L’influence de l’alimentation sur le rendement scolaire

6 janvier 2019
Il existe énormément de preuves de l'influence de l'alimentation sur le rendement scolaire. Êtes-vous sûrs que vos enfants mangent tout ce dont leur cerveau a besoin ?

Si votre enfant est démotivé, qu’il présente des problèmes de concentration ou que l’école l’a remarqué, vous devriez peut-être faire attention à ce qu’il mange.

Bien que beaucoup de le considèrent pas, l’influence de l’alimentation sur le rendement scolaire est significative.

A l’école, nous portons une attention particulière à suivre certaines habitudes de sommeil, de jeu et d’étude. Toutefois, sommes-nous vigilants à ce que mangent nos enfants ? 

Si nous gardons à l’esprit que l’alimentation a une grande répercussion sur le rendement scolaire, nous allons certainement mieux analyser ce que nous cuisinons chaque jour.

Le cerveau humain est toujours une grande énigme. Cet organe est l’ordinateur central qui régit toutes nos fonctions et représente 2% du total de notre masse corporelle.

Il est composé également de cent millions de cellules nerveuses et mille milliards de connexions neuronales qui répondent à la capacité cognitive. Son développement commence dès les premiers stades de la grossesse. A l’âge de six ans, il aura atteint 90% de sa croissance.

S’il est vrai que de nombreux facteurs interviennent dans le développement correct du cerveau, une bonne alimentation qui favorise l’absorption optimale des nutriments est importante également. 

De même, elle a une influence dans le développement du langage, de la mémoire, des capacités psychomotrices, de l’attention et de l’humeur.

Par conséquent, il n’est pas surprenant qu’il existe de nombreuses recherches qui essaient de déterminer le type d’alimentation qui nous convient le mieux. Surtout chez les plus petits, afin d’avoir un développement cognitif sain.

Dans ce sens, une étude réalisée sur plus de 1300 enfants espagnols entre 10 et 14 ans a conclu que l’alimentation méditerranéenne améliore les résultats scolaires. Que faut-il savoir de plus ?

Les aliments dont vos enfants ont besoin

Lorsque l’on parle de l’influence de l’alimentation sur le rendement scolaire, il ne faut pas oublier que le cerveau génère constamment de nouveaux neurones.

Cette activité représente environ 20 % de la consommation énergétique des enfants. Ainsi, une alimentation qui leur apporte tous les nutriments dont ils ont besoin est primordiale pour qu’ils grandissent en bonne santé.

Oméga 3 et 6 pour de bonnes connexions

En général, le poisson gras contient des acides gras oméga 3 (DHA) qui sont indispensables au cerveau pour transmettre les impulsions électriques qu’il génère. 

Par ailleurs, ils facilitent les connexions nerveuses et sont liés aux processus d’apprentissage et de la mémoire. Vous les trouverez entre autres dans le saumon, les anchois, les sardines, les fruits secs et les graines de chia.

L'influence de l'alimentation sur le rendement scolaire est significative et démontrée par l'OMS.

Des glucides pour l’énergie

Ils représentent le carburant du cerveau. Ce sont eux qui apportent de l’énergie une fois qu’ils sont transformés en sucre. Attention avec ceci : les plus intéressants sont ceux avec une absorption lente qui rend le glucose toujours disponible.

Il s’agit des céréales complètes, des pâtes et des pommes de terre par exemple.

En revanche, vous devez éviter de donner des sucres raffinés. En effet, l’énergie qu’ils fournissent est instantanée mais elle disparaît en peu de temps. Se créent alors une montée et une descente très peu recommandées dans l’organisme.

Le cerveau des enfants n’a pas encore la capacité de faire une réserve optimale de glucides. Il est donc très important de leur donner des aliments qui leur apportent du glucose en permanence.

La sérotonine pour le bien-être

Le tryptophane est l’un des acides aminés essentiels capables de fabriquer la sérotonine. Il s’agit de la substance responsable du bien-être, de la concentration et de l’humeur. 

Nous pouvons la trouver dans les œufs, les viandes et les poissons, les graines de tournesol, le chocolat -le plus pur, le meilleur- et le curcuma.

De la choline pour des neurones puissants

Les neurotransmetteurs sont chargés de passer l’information d’un neurone à un autre. Pour cela, nous avons besoin de vitamines du groupe B comme la choline, présente dans les œufs. Nous pouvons également la trouver dans les fruit secs ou le lait.

Acides gras pour l’agilité des neurones

Les fruits secs, l’avocat et l’huile d’olive contiennent des graisses monoinsaturées et polyinsaturées. Celles-ci favorisent la mémoire et aident les fonctions neuronales à être beaucoup plus efficaces. 

Elles sont parfaites comme apéritif sain pour promouvoir l’influence de l’alimentation sur le rendement scolaire.

« Le poisson gras contient des acides gras oméga 3 (DHA) qui sont indispensables au cerveau pour transmettre les impulsions électriques qu’il génère »

Du calcium pour se détendre

Le calcium affecte directement l’influx nerveux. Son déficit peut entraîner de l’hyperactivité ou, au contraire, de la fatigue. 

En plus d’être indispensable à la santé des os, il aide les enfants à mieux se concentrer et ne pas ressentir de stress. Les graines de sésame sont une source riche en calcium. De même que les noix, les légumes à feuilles vertes ou le lait.

Des protéines et du fer pour l’agilité mentale

Au-delà de la viande, les légumineuses contiennent à la fois des protéines et du fer en grande quantité. Nous y trouvons tous les nutriments nécessaires pour que le cerveau génère de nouveaux neurones et que l’oxygène parvienne à chaque cellule nerveuse.

L’agilité mentale et le rendement intellectuel sont associés à une bonne ingestion des protéines et du fer.

Des vitamines et des minéraux contre la dégénérescence neuronale

Le potassium, le magnésium et le lycopène sont d’une grande aide pour protéger le cerveau des lésions cellulaires. Les antioxydants que nous trouvons dans les baies, les bananes ou la tomate sont nos alliés contre le vieillissement des cellules.

L'influence de l'alimentation sur le rendement scolaire devrait être prise en compte dans chaque famille.

Recommandation finale

Pour terminer, évitez à tout prix les aliments trop transformés pour observer l’influence de l’alimentation sur le rendement scolaire. Si cela est occasionnel, il n’y a rien de mal. Néanmoins, ils ne devraient pas représenter la base de l’alimentation des enfants.

En effet, il a été démontré qu’ils peuvent être cancérigènes, selon un avis de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Comme vous pouvez le constater, l’influence de l’alimentation sur le rendement scolaire est bien prouvée.

Pour terminer, il est conseillé de veiller à ce que les enfants boivent suffisamment d’eau. La déshydratation est très fréquente et peut entraîner un manque d’attention, de la confusion, une perte de mémoire, de la fatigue, de la faiblesse musculaire et d’autres problèmes plus sérieux.