Les douleurs musculaires les plus courantes chez les enfants et comment les traiter

Il existe une différence importante entre les douleurs musculaires et les douleurs de croissance. Nous allons ici vous indiquer leurs caractéristiques ainsi que les traitements pour les atténuer.
Les douleurs musculaires les plus courantes chez les enfants et comment les traiter

Dernière mise à jour : 03 septembre, 2021

Les douleurs musculaires chez les enfants peuvent se présenter de façon occasionnelle ou permanente. Il est important d’évaluer et de différencier le diagnostic des douleurs de croissance. Ceci est pris en compte lors de l’application d’un traitement spécifique en fonction des besoins et des caractéristiques de chaque enfant.

Pendant l’enfance, des myalgies, c’est-à-dire des douleurs musculaires, peuvent survenir. Ce sont généralement des douleurs continues qui guérissent avec des techniques manuelles et, occasionnellement, avec des traitements antalgiques.

Au fur et à mesure que l’enfant grandit, sa structure osseuse se développe, ainsi que ses muscles et ses ligaments. Cette croissance est graduelle et progressive. Certains auteurs soupçonnent qu’un déséquilibre musculaire engendre des altérations des tensions musculaires. Cela peut donc être l’une des causes des douleurs de croissance.

Qu’est-ce qu’une douleur musculaire ?

Petite fille chez le médecin avec des douleurs musculaires dans les jambes.

La douleur est un symptôme complexe, influencé par des facteurs physiques, émotionnels et sociaux, pour n’en citer que quelques-uns. La douleur musculaire est une gêne qui peut être ressentie dans un seul muscle ou dans des groupes musculaires. Elle peut être momentanée ou durer des mois, voire des années.

L’intensité de la douleur musculaire chez les enfants varie de légère à insoutenable. De plus, dans certains cas, elle disparaît spontanément et dans d’autres, un traitement professionnel est nécessaire. Les maux de dos et de cou sont très fréquents chez les adultes. Cependant, chez les enfants, la douleur est plus fréquente dans les jambes.

Comment savoir si votre enfant a des douleurs musculaires

Les douleurs musculaires chez les enfants sont généralement autodéclarées ; elles indiquent directement la zone d’inconfort. Dans certains cas, ils présentent une altération dans leur façon de marcher ou leur posture : c’est parce qu’ils cherchent inconsciemment à soulager cette gêne.

Une autre caractéristique des douleurs musculaires est qu’elles peuvent survenir à n’importe quel moment de la journée ou tout au long de cette dernière. De plus, les douleurs musculaires touchent n’importe quelle partie du corps, que ce soit le dos, le cou, les bras ou les jambes.

Les douleurs les plus courantes : les douleurs de croissance

Les douleurs de croissance surviennent généralement dans les jambes des enfants au fur et à mesure qu’ils se développent. Cependant, il n’y a pas qu’une théorie pour expliquer leur cause. Certains auteurs parlent de fatigue musculaire, d’autres les désignent comme un symptôme secondaire d’une altération de la posture.

Il existe une autre théorie qui parle de facteurs émotionnels influençant directement les douleurs musculaires chez les enfants. Et également une autre qui parle de la croissance nocturne, grâce à l’augmentation de l’hormone de croissance pendant la nuit.

Cela pourrait expliquer la cause de la douleur caractéristique qu’elles provoquent. Cependant, à l’heure actuelle, il n’a pas été possible de vérifier ce point avec précision. Ces douleurs apparaissent généralement le soir ou la nuit, et peut même les réveiller pendant leur sommeil ; néanmoins, des journées peuvent s’écouler sans que la moindre gêne apparaisse. Généralement, celle-ci apparaît dans les membres inférieurs. La douleur est plus fréquente chez les enfants de 3 à 13 ans.

Comment différencier les douleurs de croissance des douleurs musculaires

Les douleurs de croissance apparaissent généralement pendant quelques minutes, environ une demi-heure, puis elles disparaissent et réapparaissent. Les douleurs musculaires chez l’enfant, elles, sont ressenties en permanence et lors de la palpation. La douleur est persistante et peut augmenter en intensité.

La localisation de la douleur est une autre donnée à prendre en compte pour les différencier. Les douleurs de croissance surviennent le plus souvent au niveau des jambes, de façon bilatérale. Ce n’est pas le cas des douleurs musculaires, qui peuvent affecter n’importe quelle partie du corps, unilatéralement ou dans les deux membres.

Les traitements les plus adaptés

Après un examen physique complet, le traitement sera choisi en tenant compte de l’évaluation individuelle et en concertation avec les parents et l’équipe de santé.

Enfant chez le médecin souffrant de maux de dos.

Dans certains cas, il est complété par des analgésiques indiqués par le médecin. Le traitement de physiothérapie visera à réduire la douleur et à améliorer la mobilité, en plus d’améliorer la posture et la fonctionnalité générale du petit. Le soutien affectif des parents est important pendant toute la durée des symptômes.

Dans la plupart des cas, les douleurs de croissance disparaissent au fil des ans. Quoi qu’il en soit, le traitement est fait pour soulager les symptômes et améliorer la relaxation de l’enfant. Le traitement du physiothérapeute inclut la massothérapie, des exercices actifs pour la souplesse musculaire, l’équilibre, la posture et la conscience corporelle. De plus, les parents sont sensibilisés aux techniques de massage de la zone touchée la nuit, à des moments où l’enfant manifeste des douleurs.

Par conséquent, si votre enfant vous signale des douleurs à n’importe quel endroit de son corps pendant la journée, de façon permanente, il peut s’agir de douleurs musculaires. Sinon, si la douleur est intermittente, si elle apparaît plutôt le soir, la nuit ou pendant le sommeil et si elle touche les jambes, il s’agit probablement d’une douleur de croissance.

Dans tous les cas, en cas de douleur chez l’enfant, il est indispensable de consulter le pédiatre pour écarter d’autres maladies possibles. Le traitement de physiothérapie aide à réduire et même à supprimer les symptômes qui affectent, sans aucun doute, la vie quotidienne de votre enfant.

Cela pourrait vous intéresser ...
Douleurs aux os associées à la croissance
Être parentsLisez-le dans Être parents
Douleurs aux os associées à la croissance

Les douleurs aux os dues à la croissance sont normales et transitoires. En général, cela ne suppose l'existence d'aucune pathologie.