (American Academy of Allergy, Asthma and Immunology, l’Académie américaine de l’allergie, de l’asthme et de l’immunologie) souligne qu’il n’est pas nécessaire de retarder l’introduction des cacahuètes, des noix, du soja et autres fruits secs. L’enfant peut commencer à en consommer dès les six à huit mois.

Il est également important de souligner que certains aliments peuvent servir de substituts. Mais, quels sont ces aliments ?

Légumes secs

Les légumes secs fonctionnent comme le principal substitut de la viande et du poisson dans l’alimentation vegan. Ils sont riches en protéines, en fer et en zinc.  Cela en fait l’un des premiers aliments à inclure dans l’alimentation de l’enfant vegan. En général, on les accompagne de légumes.

Parmi les meilleures options de légumes secs, nous pouvons distinguer :

  • Les lentilles rouges pelées. Elles contiennent beaucoup de fibres et sont faciles à digérer.
  • On peut également incorporer des pois chiches et des petits pois mais également d’autres variétés de lentilles.

Solides

Si le bébé est en âge de les consommer, il peut manger des aliments plus solides comme le hummus (pois chiches), le tofu cuit, les petits pois et des ragoûts de lentilles. Nous pouvons également leur donner du beurre de cacahuète sans sucre tartiné sur des morceaux de banane ou de pain. Et, de temps à autre, pour les ovo-lacto-végétariens : une omelette.

Céréales

Quant aux céréales, on recommande qu’elles soient complètes. En règle générale, les céréales préparées sont élaborées avec des céréales liquéfiées. Dans ce cas, les chaînes de carbohydrates complexes sont partiellement hydrolysées. Dans 20 à 30 % de ces produits, ils se trouvent sous sa forme simple, le glucose.

En raison de leur teneur élevée en sucre, on ne les recommande ni aux bébés qui consomment de la viande ni aux vegans.

alimentation vegan

Gluten

Selon l’Asociación española de Pediatría (l’Association espagnole de pédiatrie), le gluten doit être introduit à partir des 6 mois, lors de l’introduction de l’alimentation complémentaire. Idéalement, on peut donner du pain complet au levain -partiellement digéré. Il est généralement bien toléré.

Une alimentation végétarienne ou vegan pendant l’enfance peut être parfaitement adéquate et offrir d’importants bénéfices pour la santé à moyen et à long terme.

Que disent les spécialistes sur l’alimentation vegan ?

Selon l’Académie de Nutrition et de Diététique (AND), l’alimentation vegan peut être remarquablement saine. Cela est conditionné par le fait qu’elle soit planifiée et supervisée par des experts. De fait, ce type d’alimentation est appropriée pour tous les cycles de vie, y compris la grossesse, l’allaitement maternel et l’enfance.

Les études affirment que les femmes vegan ont besoin de sources régulières et adéquates de vitamine B12 pendant la grossesse et l’allaitement maternel. Cela s’explique par le fait que les mères vegan ont généralement des taux très bas d’acide docosahexaénoïque.

En résumé, l’alimentation vegan peut être saine. Il est néanmoins fondamental qu’elle soit contrôlée par un spécialiste. Le bon développement du bébé en dépendra.

  • Mathieu, S., & Dorard, G. (2016). Végétarisme, végétalisme, véganisme : aspects motivationnels et psychologiques associés à l’alimentation sélective. Presse Medicale. https://doi.org/10.1016/j.lpm.2016.06.031

  • Céline Laisney. (2016). végétarisme et flexitarisme , une tendance émergente ? Viandes & Produits Carnés.