Les enfants difficiles : comment réagir ?

· 20 avril 2018
Faire face à des enfants difficiles peut être un grand défi. Apprenez à l'assumer correctement et à vous aider de la meilleure manière.

La première chose à savoir lorsqu’on interagit avec des enfants difficiles c’est qu’une partie d’entre eux reflète notre tempérament. Bon nombre des comportements que présentent ces enfants ont été appris des exemples qu’ils reçoivent à la maison.

Toutefois, il existe d’autres facteurs qui interviennent dans la formation d’une personne qui défie la figure de l’autorité.

Dans ces cas, le mieux est d’éviter les réactions impulsives quand vous êtes en interaction avec eux. En tant qu’adulte, il est nécessaire d’apprendre à réguler ses émotions et d’empêcher l’inspiration des conduites que nous considérons comme inadéquates. Adoptez les recommandations suivantes pour améliorer la relation avec vos enfants.

« Généralement, derrière ces problèmes de comportement, se cache une éducation parentale trop permissive. Les parents peinent à faire respecter les règles, ils ont des difficultés à gérer les défis et les provocations de leurs enfants ou ils succombent souvent aux demandes des enfants « ‘pour ne pas les entendre' »

-Úrsula Perona-

Que faire si vous avez des enfants difficiles ?

Faites preuve de discernement

Lorsque l’enfant est en plein processus d’adaptation à la société, il réalise beaucoup d’actions jugées inacceptables. Si pour chacune d’entre elles, il y a une dispute familiale ou un conflit, les paroles perdront petit à petit de la valeur pour eux.

Les comportements auxquels vous devez accorder la priorité sont ceux qui sont dangereux ou offensifs. C’est exactement ceux-là contre lesquels il faut combattre.

Concernant les conduites ayant un niveau de « gravité » léger, choisissez des stratégies comme passer du temps dehors. Gardez à l’esprit que pour une discipline cohérente, il doit y avoir une conséquence pour les comportements inadaptés.

Il est important de rester toujours calme face à des enfants difficiles

Prenez le temps de respirer et restez calme

Si la provocation est imminente, essayez de vous réguler. Pour corriger votre enfant, prenez un ton de voix tranquille mais sérieux ainsi que des paroles qui ne soient pas blessantes ou décourageantes. 

Dans la vie de tous les jours, ayez recours aux suggestions et aux expressions positives. Un environnement familial calme et affectueux peut combler beaucoup plus que les disputes et les confrontations agressives.

Assurez-vous également de préciser que ce que vous discréditez est l’action en particulier et non la personne. L’enfant doit savoir que l’amour que vous avez pour lui est permanent et que vous cherchez seulement à l’aider à s’améliorer.

Gérez les situations avec empathie

La meilleure façon d’expliquer à un enfant qu’il ne doit pas agresser et de l’encourager à se mettre dans cette position. Apprenez-lui à penser aux conséquences et aux sensations négatives qu’une telle conduite peut provoquer chez les autres.

Si cette considération est appliquée depuis leur plus jeune âge, ils auront tendance par la suite à accorder plus de valeur  à ceux qui les entourent.

« L’acceptation est un des facteurs que vous devez prendre en compte lorsque vous faites face à des enfants difficiles »

Donnez-leur des options

Vous pouvez obtenir le comportement attendu de la part de vos enfants de plusieurs façons sans causer de disputes. Au lieu de leur ordonner sévèrement de ranger leur chambre, montrez-leur qu’ils ont diverses options.

Divisez les tâches de la maison en devoirs plus minimes et donnez-leur des solutions afin qu’ils les réalisent.

Quand un être humain se sent important et sait qu’il possède le pouvoir de décider, il se comporte de manière responsable. Proposez des options qui soient acceptables pour vous et qui ont le but recherché.

Pensez à des solutions pour gérer les émotions

Il est tout à fait naturel que certaines circonstances provoquent en nous des troubles émotionnels. La véritable leçon est de leur montrer qu’il existe différentes façons saines d’exprimer ce que nous ressentons et d’éliminer le négatif.

Pratiquez des techniques de respirationinvitez-les à faire une promenade et, surtout, apprenez-leur à ne pas faire mal dans un moment de colère.

Après avoir communiqué et géré le malaise, aidez-les à chercher des solutions. Que pourriez-vous faire pour contrer ce qui vous incommode? Les enfants, quelque soit leur âge, doivent apprendre à résoudre leurs petits ou grands conflits.

Les enfants difficiles sont en plein apprentissage et il est essentiel qu'ils aient en face d'eux des parents solides et aimants

Admettez vos erreurs

Une partie de votre travail en tant qu’adulte est d’accepter les erreurs comme une leçon de vie. L’exemple doit commencer par vous. Souvent, nous pouvons commettre l’erreur de dire des choses que nous ne ressentons pas ou que nous ne voulons pas dire sous le coup de l’impulsion. 

Si cela devait arriver, n’hésitez pas à accepter avec bravoure que vous avez fait quelque chose de mal. Les adultes peuvent aussi « faire une gaffe » de temps en temps.

L’acceptation est un autre facteur à prendre en considération face à des enfants difficiles. Même si le principal est de les corriger afin de leur éviter des souffrances à l’avenir, vous devez également faire un effort pour comprendre leur personnalité.