Les enfants désobéissants, quelle est la cause de leur comportement ?

18 février 2018
Dans cet article, vous apprendrez à identifier les enfants désobéissants. Reconnaissez les causes de leur mauvaise conduite et découvrez comment résoudre leur comportement indésirable.

« Mon enfant me fatigue, il ne m’écoute jamais », de nombreux parents protestent souvent contre le mauvais comportement de leurs enfants. Cependant, les enfants désobéissants ne se lèvent pas un matin en décidant de maintenir fermement une conduite déplorable tout au long de la journée.

Au contraire, les enfants désobéissants ont souvent tendance à être le produit d’un modèle d’autorité exercé par leurs propres parents, que ceux-ci soient autoritaires, excessivement protecteurs ou négligents. Bien que les adultes méconnaissent les raisons de cette attitude, la réalité est que si elle persiste, on doit lui donner un nom.

La science a qualifié cette condition comme « Trouble Oppositionnel avec Provocation », selon les statistiques présentées par la Société Espagnole de Pédiatrie et de Soins Primaires, elle touche 15% des mineurs espagnols avant l’âge de 16 ans.

Evidemment, ces comportements indésirables des enfants désobéissants nuisent à la fois à leur développement mais aussi à leur environnement familial. Être parents vous explique comment identifier ce problème de comportement chez les enfants, quelles sont les causes de leur rébellion et comment apporter une solution à cette attitude.

Pourquoi les enfants ont-ils ce comportement ?

Vous en avez certainement assez de demander à votre enfant, avec une détermination intense, de ranger les jouets qu’il a jeté par terre ou qu’il ne les fasse plus voler sur le toit de la maison ni qu’il les lance par le balcon dans le vide. Mais savez-vous pourquoi il est si rebelle ?

D’un point de vue psychologique, on explique que les petits entre 2 et 5 ans ont tendance à développer un esprit d’identité, d’indépendance et d’autonomie beaucoup plus fort que lorsqu’ils étaient bébés et que vous étiez leur monde et leur modèle à suivre.

C’est pourquoi, pour forger leur personnalité alors qu’ils se différencient des adultes, ils commencent à manifester de la résistance à ce qui leur est imposé, ils s’opposent aux ordres et aux règles établies, se montrant ainsi davantage rebelles.

Les experts soulignent également que les enfants désobéissants, à travers cette série de comportements malheureux, testent aussi leurs parents au fur et à mesure qu’ils contrôlent leurs pulsions, ce qui exige beaucoup de temps et de patience de la part des parents.

Les enfants désobéissants ont souvent besoin d'écoute et d'amour de la part de leurs parents

De mauvais modèles d’autorité, un motif de mea-culpa et de réflexion parentale

Une autre raison qui poussent les enfants désobéissants à afficher un comportement inapproprié en public ou en privé, c’est le modèle d’autorité de leurs parents. Les spécialistes indiquent que ces schémas sont faux, il est donc nécessaire d’y réfléchir :

  • Des parents autoritaires. C’est le cas des enfants éduqués dans une ambiance autoritaire, où ils obéissent pour éviter les punitions mais sans comprendre les raisons. De plus, ces enfants s’énervent facilement car ils ne sont pas écoutés puisque l’adulte a le dernier mot.

Quel est le résultat ? Nous forgeons le développement d’enfants désobéissants, blessés, peu sûrs d’eux et ayant une faible estime de soi. La désobéissance entretient alors une relation étroite avec la rébellion infantile. C’est pourquoi, il est recommandé d’encourager des foyers harmonieux basés sur l’enseignement de valeurs et la différenciation du bien et du mal.

  • Des parents surprotecteurs. Ici, les parents se considèrent comme les amis de leurs enfants afin d’éloigner des peurs absurdes. De cette manière, les parents gâtent leurs petits sans les éduquer avec fermeté et discipline, ce qui affaiblit la figure de l’autorité jusqu’à ce qu’elle disparaisse. C’est à ce moment précis qu’apparaît la personnalité des enfants désobéissants.
  • Des parents négligents. L’éducation des enfants n’a pas d’importance et le lien affectif est minime, de sorte qu’ils cherchent simplement de l’affection chez des amis avec les mêmes carences. Ces enfants désobéissants sont souvent peu tolérants et ont de sérieux problèmes de comportement en plus de mauvais résultats scolaires.

Les enfants désobéissants sont souvent le produit d'un modèle d'autorité de leurs parents

Les étapes à suivre pour guider les enfants désobéissants

  • Identifier les enfants désobéissants. Ces comportements apparaissent dès l’âge de deux ou trois ans, c’est le moment où vous devriez savoir quand cette attitude est excessive et peut devenir un problème à l’avenir. Pour cela, il est fondamental d’observer les premiers comportements -plus fréquents chez les garçons que chez les filles- qui constituent un processus étant donné la continuité et l’agressivité de leur désobéissance face à l’autorité.
  • Motiver les enfants désobéissants. La meilleure façon de commencer à résoudre ce problème est de stimuler la motivation de l’enfant en renforçant les aspects positifs de son comportement tout en ignorant les côtés négatifs. Il serait également intéressant de montrer une attitude collaborative qui permettrait à l’enfant de s’exprimer en lui expliquant toujours par le biais d’un dialogue les conséquences occasionnées par sa conduite.
  • Ne pas perdre son calme devant la provocation de l’enfant. Contrôlez votre colère, ne laissez pas vos nerfs prendre le dessus. Pour ce faire, vous pouvez vous placer à la hauteur de l’enfant afin de générer un contact visuel direct pour pouvoir parler calmement avec lui.
  • Établir des limites et des règles pour atténuer la rébellion. Vous fixez ainsi une barrière entre ce qui peut se faire et ce qui ne se fait pas. Toutefois, celles-ci doivent être claires, raisonnables et adaptées à l’âge de l’enfant. Il est aussi suggéré de lui expliquer la raison de chaque règle ainsi que ses avantages.
  • Mettre en place des habitudes. Une bonne aide pour guider les enfants désobéissants est de maintenir des horaires et un rythme de vie stables afin d’éviter un désordre où il est impossible de se repérer avec les horaires, les limites et les règles quand ils sont impérieux. La mise en oeuvre d’habitudes établit un ordre et un équilibre dans la maison tout en favorisant une attitude collaborative et d’affirmation de soi chez l’enfant.

 

A découvrir aussi