Les mères ne dorment pas, elles sont toujours alertes

· 30 août 2018
Aujourd'hui nous allons parler de ce sujet très fréquent dans le monde de la maternité : les mères ne dorment pas, elles sont toujours alertes.

Les mères ne dorment pas parce qu’à peine viennent-elles d’accoucher, que la vigilance occupe un rôle prépondérant dans leur état de conscience, au delà du repos dont elles ont tant besoin.

Les fonctions neurocognitives des femmes qui deviennent mères sont maintenues en tout temps en pleine activité, même quand elles ont les yeux fermés et sont au repos.

C’est métabolique et unique en son genre ce qui se passe avec les mères. Ces êtres « faibles » aux yeux de certains, qui ont un cœur, du courage et une résistance sans pareil.

Pourquoi dit-on que les mères ne dorment pas ?

On dit que les mères ne dorment pas parce que c’est vrai. Sinon personne n’oserait affirmer quelque chose d’aussi contraire à la nature humaine, si l’on considère que le sommeil est un besoin de base. Nous avons tous besoin d’heures de sommeil et de repos pour reprendre des forces et vivre.

Les mères ne dorment pas, elles sont toujours alertes

Comment cela peut-il arriver aux femmes ? Au sens métaphorique. Quand une femme devient mère, elle développe immédiatement une capacité qui lui permet de se reposer sans avoir besoin de se déconnecter complètement du monde qui l’entoure. Un monde qui, après la naissance, est centré sur le berceau qui se trouve nuit après nuit près de son lit.

Il n’y a aucun mouvement de son enfant, aucun gémissement ou respiration qu’elle ne ressent pas et qui ne la rend pleinement consciente même si elle vient à peine de s’endormir.

Les mères ont le don d’écouter et de comprendre leur bébé plus que quiconque ; et elles savent ce dont il a besoin sans même le regarder.
La chambre plongée dans le noir et les yeux fermés, elle se repose dans une vigilance inébranlable.

 

Pourquoi dit-on que les mères sont toujours alertes ?

On dit que les mères sont toujours alertes parce que c’est réel. Elles sont prêtes à affronter à la fois toutes les éventualités et les situations quotidiennes :

  • Quand il pleure parce qu’il a des coliques
  • Chaque fois que vous avez besoin de changer sa couche
  • Quand le bébé se sent mal après avoir reçu un vaccin
  • Lorsqu’il réclame le sein.
  • Quand il pleure parce qu’il s’est réveillé et qu’il a besoin qu’on le rendorme.
  • A chaque fois que le nouveau-né veut qu’on le sorte du berceau et qu’on le prenne dans les bras.

Une mère est toujours là quand son bébé a besoin d’elle. Elle sait comment il aime qu’on lui fasse les choses, c’est pourquoi elle est celle avec qui il se sent le plus à l’aise et en sécurité.

Pour les mères, il n’y a pas de moments inopportuns. Si l’enfant a besoin d’attention, même s’il est deux heures du matin, elles se lèvent pour l’aider.

Les mères ne dorment pas. Elles sont toujours alertes

Les mères ne dorment pas, elles sont toujours alertes parce que c’est facile pour elles, ça leur est naturel pour elles, ça vient de l’intérieur. Elles peuvent être épuisées au point de s’évanouir sur le sol, stressés de telle sorte qu’elles arrivent à peine à penser ou mélancoliques. Mais même ainsi, elles parviennent toujours à reprendre des forces et aller de l’avant.

Peut-être que leurs jours ont tellement changé et que la vie qu’elles ont aujourd’hui est très différente de celle qu’ils avaient avant, c’est pourquoi elles pleurent parfois et se sentent tristes.

Vous qui êtes une mère savez de quoi je parle. Les humeurs fluctuent en vous presque comme pendant votre grossesse.

https://nospensees.fr/pensee-de-confucius-heritage-lhumanite/

Ce don pour récupérer et retrouver des forces est extraordinaire. Et seules les femmes qui sont mères l’ont car elles savent qu’un ou plusieurs enfants dépendent d’elles.

Elles pleurent, oui, elles dépriment, aussi, elles se fatiguent comme jamais, mais elles restent fermes et se sentent heureuses de la grâce d’avoir mis au monde un enfant, un être humain qui est le leur et, par conséquent, elles ont le devoir de prendre soin de lui.

Les mères sont des êtres spéciaux doués d’une force colossale qui peut durer un, deux, trois ans ou toute la vie de leurs enfants, sans à peine dormir profondément. De fait, on dit qu’une fois que l’on a accouché, on ne redort jamais complètement.

Maman, la vie te remercie pour ton intégrité, ta fermeté, ta patience et tous les sacrifices que tu fais tous les jours : le jour ou la nuit, en mettant au-dessus des désirs et des besoins vitaux, le bien-être de ton petit.