Les stéréotypies chez les enfants

· 12 avril 2019
Les stéréotypies commencent souvent avant deux ans bien qu'ils ne surviennent plus souvent chez les garçons que chez les filles.

Les stéréotypies sont des mouvements répétitifs qui se produisent pendant l’enfance. Elles peuvent inclure, entre autres, des mouvements simples comme le balancement du corps, des ballottements de tête, des coups avec les doigts ou des oscillations plus complexes.

Dans tous les cas, les stéréotypies chez les enfants font partie du développement de l’enfant. Il n’y a pas de quoi s’en préoccuper particulièrement.

Il s’agit d’un trouble moteur qui se développe avec l’enfance et implique des mouvements répétitifs sans but. De fait, les stéréotypies chez les enfants apparaissent souvent entre 2 et 5 ans. Ce phénomène persiste parfois jusqu’à l’adolescence.

Les stéréotypies sont des épisodes prolongés du même mouvement. Elles surviennent plus souvent chez les garçons que chez les filles. En revanche, les stéréotypies n’occasionnent aucun dommage au cerveauOn ne connaît néanmoins toujours pas la cause de ce trouble ou pourquoi certains enfants réalisent ces mouvements répétitifs.

De manière générale, nous parlons de comportements que la personne peut contrôler, qui sont répétitifs et qui n’ont aucun but fonctionnel. De même, les stéréotypies peuvent durer de quelques secondes à quelques heures. Elles peuvent survenir plusieurs fois par jour.

Ces troubles demeurent souvent identiques pendant tout le développement de l’enfant. Ils peuvent s’améliorer sans traitement avec la croissance de celui-ci. Les situations les plus courantes pendant lesquelles peuvent apparaître les stéréotypies sont lorsqu’ils voyagent en voiture, quand ils mangent ou regardent la télévision.

Quels sont les symptômes des stéréotypies chez les enfants ?

La stéréotypie est un mouvement, une position ou une expression répétitive. Ce sont généralement des mouvements simples, comme le balancement du corps, ou plus complexes tels que les caresses ou le croisement de jambes. À vrai dire, les comportements stéréotypés peuvent prendre de nombreuses formes inhabituelles.

Lisez également :
Les troubles de l’écriture spéculaire chez les enfants

Un enfant avec un crayon sur le nez

Ce type de mouvements répétitifs et sans but sont courants chez les enfants. Ils n’indiquent pas un trouble grave quant à la motricité. Néanmoins, les mouvements stéréotypés complexes sont beaucoup moins courants et ne surviennent que chez 3 à 4 % des enfants.

Par conséquent, ce type de mouvements répétitifs varie considérablement selon les cas. Les mouvements répétitifs peuvent s’accroître en cas d’ennui, de stress, d’excitation ou d’épuisement. Certains enfants peuvent cesser leurs mouvements s’ils ont l’attention de leur entourage ou s’ils sont distraits. D’autres ne peuvent simplement pas le faire.

Les enfants atteints de troubles du spectre autistique adoptent ces mouvements répétitifs, restreints et stéréotypés. 

En outre, les stéréotypies motrices sont normalement diagnostiquées chez des personnes souffrant d’un handicap mental ou des maladies du développement neurologique. Mais on peut également les trouver chez des enfants qui jouissent d’un développement parfaitement habituel.

Comment lutter contre les stéréotypies chez les enfants ?

Ce type de mouvements apparaissent en règle générale avant les 3 ans de l’enfant. On ignore la cause de ce trouble. Il existe néanmoins plusieurs facteurs que l’on a mis en relation avec le développement de ce trouble.

Ainsi, certains médicaments peuvent entraîner des mouvements stéréotypés. Ceux-ci disparaissent normalement une fois le traitement suspendu.

On ne prescrit généralement pas de médicaments chez les enfants souffrant d’un trouble mineur de mouvements stéréotypés. En effet, les effets secondaires peuvent être plus importants que les bénéfices.

À l’instar de nombreuses maladies qui touchent les enfants, plus tôt on pourra diagnostiquer et traiter ce trouble, plus on aura de chances de le combattre directement.

Un enfant accroupi

Conclusion

Comme vous avez pu le remarquer, les stéréotypies motrices peuvent affecter les enfants en bas âge voire demeurer jusqu’à l’adolescence. Ils peuvent néanmoins réagir positivement à la thérapie comportementale et à quelques médicaments.

Dans tous les cas, vous devez savoir que la plupart des enfants réagissent bien aux stratégies d’adaptation et n’ont pas besoin de traitements spécifiques. En effet, les stéréotypies diminuent d’elles-mêmes avec l’âge.

Cependant, si les stéréotypies constituent un frein au rendement scolaire, aux relations amicales et à la vie quotidienne de l’enfant, il sera bel et bien nécessaire de recourir à un traitement qui permette de lutter contre les stéréotypies infantiles.

  • Mahone, E. M., Bridges, D., Prahme, C., & Singer, H. S. (2004, September). Repetitive arm and hand movements (complex motor stereotypies) in children. Journal of Pediatrics. https://doi.org/10.1016/j.jpeds.2004.06.014
  • Militerni, R., Bravaccio, C., Falco, C., Fico, C., & Palermo, M. T. (2002). Repetitive behaviors in autistic disorder. European Child and Adolescent Psychiatry, 11(5), 210–218. https://doi.org/10.1007/s00787-002-0279-x
  • Mahone, E. M., Ryan, M., Ferenc, L., Morris-Berry, C., & Singer, H. S. (2014). Neuropsychological function in children with primary complex motor stereotypies. Developmental Medicine and Child Neurology, 56(10), 1001–1008. https://doi.org/10.1111/dmcn.12480
  • Muthugovindan, D., & Singer, H. (2009, April). Motor stereotypy disorders. Current Opinion in Neurology. https://doi.org/10.1097/WCO.0b013e328326f6c8