Les troubles de l’écriture spéculaire chez les enfants

· 2 novembre 2018
L'écriture en miroir ou écriture spéculaire est un trouble très commun dans la phase initiale de l'apprentissage. Nous allons vous indiquer comment l'identifier, à quel moment tirer la sonnette d'alarme et consulter un spécialiste.

Le concept de l’écriture spéculaire vous semblera certainement inconnu. Cependant, c’est quelque chose de beaucoup plus fréquent que vous ne le pensez. Ce type d’écriture consiste à tracer des lettres de manière inversée comme si vous les regardiez à travers un miroir.

L’exemple parfait de l’écriture spéculaire est celui qu’on trouve sur les ambulances. Vous remarquerez que le mot « ambulance » est écrit à l’envers. Cela est totalement logique. En effet, le mot est écrit pour que les conducteurs le voient dans leur rétroviseur et lui cèdent le passage sur la route.

Chez les enfants, l’écriture spéculaire est également très fréquente. Lorsqu’ils commencent à écrire, les enfants qui écrivent à l’envers des lettres ou des numéros ne sont pas rares (de droite à gauche). Cela sans raison apparente.

Les causes de l’écriture spéculaire chez les enfants

Nous pouvons distinguer deux causes principales de l’écriture spéculaire chez les enfants :

1. Des problèmes de latéralité

En général, l’écriture spéculaire se produit plus fréquemment chez les gauchers. Pour cette raison, les spécialistes annoncent qu’il s’agit de la prépondérance d’un hémisphère en particulier dans le cerveau. Dans le cas des gauchers, c’est l’hémisphère droit.

Dans un monde où tout semble conditionné pour les droitiers, vous ne devez pas vous inquiéter de voir un enfant gaucher développer ce type de trouble. C’est simplement quelque chose de naturel chez eux, en accord avec leur manière de voir le monde et d’exécuter des actions.

Logiquement, ce n’est pas fait de manière intentionnelle. C’est simplement la manière dont le cerveau leur dicte comment écrire. En fait, il sera certainement très difficile pour quiconque de maitriser cette technique de manière intentionnelle.

l'écriture spéculaire

2. Des problèmes de perception

Les troubles de l’écriture spéculaire ont généralement lieu entre quatre et sept ans. Cette période coïncide avec le moment où les enfants développement la prédominance d’un hémisphère du cerveau.

De plus, soulignons que cette étape se déroule entre les trois et cinq ans. Cette étape détermine la latéralité, c’est à dire si l’enfant est droitier ou gaucher.

Enfin, il ne faut pas oublier qu’à cet âge-là, l’enfant est en train de développer sa perception et sa motricité. C’est-à-dire qu’il n’est pas encore tout à fait capable de reconnaitre toutes les formes des lettres ou des mots. Peut-être le peut-il déjà mais il n’arrive pas à le transcrire sur papier.

« L’écriture spéculaire se produit plus fréquemment chez les gauchers. Pour cette raison, les spécialistes annoncent qu’il s’agit de la prépondérance d’un hémisphère en particulier dans le cerveau. »

Existe-il une relation entre l’écriture spéculaire et la dyslexie ?

Oui, il y a en a une mais jusqu’à un certain point. L’écriture spéculaire est souvent associée à des troubles de la dyslexie chez les enfants. En revanche, ce n’est pas un symptôme exclusif de ce trouble. Cela peut faire partie de la phase d’apprentissage et disparaitre ensuite.

l'écriture spéculaire

Que faire si vous observez l’écriture spéculaire chez un enfant ?

Une chose normale dans les cas d’écriture spéculaire chez les enfants est que ce n’est pas continu et que cela disparait aux alentours des 6 ans. Si ce n’est pas le cas, il est conseillé de consulter un professionnel pour pouvoir éliminer de la liste les troubles visuels, cognitifs et perceptifs.

« L’écriture spéculaire est souvent associée à des troubles de la dyslexie chez les enfants. En revanche, ce n’est pas un symptôme exclusif de ce trouble. »

Il existe quelques activités simples que les parents peuvent pratiquer avec les enfants présentant ce trouble. Nous vous donnons quelques exemples ci-dessous :

  • Commencez par identifier les symboles difficiles à mémoriser ou à dessiner.
  • Faites des « chemins à suivre » au moyen de flèches que l’enfant devra suivre pour qu’il intègre visuellement la bonne manière d’écrire les chiffres et les lettres.
  • Dessinez des lettres vides, de grande taille de préférence, que l’enfant remplira et coloriera. Cela confirmera la bonne compréhension de la forme de la lettre.
  • Tracez une ligne en pointillé que l’enfant devra compléter en suivant le sens correct pour tracer la lettre ou le chiffre.
  • Enfin demandez à l’enfant d’écrire la lettre ou le chiffre sans aide visuelle. S’il l’exécute bien, vous pouvez passer à la suite en ce qui concerne les difficultés.

De plus, ajoutons que lire dès le plus jeune âge aidera les enfants à reconnaitre les lettres et par conséquent reconnaitre les formes et le sens d’écriture. D’autre part, cela instaurera de bonnes habitudes de travail, élargira son vocabulaire et améliorera son orthographe.