Les paupières tombantes : les causes et les traitements

· 4 décembre 2018
Les paupières tombantes, bien que cela ne soit, en général pas une affection grave, elles peuvent entraîner des complications dans la vision de l'enfant si vous ne consultez pas un médecin suffisamment vite.

Les paupières tombantes sont connues sous le nom de ptose. Cette affection survient lorsque la paupière est plus basse que prévu, ce qui affecte totalement ou partiellement la vision.

Cela peut survenir sur l’un ou les deux yeux de l’enfant. Cela peut être congénital ou avoir plusieurs origines qui peuvent endommager la paupière.

Quelles sont les causes ?

Plusieurs causes peuvent être reliées aux paupières tombantes. Parmi les principales, on peut trouver :

  • Congénital. survient lorsque la muscle mobile de l’oeil ne se développe pas complètement pendant la grossesse du bébé.
  • Au moment de la naissance. l’utilisation de forceps (un instrument pour l’aider lors de l’accouchement) peut affecter les muscles de la paupière du bébé.
  • Troubles du mouvement des yeux. Ils sont liés à des problèmes musculaires du mouvement des yeux.
  • Problèmes avec le cerveau et le système nerveux. Parfois, il peut s’agir d’une anomalie cérébrale ou d’une maladie neuromusculaire qui affecte les yeux.
  • Inflammation. Sont inclus d’autres facteurs non associés à la déficience musculaire qui contrôle les paupières, tels que la croissance de tumeurs dans la paupière, les allergies, les traumatismes ou la conjonctivite.

paupières tombantes

Les symptômes les plus courants

On détecte généralement les paupières tombantes vers l’âge de six mois. En effet, le bébé commence à être plus éveillé et peut être plus expressif avec son visage. Au cas où cela se produirait, on observe généralement :

  • Inclinaison vers l’arrière de la tête pour pouvoir voir (quand cela se produit, le petit souffre généralement de torticolis chronique).
  • Élévation du sourcil. Pour lever la paupière tombante.
  • Excès de pleurs. Production exagérée de larmes.
  • Manque de vision. Cécité partielle ou totale chez l’enfant.

Les conséquences des paupières tombantes chez les bébés et les enfants

La ptose n’est pas une maladie grave, mais si les paupières tombantes couvrent la pupille partiellement ou complètement, elles peuvent compromettre la vision et engendrer certains problèmes :

  • Amblyopie ou œil paresseux. Cela engendre la perte de vision d’un ou des deux yeux chez l’enfant.
  • Strabisme ou coquetterie. Il s’agit d’une altération dans laquelle les yeux ne voient pas dans la même direction. Dans le cas du strabisme, les yeux se croisent à la suite d’un faible contrôle des muscles oculaires du nourrisson.

« Si les parents remarquent que l’enfant a une paupière tombante ou qu’une paupière tombe ou se ferme soudainement, il est essentiel de consulter directement un spécialiste »

paupières tombantes

Traitement

On peut dire que, généralement, le seul traitement efficace pour réparer les paupières tombantes est une intervention chirurgicale. Il n’y a pas d’exercice ni de médicament pour renforcer le muscle qui contrôle le mouvement des paupières.

Toutefois, comme l’a précisé l’Observatoire de Microchirurgie Oculaire (OMI), l’enfant atteint de ptose congénitale doit se faire examiner périodiquement dès sa naissance. L’ophtalmologiste devrait l’évaluer et envisager une procédure pour la suite.

  • Contrôle périodique. Il est nécessaire dans un cas de ptose congénital (à partir de la naissance), afin de pouvoir détecter une maladie qui affecterait l’enfant.
  • Recouvrir l’oeil en bonne santé. Dans le cas où l’enfant nécessiterait une correction optique avec des lentilles. En effet, s’il est touché par une amblyopie (vision réduite) les médecins peuvent décider de recouvrir l’œil en bonne santé pour traiter l’œil affecté.
  • Intervention chirurgicale. Les spécialistes suggèrent cela vers trois ou quatre ans, voire cinq ans, car l’enfant peut coopérer davantage. Cependant, en cas de perte de vision, cela doit se faire immédiatement, quel que soit l’âge.

Les recommandations

Lorsque vous remarquez des paupières tombantes, la première chose à faire est d’amener votre enfant chez le pédiatre.

Selon l’American Academy of Ophthalmology (l’Académie Américaine d’Ophtalmologie), il est important que les parents s’attaquent au problème à temps pour éviter les complications pouvant entraîner la perte de vision d’un ou des deux yeux, de façon permanente.

Le médecin traitant vous renverra vers un spécialiste, qui procédera aux examens appropriés. En effet, ce dernier établira un diagnostic afin de réaliser les traitements appropriés. De cette façon, les parents suivront les indications du spécialiste pour obtenir un résultat optimal.

Par conséquent, il est tout à fait approprié que cette correction soit effectuée pendant l’enfance, avant même que l’enfant ne rentre à l’école. Grâce à cela, on évite que cette pathologie affecte leur scolarité, leur développement en relation avec leur environnement et leur socialisation.

Il est essentiel que, lorsque les parents remarquent une anomalie chez l’enfant, ils consultent un spécialiste du domaine. Cette mesure est essentielle pour ne pas nuire à la santé de l’enfant à l’avenir.