Les dynamiques de groupe pour travailler en classe

9 septembre 2019
Les dynamiques de groupe pour travailler en classe aident à améliorer le fonctionnement du groupe/classe et permettent d'atteindre les objectifs fixés pour le groupe. Découvrons dans cet article ce que sont et en quoi consistent ces dynamiques de groupe.

Pour comprendre à quoi nous faisons référence quand nous parlons de dynamiques de groupe pour travailler en classe, nous devons, dans un premier temps, partir du concept de dynamique de groupe.

Les dynamiques de groupe

Les dynamiques de groupe sont un concept qui fait référence à la discipline psychosociale qui étudie et analyse la formation, le développement, les problèmes, les forces et les relations d’interdépendance qui peuvent être observés au sein d’un groupe. Kurt Lewin, psychologue nord-américain d’origine allemande, a été pionnier dans l’étude des groupes.

Cet homme a en effet cherché à mieux comprendre les groupes ainsi que leur fonctionnement. Il explique donc leurs changements internes en tant que résultat des forces et des conditions qui influent sur les groupes comme un tout. Mais aussi en tant que résultat de la manière dont réagissent les membres.

On peut tenir compte du fait qu’étudier et analyser les forces qui se produisent dans un groupe permettrait de pouvoir mieux le comprendre. Ainsi, on pourrait alors penser que travailler sur sa dynamique aiderait à améliorer son fonctionnement. Comment cela est-il possible ?

Des enfants qui travaillent dans le cadre de dynamiques de groupe

Les dynamiques de groupe pour travailler en classe

Diverses dynamiques de groupe se sont développées pour travailler sur le fonctionnement des groupes. La plupart d’entre elles sont valables pour travailler en classe, si tant est que l’on considère la classe comme un groupe.

Ces dynamiques de groupe sont aussi connues sous le nom de techniques de dynamiques de groupe. Elles font référence à des mesures systématisées. Ou à des procédures appliquées. Ces derniers ont pour objectif d’organiser le groupe et de développer son activité.

Ainsi, sur la base de la connaissance que la théorie de la dynamique de groupe apporte, les dynamiques de groupe pour travailler en classe se traduisent par le développement d’activités diverses et de jeux qui peuvent aider le groupe à atteindre les objectifs fixés et ainsi à augmenter son efficacité.

Dans le cas concret du groupe/classe, les dynamiques auront pour but de stimuler les apprentissages significatifs et la socialisation, la créativité, la cohésion, la communication, la coopération, l’autonomie et la responsabilité, entre autres. Or, elles aideront aussi dans la résolution de problèmes et de conflits au sein du groupe.

Il existe des techniques de dynamiques de groupe très reconnues, comme le groupe de discussion, le jeu de rôle (role-playing), le brainstorming (pluie d’idées), ou la technique Phillips 6.6, entre autres. Ces techniques ont servi de base pour développer d’autres dynamiques. Mais aussi de multiples activités et différents jeux visant à travailler avec les groupes. Et ce, selon leurs caractéristiques particulières.

Quelques exemples

Il existe plusieurs classifications des dynamiques de groupe qui varient en fonction des auteurs qui en parlent. Mais dans leur grande majorité, elles tiennent compte de certaines conditions. Telles que, par exemple, les objectifs à atteindre et la maturité du groupe. Ou encore sa taille, son environnement ou les caractéristiques de ses membres.

Les avantages des dynamiques de groupe pour travailler en classe

Partons du principe que toute dynamique de groupe pour travailler en classe devra tenir compte de ces conditions et, évidemment, d’autres encore. Voici quelques exemples :

  • Dynamique pour travailler la communication et la coopération : « la grande fresque ». Par groupes de 6, les élèves devront se mettre d’accord sur une idée qui devra être représentée dans un grand dessin. L’objectif de cette dynamique est de favoriser la communication et le consensus entre les membres du groupe à partir du travail en équipe. Mais aussi de l’écoute active et du respect de l’opinion des autres.
  • Dynamique pour travailler la communication, motiver et orienter vers la tâche à effectuer : « entretiens par couples ». Par couples de deux, les élèves s’entretiendront alternativement pour s’interroger sur un sujet en particulier. Sujet qui doit correspondre au programme de la matière. L’objectif de cette dynamique est de noter quelles sont les connaissances préalables des élèves. Et de les considérer comme des facteurs déclencheurs pour, par la suite, travailler sur le sujet plus en profondeur.
  • Dynamique pour atteindre la résolution d’un problème et travailler la créativité : les élèves doivent donner des orientations et de possibles solutions à un problème, qui peut, par exemple, consister à se demander comment surmonter la peur de l’obscurité ou la timidité. L’objectif de cette dynamique est de fournir des solutions et des idées créatives. Mais aussi de débattre sur des problèmes qui peuvent affecter tout le monde.