Lettre d’un bébé qui réveille sa maman pendant les nuits

· 7 décembre 2017

Chère maman, je sais que depuis que je suis arrivé, tes nuits ont beaucoup changé. L’une après l’autre, chacune de tes nuits devient plus difficile. Je comprends aussi que cela affecte aussi tes journées. Je te regarde et je remercie ton regard fatigué. Grâce à ce regard, je me sens chanceux, et même béni.

Même si tu sacrifies tout et que tu te donnes entièrement sans rien attendre en échange, je vois à quel point tu es heureuse de m’avoir. C’est dans tes bras que je trouve le meilleur refuge, la vérité de la vie et de l’amour. Tu es toute entière chaleur et tendresse. Tu es la joie autour de laquelle mon petit monde tourne.

Merci ma petite maman, merci de m’aimer et de me dédier ton temps, avec toute ta patience. Merci de me bercer avec autant de douceur et de tendresse. Je te remercie aussi pour toutes les chansons qui réussissent à me calmer la nuit. Et aussi pour ces jolis contes classiques, et pour ceux que tu crées en laissant ton imagination voler au vent.

Il n’y a rien de plus apaisant pour un bébé que la voix de sa mère

Anonyme

Les nuits que nous passons ensemble depuis que je suis né

Maman, protège-moi tant que j'en ai besoin

Je comprends, maman, comment sont ces nuits que nous partageons depuis le jour où j’ai renversé ta vie. Par exemple, hier je me suis réveillé toutes les heures pour te demander de me prendre dans les bras. J’ai fait cela parce que j’en avais vraiment besoin. Si je suis dans un monde dans lequel je ne sens pas les battements de ton cœur à chaque seconde, cela me fait peur.

J’ai besoin de ta protection, de notre confinement et de notre tendresse. Tes bras m’offrent tellement de paix, d’amour et de sécurité, que les mots ne sont pas suffisants pour que je puisse expliquer mes sentiments. De toute façon, même quand j’insiste beaucoup je peux voir ton visage compréhensif, résigné, disposé à me faire du bien.

Tu m’as donné tout ce qu’il y a de plus beau et de meilleur avec le meilleur de tes sourires. Tu m’as donné ton lait maternel, j’ai caressé ta poitrine chaude, je me suis accroché à toi avec mes petits doigts. Et même si tes paupières luttaient pour ne pas se fermer à cause du sommeil, tu ne m’as jamais quitté du regard. Tu regardais mes yeux fixement, comme si tu voyais au-delà.

Tout ce que tu m’enseignes est si précieux

C’est comme ça que j’ai compris les valeurs du sacrifice, du don de soi, du dévouement. J’ai compris ce qu’est l’amour véritable et inconditionnel. La générosité viscérale. Je suis vraiment reconnaissant pour tout ce que tu as fait pour moi et tout ce que tu fais encore tous les jours. Pour tout cela, je veux te présenter mes excuses, tout en t’expliquant aussi que j’avais seulement besoin de sentir l’amour et la tendresse de mon héroïne près de moi dans ce chaos.

Je sais que tu as besoin de sommeil. Mais tu sais ce qui se passe ? Je ne suis pas capable de contrôler mes phases de sommeil ni mes besoins. Tout est lié à des questions biologiques. N’écoute pas ceux qui affirment avec véhémence que j’essaie de te manipuler. J’ai besoin de sécurité autant que j’ai besoin d’avoir le ventre rempli de lait ou d’avoir une couche sur moi qui n’irrite pas ma peau douce et délicate.

Ce que je veux que tu saches pendant les nuits

Non, je ne sais pas encore à quoi servent les murs et les toits d’une maison. Pour moi, le seul vrai refuge, ce sont tes bras. Tu es mon havre de paix. Tout mon monde, ma nourriture et ma vie. Et non, tu n’as pas à écouter ceux qui disent que je dois être plus indépendant.

C’est comme ça, je ne cesse pas d’être un bébé au bout de quelques mois seulement. C’est avec le temps que j’apprendrai ce que sont l’autonomie et la liberté. Et tu seras à la hauteur de ces apprentissages. Mais pour l’instant, laisse-moi profiter de ta présence, et toi aussi, profite de moi avec toutes tes forces. Parce que le temps passe vite, et que quand tu t’en rendras compte, il sera déjà trop tard. Ce temps-là ne reviendra pas.

La fatigue n'est rien comparé au bonheur d'une mère qui s'occupe de son bébé

Oui, je ne nie pas que j’ai besoin de toi pour tout. Tu es mon bastion et mon guide. Tu es ma lumière et mon chemin à suivre. Crois-moi, j’ai vraiment besoin que tu répondes à mes pleurs, ce ne sont pas des caprices. Merci de me faire toutes ces faveurs, peu importe l’heure de la nuit.

Avec tous ces gestes d’amour tu m’apprends peu à peu qu’après tout, le monde est aussi un endroit sûr. Merci de me consoler à chaque fois que j’en ai besoin dans la nuit. Tu oublies même que tu dois aller travailler le lendemain, ou t’occuper de la maison.

Bravo maman, tu fais tout à merveille !

Peu importe comment les choses se passent, tu peux être tranquille, la tête haute, en sachant que tout ce temps est un investissement important. Dans le futur, ces détails qui rendaient tes nuits difficiles ne seront que des souvenirs. Ce seront des anecdotes passagères qui te rappelleront à quel point tu étais forte et courageuse. Tu n’esquisseras même pas une grimace, car en pensant à chaque contrariété, de milliers de bonheurs de maman te viendront à l’esprit.

En attendant, tes câlins, tes bisous et tes caresses sont tout ce dont j’ai besoin. Mais pour l’instant, je te promets que quand je serai prêt, je saurai emprunter mon propre chemin. Et ainsi, grâce à tout ce que tu as fait pour moi, ma trajectoire sera firme et pleine de joie, grâce à tout l’amour que j’ai reçu de la personne que j’aime le plus au monde. Je t’aime avec tout mon cœur et toute mon âme, signé : ton bébé.