Lien émotionnel conscient: ce que vous devez savoir

Le lien émotionnel conscient joue un rôle clé dans la vie de chacun et la façon dont nous réagissons à différentes situations en dépend. Découvrez tout à ce sujet.
Lien émotionnel conscient: ce que vous devez savoir

Dernière mise à jour : 03 juillet, 2022

Les émotions influencent grandement la façon dont nous agissons et dont nous percevons l’environnement qui nous entoure. Selon notre état émotionnel, nous réagirons mieux ou moins bien à une certaine situation. Mais que se passerait-il si nous pouvions choisir intentionnellement l’émotion la plus appropriée pour chaque instant ? C’est exactement ce que dit le modèle de lien émotionnel conscient que nous abordons aujourd’hui.

La psychologie se concentre sur le travail afin que les êtres humains soient capables d’identifier et de reconnaître leurs émotions, de leur donner un nom et de les gérer lorsqu’elles apparaissent. En ce sens, le modèle de lien émotionnel peut être très utile dans la vie de tous, mais encore plus dans le domaine de l’éducation.

Qu’est-ce que le lien émotionnel conscient ?

Lorsque nous parlons de lien émotionnel conscient, nous faisons référence à une forme d’intelligence émotionnelle qui nous permet de nous connecter intentionnellement à notre intérieur et de mieux nous relier à ce que nous ressentons. Le point de départ du processus est la connaissance de soi et le développement de la capacité d’autogestion et de leadership émotionnel.

Le psychologue clinicien Roberto Aguado est celui qui a développé ce modèle, basé sur les découvertes des neurosciences. Ainsi, le lien émotionnel conscient est postulé comme l’un des outils les plus efficaces pour atteindre le succès personnel et social, ainsi que le bien-être global des personnes.

concept de lien émotionnel conscient.

Lien émotionnel conscient : émotions appropriées et inappropriées

Nous savons tous qu’il existe des émotions positives (celles qui nous font du bien) et négatives (celles qui nous déplaisent). Mais, dans ce modèle de lien émotionnel conscient, la manière de les catégoriser est différente et elles sont présentées comme des émotions appropriées et inappropriées. Voyons à quoi chacune d’elles fait référence :

  • Émotions appropriées: ce sont les plus “correctes” ou fonctionnelles pour faire face à la situation dans laquelle nous nous trouvons. Par exemple, ressentir de la peur quand on est au bord d’une falaise est une émotion adaptative. Puisqu’elle nous fait nous éloigner du bord pour éviter de tomber.
  • Émotions inadéquates: elles incluent celles qui ne nous servent pas dans certaines circonstances et qui, en plus, nous génèrent des problèmes. Par exemple, ressentir de la peur dans une situation inoffensive, comme un examen, et qui finit par nous provoquer une forte activation et ne nous permet pas de bien fonctionner dans cette situation.

Par nature, l’être humain a des émotions de base, telles que la peur, le dégoût, la tristesse, la joie et la surprise. Ce qui se passe, c’est qu’en grandissant, il apprend à associer ces émotions à certaines situations. Si cet apprentissage n’est pas adéquat, les associations qui s’établissent ne le sont pas non plus. Par exemple, la peur des interactions sociales.

Le modèle d’attachement émotionnel conscient nous encourage à oublier et à réapprendre ces attachements émotionnels inappropriés, en créant de nouveaux et plus efficaces. Afin de ressentir de la tristesse au besoin, de la peur ou de la joie au bon moment.

Lien émotionnel conscient dans l’éducation

C’est précisément dans le domaine de l’éducation que ce modèle fut le plus utilisé et à partir duquel des résultats très positifs ont été obtenus, tant pour les enseignants que pour les étudiants. Il ne faut pas oublier qu’une bonne éducation émotionnelle en classe est essentielle.

Le but de ce modèle en milieu scolaire n’est autre que de générer un environnement émotionnel adéquat pour l’apprentissage. Pour cette raison, nous pouvons distinguer deux catégories d’émotions, qui favorisent et entravent le processus d’enseignement.

Émotions TRDP

Ces acronymes font référence aux émotions suivantes :

  • Tristesse (lorsque l’élève ou l’enseignant se sent triste, démotivé ou gêné).
  • Rage (la colère apparaît lorsque les enfants se sentent obligés d’être en classe ou de participer à une matière particulière).
  • Dégoût (quand un sujet ou la façon de le donner ne plaît pas à l’élève).
  • Peur (l’élève ne se sent pas capable d’apprendre ou de suivre le reste de sa classe).

Par conséquent, si un élève commence déjà le cours avec l’une de ces émotions, il lui sera très difficile d’apprendre et d’intégrer les connaissances fournies.

Émotions CASB

Ces acronymes font référence aux émotions suivantes :

Lorsqu’un élève ressent l’une de ces émotions, il est motivé à apprendre et s’intéresse aux matières et à la manière dont l’enseignant les enseigne. Dans ce cas, il lui sera beaucoup plus facile d’acquérir les connaissances et d’apprendre plus naturellement. Il ne faut pas oublier que l’échec scolaire s’explique, en grande partie, par les émotions.

Un professeur en classe avec un élève.

A propos du lien émotionnel conscient…

À ce stade, nous pouvons déjà dire que le lien émotionnel conscient nous aide à choisir intentionnellement nos émotions. Afin de mieux nous adapter à l’environnement qui nous entoure. Par exemple, ressentir de la colère lorsque nous devons nous défendre contre quelque chose qui n’est pas bon, mais la remplacer par une bonne communication ou négociation lorsque nous ne sommes tout simplement pas d’accord avec quelque chose.

Enfin, le lien émotionnel conscient est un outil très utile pour l’apprentissage et l’enseignement. Car il permet d’associer les émotions à diverses situations de manière appropriée et d’obtenir ainsi des performances maximales dans toutes les disciplines.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi est-il important de valider les émotions des enfants ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Pourquoi est-il important de valider les émotions des enfants ?

Si nous voulons établir un lien plus sain et solide avec nos enfants, le chemin commence en validant leurs propres émotions.