L’addiction aux jeux vidéo chez les adolescents

· 13 mai 2019
Parmi les plus grands problèmes chez les adolescents, on retrouve l'addiction aux jeux vidéo à cette étape de leur vie. Le fait de rester de nombreuses heures à jouer avec la console ou devant l'ordinateur peut comporter des risques importants pour leur santé physique et mentale. Que faire en tant que parents pour prévenir ou traiter cette addiction ?

L’un des gros problèmes auxquels la société est confrontée aujourd’hui est l’addiction aux jeux vidéo chez les adolescents. Passer énormément d’heures devant la console de jeux vidéo ou l’ordinateur peut être bien plus nuisible que ce que la plupart des gens imaginent.

Afin d’éviter cette dépendance, évidemment négative pour nos enfants, il est important de reconnaître les symptômes d’addiction aux jeux vidéo et de prendre les mesures appropriées.

La technologie et l’addiction aux jeux vidéo chez les adolescents

Les nouvelles technologies ont apporté des avantages dans tous les domaines de la vie, y compris le divertissement. Les jeux vidéo en font partie et peuvent même avoir des bienfaits sur différents aspects du développement de l’enfant.

Toutefois, lorsque les jeux vidéo cessent d’être un loisir et deviennent une dépendance, c’est là que les problèmes commencent.

Il est nécessaire d’identifier à quel moment le passe-temps devient une addiction. En effet, c’est la clé pour pouvoir agir à temps. En ce sens, il est préférable que les parents limitent et contrôlent le nombre d’heures que leurs enfants passent devant la console de jeux vidéo ou l’ordinateur.

Les symptômes de l’addiction aux jeux vidéo

Le temps

Le temps est l’un des principaux indicateurs que quelque chose ne va pas avec les jeux vidéo. Les parents doivent être particulièrement attentifs si le temps augmente progressivement jusqu’à passer de longues heures devant l’écran.

L’adolescent présentera un comportement montrant qu’il aura besoin chaque fois plus de consacrer du temps aux jeux vidéo.

L’âge

Bien que cette addiction puisse survenir à tout moment à partir du début de l’activité, il est aussi certain qu’il existe une tranche d’âge dans laquelle la personne est plus susceptible de devenir dépendante. A ce propos, les garçons sont plus vulnérables entre 12 et 20 ans.

L'un des gros problèmes auxquels la société est confrontée aujourd'hui est l'addiction aux jeux vidéo chez les adolescents.

L’isolement

Un autre des symptômes de l’addiction les plus courants est le manque de socialisation et l’isolement de l’adolescent. Dans ces cas, l’individu préfère passer des heures devant l’ordinateur ou la console de jeux tous les jours plutôt que de sortir pour une activité en plein air, partager avec des amis ou simplement faire autre chose.

Faible rendement scolaire

Le faible rendement scolaire est également un symptôme très fréquent. Quand les adolescents perdent le contrôle, ils commencent à passer énormément de temps à jouer. Voire même très tôt le matin.

En conséquence de ces horaires, ils ont envie de dormir pendant les heures où ils sont à l’école. Ainsi, ils s’endorment et n’accomplissent pas leurs devoirs. Les troubles du sommeil et les changements dans les habitudes de sommeil jouent également un rôle dans l’addiction aux jeux vidéo.

Symptômes du manque

Les symptômes du manque peuvent aussi se manifester lorsque l’adolescent ne peut pas jouer pendant un certain temps. Les conséquences peuvent être : manque d’entrain, tristesse, agressivité, changements radicaux d’humeur ainsi qu’une attitude défensive.

Perte de relations

Les adolescents ayant des problématiques d’addiction ont également des difficultés pour maintenir des amitiés ou des relations personnelles stables. Les raisons sont très simples : la réticence à partager et socialiser ajoutée aux changements drastiques d’humeur.

« Lorsque les jeux vidéos cessent d’être un loisir et deviennent une dépendance, c’est là que les problèmes commencent »

Traitement pour l’addiction aux jeux vidéo chez les adolescents

Limiter le nombre d’heures

Il est judicieux que les parents établissent des limites et contrôlent les heures de jeux de leurs enfants. De plus, dans certains cas, l’usage de la console devrait être limité à un ou deux jours par semaine. Le temps est essentiel pour éviter que les enfants deviennent dépendants. Cela peut leur servir également pour les aider à surmonter cette situation.

Addiction aux jeux vidéo : une aide psychologique

Si les parents considèrent que leur enfant présente un soucis d’addiction, ils devraient consulter avec lui un psychologue qui l’aidera et l’accompagnera pour faire face à cette dépendance

Dans les cas extrêmes, il existe des centres de réadaptation. Néanmoins, seul un pourcentage compris entre 7 % et 13 % présente des problèmes à des niveaux si préoccupants.

L'addiction aux jeux vidéo doit être traitée avec un suivi psychologique.

Encourager d’autres activités

Les parents peuvent stimuler et encourager leurs enfants à faire d’autres types d’activités qui ne soient pas en lien avec la technologie. Inscrire les jeunes dans un sport, un cours de peinture ou de musique. Il s’agit d’excellentes options pour les aider à sortir de l’isolement social dans lequel ils se trouvent.

Finalement, l’addiction aux jeux vidéos chez les adolescents est une réalité à laquelle la société moderne est confrontée. Pour prévenir cette situation, les parents doivent prendre en charge l’éducation de leurs enfants. En effet, il faut établir des limites claires au sujet des jeux numériques.