L’importance d’apprendre à notre fille à contrôler son cycle menstruel

· 14 octobre 2018
L'une des étapes les plus complexes que vit votre fille est le moment où surviennent les premières règles. Parmi les nombreux doutes qui traversent son esprit et tous les grands changements qui s'opèrent il est normal qu'elle se sente perdue.

Il est de notre devoir de la tenir informée sur la raison de ce processus qui survient dans sa vie et la manière de contrôler correctement son cycle menstruel.

Mais comment devrions-nous agir dans ce processus naturel ? Il est important que vous parliez avec votre fille et qu’elle sache qu’elle peut vous confier ses doutes. De plus, il est essentiel qu’elle sache tout sur le cycle menstruel et qu’elle apprenne à compter les jours jusqu’au prochain cycle.

Cependant, il convient de rappeler que certaines filles ont des cycles irréguliers au début mais qu’avec le temps le cycle menstruel devrait se régulariser.

Si vous remarquez qu’après un certain temps le cycle menstruel de votre fille n’est toujours pas régulier il est important que vous l’encouragiez à consulter un spécialiste qui pourra l’examiner.

Comment surveiller son cycle menstruel peut-il l’aider ?

Même si votre fille adolescente n’a encore rien appris sur le sujet à l’école il est très important de lui apprendre à contrôler son cycle menstruel. Pour quoi faire ? Cela aide votre fille à mieux comprendre son corps et les changements qui vont commencer à s’opérer.

De plus, lui enseigner à surveiller certains facteurs de sa santé est une chose importante. En effet, certaines irrégularités qui peuvent survenir au cours du cycle menstruel sont directement liées aux symptômes de certaines maladies.

De cette manière, en apprendre plus sur son cycle menstruel pourra l’aider de la manière suivante:

  • cela aide les jeunes filles à connaître leur propre corps
  • cela lui donne la possibilité de constater une irrégularité et de pouvoir consulter un gynécologue si nécessaire
  • à approfondir ses connaissances sur le cycle de la vie
  • cela l’aidera à être prévoyante
cycle menstruel

Les manières de contrôler son cycle menstruel

Actuellement il existe de nombreuses méthodes pour suivre l’évolution des menstruations et encore plus maintenant que la technologie compte des outils de plus en plus efficaces. Voyons ensemble quelques-unes des méthodes les plus courantes :

Utiliser un calendrier

La manière la plus simple et la plus familière consiste simplement à noter le jour où commence et se termine son cycle menstruel sur un calendrier. Elle peut le faire avec un calendrier tout simple ou sur son téléphone portable.

De plus, elle peut parfaitement programmer une alarme qui va l’avertir du prochain cycle. C’est aujourd’hui la méthode la plus utilisée.

Un diagramme de phases lunaires

Le diagramme de phases de lune est un outil qui nous aide à approfondir les quatre phases du cycle menstruel. Ainsi, cela peut l’aider à comprendre en profondeur les besoins de son corps et de son esprit à chaque moment de son cycle.

Cette méthode est moins utilisée que la précédente mais elle est tout de même pratique.

Cette méthode consiste en un diagramme de phases lunaires composé de trois ou quatre cercles, chacun l’un dans l’autre. Les 28 jours du cycle sont placés sur le disque. Si votre cycle dure un peu plus ou un peu moins cela peut également être indiqué.

Dans le cercle suivant, vous écrivez les jours du calendrier grégorien, c’est à dire que si votre période a commencé le 12 octobre, vous mettrez cette date au jour 1 de votre cycle et ainsi de suite.

La méthode symptothermique

Grâce à cette méthode, la jeune fille pourra connaître les aspects physiologiques de son cycle et apprendre à percevoir les signaux qui lui indiquent dans quelle phase elle se trouve.  Cela peut également être déterminé par la prise de sa température basale, l’observation de pertes vaginales ou encore la position du col de l’utérus.

Les applications mobiles

C’est un outil très à la mode à l’heure actuelle pour calculer son cycle. Elles sont très faciles à utiliser et peuvent l’aider à maintenir l’ordre d’une manière pratique.

Parmi les applications les plus connu vous pouvez retrouver Iperiod, qui permet d’indiquer les jours de vos menstruations et, sur cette base, de faire une estimation sur la date de votre prochain cycle.

Il convient de rappeler que les données sont essentiellement indicatives et qu’elles ne doivent pas être considérées comme des données scientifiques rigoureuses.

Une autre application qui peut également être très utile est Kindara. Contrairement à la première application, cette application est beaucoup plus détaillée. Votre fille peut, grâce à elle, connaitre ses différents cycles. Ce qui la différencie également des autres applications c’est qu’elle a une interface très graphique.

cycle menstruel

Que faire lorsque le premier cycle menstruel de votre arrive ?

Vous devez tout d’abord lui parler, lui donner toutes les informations dont elle a besoin et lui faire comprendre que c’est un changement auquel elle pourra s’adapter au fil du temps. Vous pouvez agir dans cet ordre :

  1. Félicitez-la pour son premier cycle menstruel. Il indique que tout fonctionne normalement et qu’elle atteint la maturité.
  2. Evitez de lui transmettre des pensées négatives. Ne prenez pas son premier cycle comme quelque chose de négatif mais envoyez-lui une image positive.
  3. Discutez de son hygiène personnelle. Montrez-lui comment prendre soin de son hygiène lorsque son cycle arrive.
  4. Vous devrez la guide. Fournissez-lui autant d’informations que nécessaire sur la menstruation et son processus en entier. Vous pourriez aussi aborder la contraception lorsqu’elle sera prête.
  5. Apprenez-lui à être toujours prête. Dites-lui qu’à partir de maintenant, lorsqu’elle quitte la maison, il vaudrait mieux toujours avoir avec elle une serviette, un tampon ou une cup dans son sac à dos.

Le plus important est que votre fille comprenne que ce n’est pas un aspect négatif ou un changement qui nuira à sa vie. C’est un processus totalement naturel par lequel toutes les filles passent durant la puberté et non seulement elle.