Les enfants qui ronflent : raisons et remèdes

17 mars 2018
Le ronflement n'est pas synonyme de maladie. En fait, il est très fréquent chez les gens, peu importe leur âge.

Le ronflement peut être associé à des problèmes. Par exemple, l’apnée obstructive du sommeil, l’obésité, le tabagisme, la consommation d’alcool et d’autres circonstances. Ces dernières peuvent sembler plus typiques des adultes. Pour cette raison, beaucoup de mères s’inquiètent souvent quand elles découvrent qu’elles ont des enfants qui ronflent.

Quand le ronflement devient quelque chose d’une fréquence élevée, des soucis surgissent. Dans ces cas, il est habituel de recourir au pédiatre. Et une fois qu’il est vérifié que le ronflement d’un enfant n’est pas normal, il est nécessaire de savoir quelle est la différence entre le ronflement commun et ce qui peut indiquer des problèmes de santé.

Les enfants qui ronflent de façon atypique

Chez les enfants qui ronflent les causes peuvent être très variées. Cependant, le ronflement est quelque chose de nature inoffensive et transitoire dans la plupart des cas. Cependant, en fonction de l’intensité ou de la particularité du ronflement, ceux-ci peuvent aussi être le symptôme d’un problème grave ou potentiellement grave. Les raisons les plus courantes (d’ordre biologique) pour le ronflement chez les enfants sont les suivantes :

Les maladies

Certaines maladies sont la cause du ronflement des enfants.
  • Le rhume

    Le rhume commun favorise la formation de mucus. Par conséquent, il peut bloquer les voies respiratoires et provoquer le ronflement des enfants pendant leur sommeil. Bien sûr, ce n’est pas le cas de tous les enfants ayant un rhume. Cela explique pourquoi de nombreux parents négligent un ronflement atypique dans le cas d’un rhume. Dans ce scénario, généralement, on rapporte un ronflement toutes les quelques minutes.

  • L’asthme

    Un état chronique généralement connu par ses symptômes d’essoufflement qui apparaissent avant un effort ou un stress intense.

L’asthme rend aussi les voies respiratoires plus hyperactives et sensibles aux conditions environnementales. Donc, des situations comme une température           fraîche dans la chambre de l’enfant pendant le sommeil peuvent causer des symptômes bénins de l’obstruction des voies respiratoires qui est notée dans               les enfants qui ronflent.

  • Les allergies

Aux acariens, aux poils d’animaux, à la poussière et à d’autres débris. Ces derniers peuvent stimuler plus ou moins les muscles de la gorge ou des voies        respiratoires. Cela fait alors que, pendant la nuit, elles s’obstruent et créent des difficultés à respirer, générant ainsi le ronflement chez les enfants.

  • L’obésité

    L’excès de poids affecte également le cou. Ceci est particulièrement important dans le cas d’enfants qui ronflent en raison de la formation de dépôts graisseux qui peuvent se former autour du cou. Cela implique également un plus grand effort dans cette partie du corps. Par conséquent, il peut causer un ronflement chez les enfants.

  • Apnée du sommeil

    Elle détend les muscles de la partie supérieure de la gorge, les obligeant à obstruer le passage de l’air et générant des ronflements chez les enfants. Il est souvent noté en se présentant violemment d’un moment à l’autre. Cela se produit lorsque les muscles impliqués dans cette condition se ferment soudainement.

Autres déclencheurs de ronflement chez les enfants

  • Les amygdales sensibles au froid. Même sans asthme ou après avoir attrapé un rhume, les amygdales des enfants sont particulièrement sensibles au froid. Ces dernières agrandissent et obstruent le passage de l’air. Ainsi, il est courant qu’en hiver les enfants ronflent lorsqu’ils dorment.
  • La fumée de tabac. L’habitude de fumer à l’intérieur d’un ou des deux parents peut, au fil du temps, avoir un impact sur le développement pulmonaire de leur enfant. C’est une circonstance qui est souvent sous-estimée en tant que cause de l’origine chez les enfants qui ronflent.

Le ronflement, cependant, n’est pas le pire symptôme que l’enfant peut avoir de la fumée de tiers. Donc quand cette possibilité est détectée, il sera nécessaire de prendre des mesures sur cette habitude, afin d’éviter le développement de conditions plus graves, telles que l’asthme.

Le ronflement et le bâillement sont des signes auxquels nous devons faire attention.

Remèdes pour le ronflement chez les enfants

Parmi les remèdes maison pour les enfants qui ronflent il existe diverses infusionsmassages ou positions. Bien sûr, ceux-ci sont réservés à quand l’origine du ronflement n’est pas pathologique, ou pour en faire un contraste. D’autres mesures pouvant aider sont les suivantes :

  • Changer la chambre de l’enfant.
  • Diminuer la température de la climatisation.
  • Utiliser des draps et des oreillers antiallergiques.
  • Changer la position de l’enfant pendant le ronflement.

Aller chez le médecin sera toujours la meilleure option lorsque le ronflement de l’enfant est persistant et sans cause évidente.

Quand devrais-je m’inquiéter du ronflement de mon enfant ?

Nous devons nous inquiéter lorsque le ronflement affecte la vie quotidienne des enfants. Si la mauvaise humeur, l’inconfort (maux de tête, douleurs musculaires, entre autres) devient chronique et que l’enfant se sent continuellement mal, la visite chez le médecin ne doit pas être retardée.

Le mauvais repos et le manque de sommeil peuvent augmenter la fréquence des ronflements. En effet, le sommeil peut devenir plus léger et s’accompagner de sueurs, de respiration sifflante, entre autres symptômes. Il est nécessaire de faire attention à cela lors de la communication avec le pédiatre.

 

 

A découvrir aussi