Les punitions dans la salle de classe

24 mai 2019
Les punitions dans la salle de classe sont quelque chose qui devrait être analysé aujourd'hui. Les enseignants devraient avoir une formation correcte sur la façon d'éviter, en premier lieu, les mauvais comportements en classe.

Les punitions dans la salle de classe sont un élément à prendre en compte parmi les aspects de la formation des enseignants.

En effet, les instituteurs et professeurs ne doivent pas se contenter d’avoir seulement une connaissance de la matière qu’ils enseignent. Cette connaissance doit aller plus loin. Pour cela, ils doivent entrer dans la classe avec des compétences pratiques pour gérer ladite classe.

L’un des aspects les plus importants de la formation des futurs enseignants est de leur apprendre à diriger une classe. De nombreuses recherches montrent que les étudiants apprennent mieux dans des environnements qui sont à la fois attrayants et ordonnés. Cependant, tous les enfants sont différents et réagissent différemment à la discipline.

Quel type de mauvais comportement se produit en classe ?

On peut regrouper les comportements des élèves qui ne sont pas productifs (ou mauvais comportements) selon les catégories suivantes :

  • Les perturbateurs de bas niveau.
  • Les désintéressés.
  • Les comportements agressifs et antisociaux.

Les comportements de perturbateurs et désintéressés chez les élèvess sont les plus rencontrés en classe. Les enseignants ont en effet du mal à les contrôler. Les comportements agressifs et antisociaux, quant à eux, sont plutôt rares.

Stratégies habituelles de punition en classe

Pendant de nombreuses années, les enseignants ont eu recours à deux stratégies d’intervention pour lutter contre les comportements non productifs :

  • Des récompenses, qui sont utilisées pour promouvoir le bon comportement.
  • Des sanctions ou punitions en classe, conçues pour décourager les élèves de perturber l’environnement d’apprentissage.
Punition au tableau

Jusqu’à récemment, en Espagne, on utilisait des châtiments corporels dans les salles de classe. C’était il y a seulement quelques décennies. Après l’interdiction des châtiments corporels dans l’éducation, les instituteurs ont pris l’habitude d’introduire des systèmes de punition échelonnés dans la salle de classe.

Les systèmes de punition échelonnés dans la salle de classe constituent un ensemble de « punitions » de plus en plus importantes. Celles-ci sont habituellement utilisées pour toutes sortes de mauvais comportements.

  • Premièrement, ces approches à plusieurs niveaux commencent généralement par un avertissement.
  • L’étape suivante consiste pour l’étudiant à passer du temps en dehors de la classe.
  • Ensuite, les étudiants sont envoyés à une autorité supérieure du centre (principal ou directeur).
  • Et pour finir, il peut y avoir des suspensions et des expulsions.

Cette approche peut sembler judicieuse. En effet, elle permet à l’enseignant de continuer à enseigner. De plus, elle permet à d’autres étudiants de continuer à apprendre. Cependant, elle ignore la racine du problème.

Les étudiants « offensifs » ont du mal à réapprendre après avoir manqué une session et, bien souvent, continuent à avancer sans avoir les bases.

« Lorsque nous parlons aux enseignants qui utilisent ce type de punition dans la classe, qui sont la majorité des enseignants, ils disent que ces punitions ne sont généralement pas efficaces. »

Comment arrêter les mauvais comportements et éviter les punitions en classe ? Les enseignants semblent comprendre que les menaces et les actions qui éloignent les élèves de leur apprentissage ne fonctionnent pas toujours. Ceci est soutenu par la plupart des recherches internationales.

Ainsi, le recours à des approches punitives pour gérer le comportement, tel que mettre les élèves en retrait du cours, n’est pas efficace pour résoudre le problème. En réalité, ils ne font que l’exacerber avec le temps.

La prévention : la clé

La clé est de se concentrer sur la prévention. En tenant compte de l’environnement physique, du programme, des ressources et de la méthode d’enseignement, nous pouvons empêcher les étudiants de se déconnecter. Par conséquent, nous pouvons les empêcher de devenir des éléments perturbateurs.

Quelles punitions en salle de classe
« Les enseignants doivent apprendre à résoudre les problèmes et les conflits afin que les élèves n’aient pas à recourir à l’agression pour faire face aux situations. »

Par conséquent, la formation des enseignants devrait inclure une partie supplémentaire. Celle-ci devrait leur fournir un apprentissage des techniques permettant de créer des environnements d’apprentissage non seulement attrayants, mais également ordonnés. Les comportements les plus courants en classe sont les comportements perturbateurs et désintéressés. Par conséquent, il est essentiel qu’ils parviennent à les empêcher.

Ainsi, les enseignants devraient essayer de chercher à être plus compréhensifs et se concentrer sur une méthode d’enseignement qui évite les conflits. Tout cela sera toujours mieux que d’essayer de « corriger » le comportement des élèves en utilisant des récompenses ainsi que des punitions.

« De toute évidence, aucune approche ne pourra jamais être appliquée dans toutes les écoles et salles de classe pour prévenir les comportements improductifs des élèves et y répondre. »

Les cours de formation des enseignants devraient enseigner les approches à suivre, ainsi que les compétences et les stratégies permettant de gérer ce mauvais comportement de manière pédagogique et constructive. Ainsi, les enseignants doivent mettre l’accent sur des stratégies visant à prévenir ce comportement.