Les étapes du développement émotionnel de l'enfant

Lors de son développement social et affectif, l'enfant traverse des phases de développement émotionnel essentielles pour son implication dans la vie. Quelles sont-elles?
Les étapes du développement émotionnel de l'enfant

Dernière mise à jour : 04 décembre, 2021

Les émotions des enfants, au fur et à mesure qu’ils grandissent, émergent progressivement, car elles sont biologiquement programmées. Avec son développement cognitif, l’enfant prend conscience de ses émotions et de celles des autres. L’estime de soi joue également un rôle important dans le développement émotionnel de l’enfant.

Selon l’évolution de son estime de soi, ses sentiments seront l’un ou l’autre, illusion, fierté, honte, etc. La honte joue un rôle important dans la régulation des émotions. C’est elle qui limite les actions à certaines occasions. Il s’agit effectivement d’un sentiment répressif.

Les enfants sont capables de distinguer et d’exprimer des émotions telles que la joie, la peur, la colère, la surprise, la tristesse et le mécontentement à partir de 3 mois. Les émotions sont considérées comme positives ou négatives selon les sentiments agréables et bénéfiques ou désagréables et nocifs qu’elles stimulent. En particulier, la gestion inappropriée des émotions négatives affecte l’équilibre somatique, la santé physique et mentale.

Dans cet article, nous allons voir quelles sont les étapes du développement émotionnel de l’enfant.

Les étapes du développement émotionnel de l’enfant

De 0 à 3 mois

Les nouveau-nés ont des émotions appelées “survie” lorsqu’ils pleurent, s’intéressent et se dégoûtent.

Après un mois de vie, ils sont capables de reconnaître chez les autres des émotions telles que la joie et la colère.

Vers 3 mois, le sourire social apparaît, ce qui incite les adultes à interagir avec lui. Au fil du temps, ce sourire devient plus spécifique et il l’utilise davantage avec ses parents ou ses soignants. La peur ou les sursauts apparaissent avant des stimuli soudains.

De 4 à 8 mois

Au quatrième mois, il se met à rire en touchant ses jouets et sait faire la différence entre un geste de colère et une expression triste.

Ensuite, au cinquième mois, il commence à s’intéresser aux autres stimuli qui l’entourent. La surprise apparaît lorsqu’il s’attend à un sourire et fait face à un visage en colère.

Au sixième mois, le bébé devient excité montrant des signes de joie, il babille, rit lorsque l’on joue avec lui. L’interaction devient possible.

Puis, au septième mois, face à des stimuli inconnus ou inattendus, l’enfant manifeste de l’anxiété. Il sait distinguer une émotion positive et négative.

Au huitième mois, la peur et la culpabilité apparaissent.

Développement émotionnel de la première année à 3 ans

Un enfant qui court après une bulle géante.

Au cours de la première année, il développe des compétences empathiques. Il peut commencer à pleurer lorsqu’il voit un autre enfant pleurer. Il commence à inhiber ses émotions et surmonte de petites situations effrayantes.

A deux ans, l’enfant peut imiter l’expression faciale des émotions de base (colère, joie, tristesse, surprise, dégoût).

Enfin, à trois ans, il est capable de distinguer les individus par sa relation affective avec eux. Ceux avec qui il joue, ceux qui le nourrissent, le promènent, etc.

De 4 à 6 ans

Vers l’âge de 4 ans, le langage jouera un rôle important. Grâce à lui, l’enfant pourra comprendre la réalité, communiquer des expériences et exprimer des sentiments.

C’est à partir de cet âge que se développe la conscience émotionnelle. Cela l’aidera à prendre conscience de ce qu’il ressent et pourquoi. S’il vit des expériences agréables, il se montrera confiant.

Une autre étape importante dans le développement émotionnel de l’enfant est la régulation émotionnelle. Pour cela, l’enfant utilise le jeu symbolique. Ce jeu est une sorte de décharge émotionnelle. Le petit peut adopter des rôles différents, ainsi que des états émotionnels différents des vôtres.

Vers l’âge de 6 ans, les enfants cessent d’être égocentriques et commencent à développer des relations avec leurs pairs. Au fur et à mesure que leur monde social augmente, l’intensité et la complexité de leurs émotions augmentent également.

Développement émotionnel de 6 à 9 ans

Une jeune fille avec de la peinture sur les mains et le visage.

A 6 ans, les enfants se mettent en colère pour des raisons plus matures. Ils perçoivent déjà l’injustice, la critique, l’incompréhension, voire le rejet.

Ils commencent à s’identifier davantage avec les garçons et les filles. Des expériences plus affectives surviennent. Ils apprennent à contrôler leur expression émotionnelle.

Vers l’âge de 9 ans, les enfants deviennent plus réservés dans l’expression de leurs émotions et sont capables de comprendre leurs sentiments et ceux des autres. Par ailleurs, l’amitié change et ils valorisent la confiance et la collaboration.

A partir de 12 ans

Cette étape se caractérise par le fait qu’ils commencent à ressentir des sentiments contradictoires (amour-haine, solitude-entreprise). Ils deviennent encore plus réservés sur leurs émotions et leur expression. Ils commencent à ressentir des sentiments qu’ils n’avaient jamais éprouvé auparavant, comme l’amour. Dans cette période, l’amitié se base sur l’intimité.

Désormais, il vous sera plus facile de comprendre vos enfants et de les aider à exprimer et réguler leurs émotions.

Cela pourrait vous intéresser ...
Le développement émotionnel dès la présence dans le ventre maternel
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Le développement émotionnel dès la présence dans le ventre maternel

La vie des êtres humains, ce miracle, ou ce mystère, que l'on n'a toujours pas réussi à expliquer, commence dans le ventre de la mère.



  • California Childcare Health Program. (2006). Desarrollo Social y Emocional de los Niños. Child Development.
  • Cecilia, G., López, H., Cristina, M., & Vesga, G. (2009). Interacción familiar y desarrollo emocional en niños y niñas *. Revista Latinoamericana de Ciencias Sociales, Niñez y Juventud.