L'hyperménorrhée : causes et traitement

15 décembre, 2018
L'hyperménorrhée est l'une des altérations qu'une femme peut subir pendant ses règles. Voyons en détails leurs causes et leur traitement dans cet article.

Toutes les femmes, environ tous les deux ans, éprouvent une altération des saignements vaginaux au cours de leurs règles. Elle peut s’observer sous différents degrés. La plupart des femmes remarquent, à un moment donné de leur vie, une augmentation des pertes vaginales.

Cela est tout à fait normal. Toutefois, s’il est trop abondant et survient plus d’une fois dans le cycle, nous parlons d’hyperménorrhée.

Comment diagnostiquer l’hyperménorrhée ?

Le principal symptôme de l’hyperménorrhée est l’augmentation des saignements lors du cycle menstruelLes facteurs qui influencent sont divers.

Comme nous l’avons mentionné auparavant, tous les deux ans (en moyenne), vous pouvez observer des saignements plus importants pendant les menstruations. Néanmoins, cette altération ne doit pas durer. Si c’est le cas, nous parlons d’une symptomatologie fondamentale de l’hyperménorrhée.

Les modifications dans le flux hormonal ne doivent être prises à la légère, même si elles sont relativement minimes. Une augmentation des saignements menstruels peut entraîner un changement hormonal.

De même, les causes peuvent être des conditions graves qui nécessitent un examen immédiat de la part d’un gynécologue.

Il est important de souligner que l’hyperménorrhée a un profil indépendant des autres affections liées aux pertes vaginales. Tout d’abord, l’hyperménorrhée se présente en même temps que le cycle menstruel.

Contrairement à d’autres affections similaires où le saignement ne suit pas le même rythme. Ou il se présente également avec un changement dans le moment du début des règles. Compte tenu de ce qui précède, il est nécessaire qu’un professionnel de la santé établisse un diagnostic différentiel approprié.

Existe-t-il une quantité de sang normale ?

Il n’existe pas de données quantitatives qui nous indiquent si nous avons des saignements vaginaux autour de la normale. Ceci est dû au fait que chaque femme possède son propre niveau de flux. Nous ne pouvons donc pas établir de moyenne générale qui permet une mesure objective.

L'hyperménorrhée survient lorsque les saignements lors des règles deviennent plus abondants et perdurent.

Il n’y a donc aucune quantité de saignement menstruel qui nous permet de diagnostiquer une hyperménorrhée. Cependant, comme nous l’avons évoqué, les changements hormonaux nécessitent une attention particulière.

Pour cette raison, même si l’augmentation de sang menstruel est minime, il est judicieux de consulter un médecin lorsque ce modèle anormal se présente lors d’une deuxième période menstruelle consécutive.

“Les modifications dans le flux hormonal ne doivent être prises à la légère, même si elles sont relativement minimes”

Cette augmentation de l’abondance des pertes vaginales n’est pas toujours observable de manière objective.

Au cas où la femme n’est pas certaine de l’abondance de ses saignements pendant les règles, elle peut constater indirectement la présence de cette augmentation si, par exemple, elle utilise plus de 6 tampons par jour.

En général, toute hausse dans l’activité hygiénique féminine liée aux saignements menstruels peut nous aider à déduire un schéma anormal des pertes vaginales pendant les règles.

Les causes de l’hyperménorrhée

L’hyperménorrhée contient un large éventail de causes possibles. La gravité de celles-ci peut également être différente. Les plus courantes sont :

  • Difficulté du muscle utérin à se contracter: L’organisme a du mal à contrôler l’hémorragie pendant les règles. Cela est souvent dû à des affections comme les fibromes intra-muraux ou l’adénomyose.
  • Plusieurs grossesses antérieures: Les femmes qui ont vécu plusieurs accouchements peuvent présenter une faiblesse des tissus du muscle utérin. Par conséquent, les saignements sont plus abondants pendant les règles.
  • Agrandissement de la surface hémorragique de l’utérus: Cette cause peut être provoquée par des affections telles que les polypes utérins, les fibromes sous-muqueux ou une hyperplasie endométriale.
  • Syndrome de congestion pelvienne: Il cause une dilatation des veines présentes dans le bassin. Cela entraîne une accumulation de sang qui peut augmenter le saignement pendant les règles.
  • Troubles sanguins: Certaines maladies ou l’usage excessif de médicaments comme l’aspirine affectent la coagulation du sang. Cela provoque ainsi une perte de sang plus importante que la normale durant le cycle menstruel.
  • Le cancer de l’utérusIl peut être l’un des déclencheurs de l’hyperménorrhée. De même, c’est l’un des facteurs pour lesquels il est extrêmement souhaitable d’être attentif à la présence d’un saignement excessif pendant les cycles. Toutefois, cela ne veut pas dire que l’hyperménorrhée est associée au cancer de l’utérus. La plupart du temps, les déclencheurs du saignement important sont liés à une autre raison. Consulter le médecin si vous détectez une hyperménorrhée est fondamentale et peut même sauver la vie d’une femme.
L'hyperménorrhée peut être très douloureuse et est souvent due à une faiblesse d'un muscle utérin/

Traitement de l’hyperménorrhée

L’hyperménorrhée peut ne pas se présenter uniquement comme un symptôme isolé caractérisé par une augmentation des saignements pendant les menstruations. Les maux de tête, l’asthénie, les douleurs musculaires et d’autres symptômes peuvent également être présents.

Reconnaître et informer son gynécologue des symptômes que vous avez commencé à remarquer peut l’aider à déduire la nature du problème.

Et par conséquent, à établir un diagnostic plus rapide et plus précis. Cela permettra de débuter le traitement plus rapidement pour soulager cette affection.

Dans la majorité des cas, l’hyperménorrhée peut être générée par un muscle utérin qui ne se contracte pas suffisamment pour freiner le saignement, ou par une congestion pelvienne.

Pour ces cas les plus courants, le traitement est presque toujours d’ordre pharmacologique. Votre gynécologue peut vous prescrire des médicaments visant à augmenter la capacité de contraction utérine. Ainsi que des analgésiques pour calmer la douleur associée à l’hyperménorrhée.

“Pour les cas les plus courants, le traitement sera presque toujours d’ordre pharmacologique”

D’autres cas plus spécifiques se traitent par votre gynécologue avec le traitement adéquat. Ce peut être avec des médicaments différents de ceux que nous avons mentionné pour traiter l’origine du problème.

Ou alors, dans les cas plus graves, à travers des méthodes chirurgicales afin de soulager aussi bien le saignement que la maladie entraînant l’hyperménorrhée.

 

  • Hutchinson, A. Sangrado uterino anormal. Revista Clínica de la Escuela de Medicina UCR – HSJD. Año 2016. Vol 6. Nº VI. [En línea] Disponible en: http://www.medigraphic.com/pdfs/revcliescmed/ucr-2016/ucr164i.pdf
  • Jiménez Ubieto I., Zornoza A., Tarrío O.. Sangrado de origen ginecológico. Anales Sis San Navarra  [Internet]. 2009  [citado  2019  Mar  25] ;  32( Suppl 1 ): 39-48. Disponible en: http://scielo.isciii.es/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1137-66272009000200005&lng=es.
  • Períodos menstruales abundantes (menorragia). Guía de Hemofilia, Enfermedad de von Willebrand y Trastornos Plaquetarios. [En línea] Disponible en: https://www.hog.org/handbook/esp/article/3/33/heavy-menstrual-periods-menorrhagia.