Les enfants ont besoin d'être heureux avant d'être les meilleurs

Comment accompagner les enfants vers le bonheur tout en les éduquant avec des limites? Pourquoi devons-nous laisser les enfants faire leurs propres expériences sans mettre de pression? etc.
Les enfants ont besoin d'être heureux avant d'être les meilleurs

Dernière mise à jour : 23 septembre, 2021

Parfois, les parents placent des attentes sur leurs enfants qui entravent leur processus de développement intellectuel, leur épanouissement et l’exploration personnelle qui leur permet d’avoir confiance en eux. Souvent, nous entendons les adultes préciser que le succès est le seul moyen d’être heureux. Alors qu’en réalité, cela représente une carte limitée capable de provoquer de la frustration, de la tristesse ou de la peur.

Trouver le bonheur peut être plus facile pour les enfants, si nous ne mettons pas sur leur dos tout un fardeau de nos désirs, et de pressions. En d’autres termes, ce que nous pensons être le meilleur pour eux. Certains adultes se trompent lorsqu’ils croient que leurs enfants les remercieront un jour pour leur exigence envers eux.

Cependant, la seule chose sûre est que les attentes et les désirs qu’un enfant soit “le meilleur” ne feront que le faire grandir dans l’insécurité, le malheur, l’intolérance de ses propres erreurs et une faible estime de soi. Regardons de plus près comment cela se passe et apprenons à gérer ce type de situation pour que nos enfants soient avant tout heureux.

Une mère et une fille qui échangent un câlin.

Les enfants ont besoin d’être heureux: Conséquences de propulser un enfant vers le succès

En tant que parents, nous prenons des décisions et faisons de notre mieux pour le bien-être de nos enfants. Cependant, il faut connaître les limites pour éviter d’imposer des modèles de vie idéaux aux enfants. Et surtout, il faut arrêter de commettre l’erreur de les comparer aux autres.

En effet, le fait que les plus petits soient préparés à affronter la vie est quelque chose que tous les parents souhaitent. Mais restreindre leurs objectifs au succès ne fait que leur couper les ailes. De plus, nous ne leur donnerons jamais la chance de montrer qu’ils peuvent faire autre chose et obtenir de meilleurs résultats que ce à quoi nous nous attendions.

Bref, si on ne leur apprend pas que le bonheur réside dans les petits détails et l’authenticité, ils deviendront des adultes avec beaucoup de frustrations, de pressions. Voire même, avec peu de connaissances sur leurs propres goûts.

Il existe une longue liste de conséquences à propulser l’enfant vers la réussite. Nous en résumons 4 effets négatifs.

Un enfant avec une peluche dans les bras.

1. Perte de connaissance de soi et d’autonomie

Lorsque nous nous concentrons sur le fait de pousser un enfant à «être le meilleur» selon nos propres idéaux, nous le privons de la possibilité de se connaître et de développer ses propres capacités.

Par exemple, vous voulez peut-être qu’il joue au football alors que son vrai talent est la peinture ou le théâtre. Mais si vous ne lui donnez jamais l’occasion d’explorer les différents domaines, il ne découvrira jamais sa vertu.

En ce sens, vous ne mettez que des obstacles qui l’empêchent de se développer dans le monde selon ses capacités. Par ailleurs, vous l’empêchez d’être autonome et de découvrir sa vraie façon de réussir et d’être heureux.

Un enfant qui dessine un arc-en-ciel sur une fenêtre.

2. Limitation de son statut d’enfant

Si nous exigeons qu’un enfant soit le meilleur en tout lieu, nous ne lui laissons pas l’espace pour vivre chacune de ses étapes avec plaisir, créativité et curiosité.

N’oubliez pas que pendant l’enfance, comme à toute période de la vie adulte, vous apprenez et vous vous amusez davantage lorsqu’il y a de la liberté, de la détente et de la joie. Pour cette raison, il est important d’éliminer les pressions.

3. Faible estime de soi et motivation personnelle

Si nous appuyons sur le fait que le succès est le but et que nous ne leur apprenons pas à apprécier le voyage, les enfants feront tout pour obtenir de bons résultats, quels que soient les avantages de prendre conscience du voyage.

De même, il est probable que lorsqu’ils atteindront le but, ils ne trouveront pas la satisfaction souhaitée. Car nous aurons semé les graines du perfectionnisme. Cela ne fera que créer de l’insatisfaction vis-à-vis de leurs performances. Et ils ne seront jamais assez satisfaits de leurs réalisations.

Un enfant assis devant une fenêtre.

4. Peur de l’échec

Avoir peur de l’échec crée une barrière qui nous empêche d’avancer. Ainsi, nous sommes enracinés dans une faible estime de soi et nous nous sentons incapables d’atteindre nos objectifs. Dans cette optique, un enfant qui a peur de l’échec sera un adulte anxieux, exigeant et peu sûr de lui.

Être heureux: ce qu’il faut transmettre à votre enfant

Avant d’être les meilleurs, les enfants devraient et méritent d’être heureux. C’est pourquoi nous devons les traiter avec amour et leur faire confiance. Il faut les encourager à s’amuser et à explorer le monde sans limites.

Pour y parvenir, n’oubliez pas ces points importants:

  • Rappelez à votre enfant que vous l’aimez. Peu importe s’il aime quelque chose de différent de vous, vous le respecterez et le soutiendrez dans ses choix, s’ils le rendent heureux.
  • Faites-lui comprendre que malgré ses erreurs et ses échecs, vous serez toujours à ses côtés. Rien ne changera vos sentiments envers lui.
  • Encouragez-le à s’amuser, à explorer et à jouer avec d’autres enfants. Ce n’est qu’alors qu’il développera les compétences sociales et les capacités nécessaires pour grandir avec la confiance en soi et sans crainte d’échec.
  • Apprenez-lui ses droits et ses devoirs. Rappelez-lui qu’il mérite le même respect que les autres.
Une jeune fille qui fait un baiser à sa maman.

Les enfants méritent d’être heureux!

Donner de l’amour à un enfant et lui faire savoir qu’on le soutient, l’accepte et prend soin de lui est la première étape pour assurer son bonheur.

En tant que parents, nous devons accepter l’essence de nos enfants, sans chercher à les changer s’ils ne répondent pas à nos attentes. Enfin, n’oubliez pas que l’enfance est la première étape de la découverte de soi et que les étiquettes ne créeront pas d’environnements sains ou heureux pour qui que ce soit.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’amour et le rire : deux ingrédients d’un foyer heureux
Être parents
Lisez-le dans Être parents
L’amour et le rire : deux ingrédients d’un foyer heureux

Vous voulez que vos enfants grandissent dans un foyer heureux ? Voici quelques lignes directrices sur la manière de le réaliser grâce à l'amour et ...