Les défis et difficultés du maternage des enfants

2 juillet 2018
Le maternage est un terme qui, bien qu'il ne soit pas nouveau, est devenu à la mode ces dernières années. Le fait est que si, en tant que parents, nous décidons consciemment de materner nos enfants, nous allons devoir faire face à de nombreuses critiques et questions.
Cela arrive parce que dans les sociétés occidentales comme la nôtre, la productivité et l’indépendance sont favorisées et glorifiées. Par ailleurs, la mise en pratique de ces concepts entre en conflit avec les exigences naturelles (et normales) d’un bébé.

Les difficultés associées au maternage des enfants

Ainsi, dans une société compétitive où les biens et les apparences ont plus d’importance que le bonheur, lorsqu’une mère fait l’effort de materner son enfant, elle doit aussi faire face à de nombreuses difficultés. Voici certaines d’entre elles :

Les protocoles hospitaliers rigides

Enquêtez sur les protocoles de votre hôpital et le soutien qu’ils offrent pour l’allaitement maternel. Vous pouvez demander que votre bébé vous soit livré immédiatement à la naissance, qu’il dorme dans votre chambre et ne recevoive pas de lait maternisé sans votre permission. Surtout, ne les laissez pas décider pour vous.

Les congés maternité trop courts

Très souvent, nous devons prendre la décision d’arrêter de travailler au moins pendant un certain temps pour prendre soin de nos enfants. D’autres fois, au contraire, nous devons continuer à travailler pour pouvoir vivre . Cependant, il existe de nombreux obstacles qui nous empêchent de concilier la façon dont nous aimerions vivre dans notre vie personnelle et professionnelle.

Il y a beaucoup de noms originaux pour les enfants que vous aimerez sûrement.

Laisser notre enfant à la charge de quelqu’un n’est évidemment pas la solution la plus simple. Mais parfois, il n’y a pas d’autre option. Donc, tout d’abord, gardez à l’esprit que votre bébé remarquera également la séparation. Alors vous devez lui donner tout votre amour quand vous revenez du travail pour compenser votre absence.

La perte de confiance en vos propres capacités

Vous avez peut-être entendu à plusieurs reprises que votre lait ne suffit pas, que vous prenez trop votre enfant dans vos bras et qu’il pleure parce qu’il est gâté. Ou encore que si vous le laissez dormir avec vous, il sera un adulte dépendant et d’autres opinions sur les soins de votre enfant. Dans ce cas, il est normal de perdre confiance en vous et en vos décisions.

Mais, pensez-y. Est-ce que l’humanité ne peut soudainement pas survivre sans formules de lait, biberons, tétines, poussettes et tout autre système qui cherche à remplacer le corps de la mère ? En cas de difficultés, informez-vous bien. Enquêtez et demandez de l’aide si vous le jugez nécessaire. Encore une fois, suivez votre instinct maternel, vous êtes la meilleure solution aux inconforts de votre bébé.

Vos propres doutes et insécurité

Même quand vous écoutez votre instinct maternel et maintenez votre estime de vous-même, vous aurez des doutes. Après tout, être mère n’est pas facile. C’est est une grande responsabilité. Il est donc normal que, par moments, vous vous demandiez si vous faites bien. Ce sont ces doutes qui vous permettront de vous évaluer et d’essayer d’améliorer certains aspects.

« Personne et rien n’est parfait. Etre parents est une école où l’apprentissage ne s’arrête jamais ».

La désapprobation sociale constante envers votre façon d’élever votre enfant

Très souvent, et peut-être avec les meilleures intentions, la famille et des amis étouffent la nouvelle mère avec des conseils et des recommandations, réduisant ainsi sa confiance en elle-même. Une mère qui est occupée à écouter tout le monde autour d’elle ne peut pas se concentrer sur la connaissance de son bébé et apprendre à déchiffrer ses signaux.

Bien que, pour la plupart des gens, vous élevez des enfants faibles, le fait de le materner va générer chez votre enfant la sécurité affective nécessaire pour qu’il devienne un adulte indépendant, avec une bonne estime de soi.

En week-end avec les enfants

Vos blessures d’enfance

Avoir des blessures liées à la façon dont vous avez été éduquée, c’est la plus difficile de toutes les difficultés. Devenir mère vous donne une opportunité unique de vous découvrir, d’explorer à nouveau votre âme d’enfance. Guérissez vos blessures, pardonnez et continuez. Elevez plutôt votre enfant dans la valeur du respect et de la compréhension. Ainsi, vous donnez à votre enfant intérieur la permission d’être accepté, respecté et compris.

« En choisissant la voie de la non-violence et le respect de votre enfant, vous contribuez à réaliser un changement social nécessaire ».

N’oubliez pas qu’être parent est un apprentissage quotidien et que nous commettons tous des erreurs. Materner son enfant, c’est l’élever avec amour, et rien de ce qui est fait avec et par amour n’est mauvais.

 

A découvrir aussi