Les médicaments à éviter pendant la grossesse

6 juillet 2018
Des médicaments communs comme l'Ibuprofène ou l'Oméprazole peuvent être dangereux pour le fœtus. Il faut donc éviter d'en prendre pendant la grossesse. Nous parlerons également dans cet article d'autres médicaments qui peuvent être dangereux.

Il est important de connaître les médicaments qu’il faut éviter pendant la grossesse afin d’éviter de mettre en danger le bébé. La mère doit consulter son médecin traitant avant de prendre un comprimé. Cela vaut aussi pour la période d’allaitement.

Les médicaments qu’il faut éviter pendant la grossesse

Un des faits les plus importants qu’il faut prendre en considération pendant la grossesse est de savoir ce qui pourrait causer du tort à votre bébé.

Les médicaments que prend la mère peuvent passer directement dans le placenta et blesser le bébé ou provoquer des malformations congénitales. Le premier trimestre de grossesse est notamment la période la plus dangereuse pour prendre des médicaments. 

Voici quelques médicaments à éviter pendant la grossesse :

1. L’Oméprazole

Il s’agit d’une protection gastrique qu’il est préférable de ne pas consommer bien qu’il ne soit pas aussi fort que les autres. En effet, il ne peut pas causer d’effet radical au bébé.

D’autres antiacides existent pour le remplacer, mais il faut toujours consulter son médecin traitant avant. 

2. Une contraception orale

Ces comprimés augmentent le risque d’avoir un enfant atteint du syndrome de Down. Ils augmentent également le risque pour le bébé d’avoir des malformations génitales ou des voies urinaires.

De plus, ils augmentent le risque de cancer vaginal précoce chez la mère. 

Tout dépend des indications du médecin traitant, mais il est préférable de ne pas prendre ce genre de pilule pendant la grossesse.

Certains médicaments nécessite une prescription médicale3. Le bicarbonate

Le bicarbonate provoque une augmentation du pH naturel du sang, aussi bien pour la mère que pour le bébé. De plus, la cortisone peut provoquer une malformation fœtale caractéristique : une fente labio-palatine.

C’est pour cette raison que la mère doit être vigilante quant à la composition des médicaments qu’elle prend et éviter ceux qui en contiennent.

 4. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les médicaments comme l’Ibuprofène, l’aspirine et le Naproxène sont contre-indiqués pendant le dernier trimestre de grossesse et pendant l’allaitement.

En effet, ces médicaments peuvent altérer le flux sanguin du fœtus et inhiber la production de prostaglandines qui dilatent les vaisseaux sanguins.

5. Les antidiabétiques oraux

Si la mère avait ce type de traitement avant la grossesse, elle doit le changer pour de l’insuline, tout en suivant les recommandations de son médecin traitant.

Ses composants peuvent causer des hypoglycémies soutenues dans le temps et difficiles à contrôler, ce qui peut provoquer des malformations du système nerveux du fœtus.

6. Les dérivés de la vitamine A

Les dérivés de la vitamine A sont également des médicaments à éviter pendant la grossesse. L’etretinate et l’isotrétinoïne, qui sont des dérivés de cette vitamine, peuvent provoquer des malformations de la tête, du cœur, du cerveau et de la moelle épinière si elles sont prises à de fortes doses.

7. Les immunosuppresseurs

Certains médicaments contre le cancer peuvent affecter le système immunitaire et doivent être évités pendant la grossesse. Les médicaments pour traiter l’arthrite rhumatoïde en sont un exemple.

Par conséquent, nous vous recommandons de les éviter. Ils peuvent affecter la croissance et le système immunitaire du fœtus. 

Les médicaments que vous pouvez prendre pendant la grossesse

Bien que vous deviez demander au préalable à votre médecin traitant, certains médicaments peuvent être pris pendant la grossesse sans affecter le bébé.

Certains médicaments comme le paracétamol et des antibiotiques comme l’amoxicilline peuvent être consommés – tout en étant prescrit par un médecin.

médicaments non nocifs pour le bébé
Cependant, il ne faut pas prendre de décongestionnants nasaux pendant plus de deux à trois jours.

Comme les maux de tête sont les symptômes les plus courants pendant la grossesse, notamment pendant le premier trimestre, le paracétamol peut soulager la douleur. Il s’agit de la même chose que l’acétaminophène.

De nouveau, il faut éviter l’Ibuprofène et l’aspirine contre ce type de douleurs.

En conclusion, il est indispensable de connaître les médicaments à éviter pendant la grossesse. Ainsi, vous ne courrez pas le risque de mettre en danger votre bébé.

Même si d’autres mères ont pris ces médicaments pendant la grossesse, il faut garder à l’esprit que tout le monde est différent. Par conséquent, il vaut mieux consulter un médecin au préalable.

 

A découvrir aussi