Les stimuli positifs activent la mémoire de votre bébé

3 août 2018
La mémoire de votre bébé s'active grâce aux stimuli positifs aux niveaux environnemental, sensoriel et cognitif. Pourquoi ? À la naissance, votre bébé a en moyenne 100 000 millions de neurones, mais peu de connexions et de stimuli neuronaux. Ceux-ci se multiplient au fur et à mesure que votre enfant grandit. Disons que son développement est la somme de toute ces opérations à partir de sa naissance.
Il existe différents types de stimuli positifs que vous produisez en tant que mère au quotidien auprès de votre enfant. Par exemple, lui parler d’un ton joyeux ou avec tendresse le fait sourire ou lui fait faire des grimaces très mignonnes.

Saviez-vous que ce sont des stimuli positifs ? Vous voyez qu’il est plus facile que vous ne le pensiez d’éduquer votre enfant.

A partir de 4 ans, son cerveau atteint un maximum de 1000 milliards de connexions neuronales. C’est un âge crucial dans le processus d’apprentissage. Les enfants sont comme des éponges à cet âge. Ils apprennent tous les jours de façon très rapide et spontanée.

Les stimuli positifs sont une bonne manière pour que le bébé commence à mémoriser les choses qui les intéressent. C’est ce que révèle une étude réalisée par l’Université de Brighan Young aux Etats-Unis.

Tout est plus facile avec une stimulation positive

Considérant le fait que les bébés ne sont pas en capacité de s’exprimer avec des mots, l’équipe d’experts a décidé d’observer leur capacité de mémorisation grâce aux mouvements de leurs yeux. Ils analysent le temps pendant lequel ils observent une image test.

Pour commencer, ils ont placé les bébés face à un moniteur sur lequel s’affichait une personne qui s’adressait à eux avec différents tons de voix en même temps qu’elle leur montrait une figure géométrique.

Une partie de l’étude consistait à s’adresser au bébé avec une grosse voix énervée pendant qu’ils observaient une figure géométrique. Ensuite ils leur faisait entendre des voix joyeuses, compréhensive et tendres pendant qu’ils regardaient d’autres images.

Un léger changement positifs peut changer ta journée comme ta vie entière.

–Nishant Grover–

Grâce à cette étude des mouvement oculaires et du temps d’observation des différentes images qui sont montrées aux bébés, cette étude révèle que les stimuli positifs font en sorte que les bébés activent leur capacité mémorielle de façon plus rapide que ceux soumis à des stimuli négatifs. 

Los estímulos positivos promueven el desarrollo cognitivo

 Les effets des stimuli positifs

Ils reproduisent la démonstration cinq minutes plus tard et le jour suivant. Néanmoins, la démonstration du lendemain incluait une nouvelle forme géométrique par rapport à la veille.

Les chercheurs ont enregistré le temps que les enfants consacraient à chacune des formes géométriques, et ont conclu que si la figure avait été associée à une voix négative, ils ne s’en souvenaient plus. Au contraire, ils s’en rappelaient bien mieux quand elles avaient été associées à une voix joyeuse et positive.  

Après avoir réalisé cette méthode sur deux jours, les chercheurs ont de nouveaux proposé ces images aux bébés, mais à présent sans aucune voix.  Ils ont constaté que les petits ont porté leur attention sur les figures qui leur avait été présentées la première fois avec une voix agréable.

Ils ont démontré que les stimuli positifs dans l’apprentissage permettent d’ancrer les connaissances de façon beaucoup plus durable.

Au contraire, ceux qui souhaitent enseigner ou transmettre des comportements par la réprimande ou la menace n’obtiennent que peu de résultats. 

L’attention est un élément fondamental pour la création de nouvelles connexions neuronales et la formation de nouveaux circuits cérébraux stables. On sait que la mise en place de ces circuits et connexions neuronales stables et durables survient seulement quand l’attention est focalisée. Cela confirme l’importance de maintenir l’enfant attentif et concentré.

El entretenimiento también cuenta como estimulación

Maintenir l’activité de l’enfant de manière dynamique

Une activité régulière et systématique stimule la croissance de nouvelles cellules nerveuses et augmente le nombre de connexions synaptiques neuronales entre celles qui existente déjà dans le cerveau de l’enfant.

Pour obtenir ce qu’on appelle la plasticité neuronale, il faut stimuler de façon adaptée et de façon pertinente l’enfant par des tâches qui l’intéressent et qui requièrent son attention. Ces activités doivent être répétées dans le temps mais non stéréotypées. Il est nécessaire de prendre le temps de faire ces tâches et qu’elles aient des retours positifs.

« Nous sommes les premiers à étudier comment les émotions face à un stimulus influent sur la mémoire« . Ils ajoutent ensuite, « nous croyons que les affects positifs intensifient le système d’attention et l’excitation des bébés. Ils augmentent ces systèmes et peuvent accroître leur capacité de traiter et sans doute de se rappeler de ces figures géométriques » affirme Young Ross Flom, l’auteur principal de l’étude.

Finalement, les chercheurs indiquent que c’est l’une des premières études qui porte sur la mémoire des bébés et sa relation avec la dimension affective. Il est sûr que beaucoup d’autres suivront cet exemple.

Les stimuli positifs dès le plus jeune âge sont la clés du succès pour aiguiser la mémoire de votre enfant.

 

A découvrir aussi