Les émotions que l’on transmet aux bébés

· 1 août 2018
Si la mère consomme des drogues ou de l'alcool, cela peut avoir une influence néfaste sur le bébé. Les émotions jouent aussi un rôle, par exemple : si la maman est heureuse, triste, stressée, en dépression, cela peut être nocif ou bénéfique pour le bébé, selon le caractère positif ou négatif de l'émotion. A cette occasion, nous allons apprendre les émotions que l'on transmet à notre bébé, qu'elles soient bonnes ou mauvaises.

Les émotions

Les émotions sont des réactions qui montrent notre perception envers certains individus, objets, lieux ou événements. Elles altèrent psychologiquement notre corps. Par exemple, elles troublent l’attention, augmentent certains comportements et activent des réseaux associés à la mémoire. C’est pourquoi les réponses de notre corps envers certaines choses sont immédiates, comme nos expressions faciales qui changent, nos muscles, notre voix, le système endocrinien.

Les différents états émotionnels sont provoqués par la libération d’hormones et d’un neurotransmetteur qui convertissent ensuite ces émotions en sentiments et finalement en langage. Les émotions servent à établir notre position par rapport à notre environnement, et elles nous propulsent vers certaines personnes, certains objets, certaines actions ou idées et nous en éloignent d’autres. Les émotions agissent comme un réservoir d’influences innées et apprises, elles possèdent des caractéristiques invariables et d’autres qui changent en fonction des individus, des groupes et des cultures.

Les émotions vécues pendant la grossesse influencent le développement du bébé

Les émotions nuisibles

Le stress

Une étude a démontré que chez une femme enceinte, le stress produit par les disputes au sein de son couple, les disputes entre d’autres personnes devant elle, les agressions physiques ou verbales, a des effets néfastes sur le développement mental du fœtus, provoquant ainsi un stress chez l’enfant.

« Nous avons découvert que si la femme avait un mari qui la maltraitait émotionnellement pendant sa grossesse, le développement de l’enfant était sérieusement affecté. La relation entre les parents joue un rôle crucial et très important dans le développement cérébral de l’enfant. »

Vivette Glover ( Professeur à l’Imperial College de Londres)

La tension nerveuse

Les émotions que vous transmettez à votre bébé ont un impact sur lui, par exemple : de mères angoissées, des enfants angoissés. Le développement du fœtus peut être touché si la maman vit avec des niveaux élevés de tension nerveuse.

« L’environnement utérin conditionne la croissance de l’enfant, qui peut être prédisposé aux maladies en raison des pressions excessives dont souffre la maman. »

Pathik Wadhwa (Faculté de Médecine de l’Université du Kentucky)

Les études indiquent que les mamans accablées sont plus susceptibles d’accoucher prématurément. Elles affirment aussi que « les exercices de relaxation peuvent aider à réduire la tension artérielle des femmes enceintes tendues et favoriser ainsi un milieu utérin plus sain ».

L’anxiété

Une mère anxieuse peut avoir de l’influence sur le coefficient intellectuel de son enfant, ce qui peut provoquer des maladies mentales, de l’hyperactivité et le syndrome du déficit de l’attention. Cela se produit car le placenta fonctionne comme une sorte d’emballage protecteur, cependant les états émotionnels négatifs font que le corps de la maman produit une hormone appelée CRH, l’hypophyse sécrète une autre hormone l’ACTH. En alertant l’organisme, celle-ci ordonne aux glandes surrénales de libérer du cortisol.

Cette hormone est toxique pour le fœtus et quand les niveaux sont très élevés, ils passent la barrière protectrice du placenta et le cortisol arrive jusqu’au bébé lui indiquant qu’il est en danger. Le bébé doit réagir, et c’est pourquoi certains bébés pleurent plus souvent, sont plus susceptibles au stress et manifestent des niveaux plus élevés d’anxiété. L’angoisse de la maman altère son flux sanguin et c’est pour cette raison que le bébé reçoit moins de sang et que son développement intellectuel est en danger.

Moins la maman sera tendue pendant sa grossesse, plus le fœtus sera en bonne santé

Les émotions positives

Les émotions positives ont un effet durable et fortifiant pour le bébé. Plus il y aura de joie et d’harmonie dans la maison, plus votre enfant sera heureux et se sentira accueilli. Les personnes de votre entourage peuvent vous inspirer l’espoir, la confiance, la foi, la sécurité, facteurs stimulants dans la santé émotionnelle et mentale de votre bébé.

Mais ce qui compte réellement c’est le sourire. C’est vrai, un sourire est très riche. Il influence autant la personne qui l’adresse que celle qui le reçoit. Un sourire agréable peut soulager l’angoisse et être comme un exutoire. Si nous sommes tendus ou frustrés, un sourire nous aidera à diminuer cette tension et à surmonter la frustration.

Les émotions que vous transmettez à votre bébé ont une influence néfaste mais aussi positive, et chacun à la maison peut y contribuer.