Les enfants qui se couchent tard ont plus de troubles

25 juin 2018
Quelle importance accordez-vous au sommeil pour votre enfant? Continuez à lire pour en savoir plus sur les troubles qui peuvent résulter d'une récupération insuffisante la nuit.

La relation entre le manque de sommeil et différents troubles de la santé est évidente. En outre, dans le cas des enfants, de mauvaises habitudes de sommeil peuvent se former. Continuez à lire pour savoir pourquoi les enfants qui se couchent tard ont plus de troubles.

La routine de sommeil est essentielle, étant donné que les enfants qui se couchent tard souffrent de plus de troubles. Ces derniers acquièrent, dès le début, de mauvaises habitudes de sommeil qui influent sur leur santé.

Certes, nous sommes tous affectés par le manque de sommeil. Mais chaque étape de la vie nécessite un nombre d’heures de sommeil différent pour reprendre des forces. Le temps de sommeil nécessaire n’est pas le même pour un nouveau-né que pour un adulte.

Heures de sommeil nécessaires selon l’âge

La différence d’heures de sommeil en fonction de l’âge est importante. Au fur et à mesure que nous vieillissons, nous passons de 14 à 17 heures de sommeil à 7-8 heures à l’âge adulte. Pendant ce temps, les enfants d’âge scolaire ont besoin de 10 à 12 heures de sommeil en moyenne.

Il est naturel qu’il y ait des moments précis auxsquels ces besoins changent brusquement. L’important, c’est de respecter les habitudes et le temps de sommeil, dans la mesure du possible.

Selon l’âge, les heures de repos nécessaires approximatives sont les suivantes :

  • Nouveau-nés jusqu’à 12 mois: le temps de sommeil recommandé est compris entre 11 et 14 heures par jour.
  • Enfants jusqu’à 5 ans: entre 10 et 13 heures par jour.
  • Jusqu’à 13 ans: entre 9 et 11 heures par jour.
  • Adolescents jusqu’à 17 ans: entre 8 et 10 heures par jour.
Les enfants qui se couchent tard ont plus de troubles d'apprentissage.

Pourquoi les enfants qui se couchent tard souffrent-ils de plus de troubles ?

De nombreux troubles sont une conséquence du manque de sommeil ou des mauvaises habitudes de sommeil. Lorsque nous permettons aux petits de se coucher tard, nous pouvons favoriser le développement de troubles suivants :

  • L’insomnieLorsqu’ils ne sont pas éduqués en termes d’hygiène du sommeil, les enfants n’arrivent pas à intérioriser les habitudes de sommeil qui favorisent leur repos. Cependant, le fait de se coucher tard peut favoriser un sommeil plus léger. Il seront donc plus susceptibles de se réveiller souvent pendant la nuit. En somme, cela les empêche de bien se reposer.
  • La fatigue infantile. S’il ne respecte pas les heures de sommeil nécessaires, l’enfant sera plus fatigué. L’heure de réveil peut être le même tous les jours, à cause de l’école. Mais elle peut aussi varier les jours où il n’a pas cours. Dans les deux cas, les enfants ne peuvent pas maintenir une routine quotidienne et nocturne stable s’ils n’ont pas leur temps de repos nécessaire.
  • L’apathie. Les enfants atteints de ce trouble sont dans un état similaire à la dépression. Ils n’ont envie de rien faire ou rien ne les intéresse. Leur état émotionnel se maintient à cause d’un manque constant d’énergie, ce qui les conduit à s’isoler.
  • L’anxiété. Le manque de repos continu provoque chez les enfants des changements d’humeur et des problèmes d’anxiété. Le manque de sommeil favorise et aggrave les pensées qui produisent l’anxiété chez l’enfant.

« L’art du repos fait partie de l’art de travailler ».
– John Steinbeck –

Conseils pour l’heure du coucher

Tant qu’il a des habitudes normales, vous pouvez autoriser à l’enfant de se coucher tard de temps en temps. Il ne s’agit pas d’établir des règles strictes, sans exceptions, mais d’être aussi flexible que possible.

Les enfants qui se couchent tard sont incapables de bien réaliser leurs activités quotidiennes.

Votre enfant doit savoir quand il a droit à une exception  et quand il faut respecter l’horaire habituel. Voici quelques conseils qui pourront vous aider à lui apprendre à dormir :

  • Des horaires stables. Aller au lit une heure précise et se lever à une heure fixe. Vous pouvez créer, avec votre enfant, un emploi du temps qui lui sera toujours visible. Sur ce document, vous écrirez l’heure du coucher et du réveil les jours d’ecole et les jours de congé. Ainsi, il saura avec certitude à quoi s’attendre tous les jours.
  • Une atmosphère relaxante. La pièce doit être un temple du repos. Essayez d’éviter les facteurs de distraction tels que la télévision ou la console de jeux vidéo. Votre enfant doit voir sa chambre comme un espace spécialement conçu pour dormir.
  • Le préparer à dormir. Avant d’aller dormir, votre enfant aura besoin d’une atmosphère détendue. Vous devez éviter la stimulation par les films d’action ou d’horreur, ou les jeux vidéo. Pour ce faire, cela peut aider de lire ou d’écouter de la musique douce.
  • Parlez-lui de sa journée. Toute pensée qui l’inquiète restera avec lui aussi à l’heure de dormir. Par conséquent, il est conseillé de parler avec lui de tout ce qui l’inquiète. Cela aidera à faire en sorte qu’il s’endorme dans un état de relaxation.
  • Surveilles son alimentationIl est important de faire attention aux aliments que votre enfant mange. Certains aliments stimulent l’enfant. Ils l’empêcheront donc de s’endormir normalement.

Conclusion

En conclusion, vous devriez accorder autant d’attention à la routine de sommeil de votre enfant qu’à son alimentation ou ses études. À long terme, les enfants qui se couchent tard souffrent des conséquences sur leur humeur et leurs performances quotidiennes.

 

A découvrir aussi