Les étapes du déplacement à quatre pattes chez le bébé

9 juin 2018
Avant de commencer à marcher, le bébé va traverser les étapes du déplacement à quatre pattes. Cela l'aidera à se déplacer d'un endroit à l'autre et à se préparer à commencer à utiliser ses jambes.

Le développement du bébé se produit par séquences, ce qui signifie qu’une compétence apprise aidera l’autre à émerger. D’abord, il commence par des fonctions simples et, au fur et à mesure qu’il acquiert de l’apprentissage, il entame des compétences plus complexes. Par exemple, avant de commencer à marcher, le bébé va traverser les étapes du déplacement à quatre pattes. Cela l’aidera à se déplacer d’un endroit à l’autre et à se préparer à commencer à utiliser ses jambes.

Les parties du système nerveux agissent de manière coordonnée. Chaque zone interagit avec les autres afin que toutes les compétences du bébé évoluent correctement. Le développement est linéaire, de haut en bas, comme l’indique la loi du développement céphalo-caudal. C’est-à-dire de la tête aux pieds. D’un autre côté, la loi du développement proximal-distal prévient que tout part du centre du corps vers l’extérieur.

Par quoi commencent les étapes du déplacement à quatre pattes ?

Le bébé entamera les étapes du déplacement à quatre pattes autour de la fin de la première année, à environ 9 mois. Cependant, il faut souligner que chaque enfant suit son propre développement et que le stade du déplacement à quatre pattes ne se produit pas chez tous les enfants. A savoir, certains bébés apprennent à marcher directement, sans ramper.

Le développement du mouvement est divisé entre la motricité grossière et la motricité fine. La motricité grossière est responsable du contrôle de la posture, de la locomotion et de la coordination du corps. D’autre part, la motricité fine est liée à la coordination oculo-manuelle, aux compétences graphomotives, etc.

Tous les enfants n'apprennent pas à ramper.

Une fois que l’enfant est capable de garder la tête droite et de se tenir sur ses bras, il peut apprendre à se retourner. Cela l’aidera à commencer à développer les compétences suivantes. Les déplacements des étapes du déplacement à quatre pattes et de la marche nécessitent des mouvements de rotation. Ceux-ci doivent aussi être indépendants entre les épaules et la hanche et, de plus, être synchronisés. Les facteurs intervenant dans le développement de la phase du déplacement à quatre pattes sont :

  • L’équilibre.
  • La coordination.
  • La dimension corporelle.
  • La force développée dans les membres.

Directives pour produire le déplacement à quatre pattes

Grâce au stade du déplacement à quatre pattes, le bébé peut développer le toucher, la vue, la parole, le travail manuel, l’orientation, la perception, l’équilibre et différents types de mouvements. Il existe certaines directives pour aider votre enfant à ramper. Si vous remarquez qu’il s’asseoit tout seul et est prêt à se mettre dans cette position, vous pouvez commencer à les mettre en pratique:

  1. Lorsque le bébé commence à bouger avec ses mains, vous pouvez rester derrière lui et diriger ses jambes pour effectuer le mouvement synchronisé avec ses mains et commencer à ramper. Le plus important c’est que l’enfant veuille bouger et utiliser n’importe quelle partie de son corps pour commencer à le faire.
  2. Au moment où le bébé est assis, il est important de l’aider s’appuyer sur ses mains en avant. À ce moment, vous devez lui plier les genoux et diriger ses pieds vers l’arrière, avec une légère poussée. De cette façon il sera soutenu dans une position pour ramper.
  3. Une fois que votre enfant est en mesure de ramper, il apprendra progressivement à partir d’une position assise et ensuite à quatre pattes. Puis, il découvrira qu’il peut se balancer d’avant en arrière tout seul lorsqu’il est dans cette position.
  4. Après ce processus, il commencera à voir que s’il se presse contre le sol avec les genoux, il prendra un peu d’élan, juste assez pour commencer à ramper. Enfin, il commencera à passer de la position assise à la position à quatre pattes. L’idéal serait de perfectionner sa technique et de ramper avec succès vers 12 mois.

Les avantages de ramper dans le développement du bébé

L’activité motrice de l’enfant est liée au développement de son intelligence. Par exemple, dans le cas de l’écriture, l’enfant doit développer correctement sa motricité fine et avoir une bonne régulation tonique-posturale. Ainsi, le déplacement à quatre pattes fournit également des avantages importants au niveau de l’apprentissage, parmi lesquels :

  • Le motif de mouvement croisé est la fonction neurologique qui rend possible le déplacement corporel. Il consiste à déplacer le bras droit et le pied du côté opposé et à faire de même avec l’autre bras et l’autre pied. Lorsque les bébés rampent, ils tonifient leurs muscles. Cela leur permettra de tonifier leur colonne vertébrale en même temps et les aidera à se tenir debout lorsqu’ils se lèvent.
  • Le déplacement à quatre pattes aidera le bébé à exercer et perfectionner sa vue. Il apprend à concentrer ses deux yeux à une distance de 30-40 cm.
  • Le système vestibulaire est développé. Ce dernier est responsable de la régulation de l’équilibre.
    Jouer dehors fera que votre enfant aime la nature.
  • Le déplacement à quatre pattes stimule la tactilité des paumes de la main.
  • Pendant les étapes du déplacement à quatre pattes, la coordination oculi-manuelle mûrit.
  • Il relie les hémisphères cérébraux en créant des voies d’information pour la maturation des fonctions cognitives.
  • Il aide à établir la latéralisation du cerveau autour de 5-6 ans.
  • Les enfants développent leur capacité de communication lors de l’exploration et de l’interaction avec leur monde.

Apprendre à ramper est très important pour les bébés et génère de nombreux avantages dans leur apprentissage. Essayez de stimuler le déplacement à quatre pattes avec ces conseils. Ainsi, votre enfant pourra apprendre le plus rapidement possible.

 

A découvrir aussi