La narcolepsie chez les enfants : symptômes et traitements

25 avril 2019
La narcolepsie est une maladie qui dure toute la vie et qui touche de nombreux enfants. Découvrez dans cet article en quoi consiste cette maladie et comment elle affecte le quotidien des plus petits.

La narcolepsie chez les enfants est une condition de somnolence excessive qui peut affecter de manière significative tous les aspects de la vie. Y compris le fonctionnement social et scolaire. Elle touche environ 1 personne sur 2000 et la plupart des signes se présentent au cours de la petite enfance et de l’adolescence.

Il s’agit d’une maladie à vie qui peut endommager la relation avec les amis et les proches. Bien que la narcolepsie n’ait pas d’influence sur l’intelligence, elle peut affecter la mémoire et l’apprentissage.

La narcolepsie chez les enfants est liée à une altération d’une région du cerveau qui contrôle le sommeil et l’éveil. Dans de nombreux cas, on pense qu’elle est due à une perte d’une substance chimique particulière dans le cerveau, appelée hypocrétine.

Quelles sont les causes de la narcolepsie chez les enfants ?

La narcolepsie est générée par une perte de cellules dans le système nerveux central qui produit une hormone du sommeil connue sous le nom d’hypocrétine.

Même si la raison de cette perte de cellules est inconnue, on soupçonne qu’elle est due, en partie, à un processus auto-immunitaire. Il existe certains indicateurs génétiques qui peuvent aider à déterminer si un individu souffre réellement de cette condition.

Cependant, même si la personne ne présente pas tous ces indicateurs, cela n’exclut pas totalement la narcolepsie. En revanche, le fait qu’elle soit positive pour l’un des marqueurs signifie qu’elle développera certainement cette maladie.

Quels sont les signes de la narcolepsie chez les enfants ?

Les symptômes de la narcolepsie peuvent se développer sur plusieurs années ou apparaître tous en même temps. Pour les garder à l’esprit, voici les cinq symptômes les plus communs de la narcolepsie chez les enfants :

1. Sommeil excessif pendant la journée

C’est généralement le premier signe de narcolepsie chez les enfants. En effet, ils se sentent tout le temps fatigués. Concrètement, ils peuvent s’endormir à des moments inhabituels comme au milieu d’une conversation ou pendant qu’ils mangent.

La narcolepsie chez les enfants est une condition de somnolence excessive qui peut affecter de manière significative tous les aspects de la vie.

2. La cataplexie

La cataplexie est une perte soudaine et brève de contrôle musculaire provoquée par le stress ou une émotion forteCe peut être le rire, la colère, l’anxiété ou une surprise.

Cela peut être assez léger, comme une courte sensation de faiblesse dans les genoux. Ou plus significative encore, sous forme d’évanouissement au sol en raison de l’incapacité à maintenir la posture. La respiration n’est généralement pas affectée mais une sensation d’asphyxie peut découler de la cataplexie.

3. Paralysie du sommeil

La paralysie du sommeil est une perte de contrôle musculaire, quand l’enfant dort ou se trouve en éveil. Elle provoque un sentiment d’être incapable de bouger ou de parler même si la personne est totalement consciente de ce qui l’entoure. Le fait d’être touché par une autre personne stoppe généralement la paralysie.

4. Hallucinations hypnagogiques

Il s’agit d’événements vécus de rêve ou de cauchemars qui sont difficiles à distinguer de la réalité. Ils surviennent juste avant de s’endormir ou après le réveil.

Les rêves impliquent souvent des images, des sons d’animaux ou de rôdeurs étranges. Le contenu est même parfois effrayant. Souvent, ces hallucinations surviennent en combinaison avec les épisodes de paralysie du sommeil.

5. Comportements automatiques

Il peut arriver que l’enfant exécute des tâches automatiques de sa routine sans aucune connaissance ou souvenir ultérieur de les avoir faites. Par exemple : écrire une lettre, faire ses devoirs, cuisiner ou faire le ménage.

D’autres symptômes présentés par des enfants atteints de narcolepsie peuvent être les suivants : perte de mémoire, manque de concentration, faible motivation, lenteur, difficulté à suivre les amis ainsi que le travail scolaire.

« Sur chaque enfant devrait figurer un écriteau qui dirait : « Prendre soin de lui, il est fait de rêves' »

-Mirko Badiale-

Comment traite-t-on la narcolepsie chez les enfants ?

Il existe des traitements pour aider à contrôler les symptômes. Ainsi, les enfants qui en souffrent peuvent mener une vie presque normale. Les programmes de traitement comportent généralement une approche à trois volets : les médicaments, la modification du comportement et l’éducation.

– Les médicaments

Les médicaments prescrits sont prévus pour traiter la somnolence excessive pendant la journée, la cataplexie, les troubles du sommeil ainsi que les hallucinations.

Il se peut que le médecin vous aide à coordonner la sieste et les horaires avec des médicaments qui aideront à réduire de manière efficace la somnolence de l’enfant.

La narcolepsie chez les enfants est un trouble très courant qui touche de nombreux jeunes.

– Modification du comportement

L’enfant doit suivre un horaire de sommeil strict qui prévoit une quantité adéquate d’heures de repos pour son âge, y compris de courtes siestes pendant la journée si cela est nécessaire.

Par ailleurs, il est judicieux que l’enfant évite les activités qui peuvent être dangereuses pour sa santé ou sa vie. Par exemple, conduire, nager ou cuisiner, sauf pendant les périodes où il sait qu’il sera vigilant.

– Education

Si votre enfant souffre de narcolepsie, vous devez parler avec ses amis proches, sa famille, ses camarades de classe et ses enseignants qui sont en contact direct avec lui. Le but est de les informer de son trouble et de la manière dont il peut affecter sa vie de tous les jours.

Pour terminer, la narcolepsie chez les enfants est un trouble très courant qui touche de nombreux jeunes. C’est pourquoi, nous vous conseillons de consulter un médecin le plus vite possible si vous considérez que votre enfant est atteint de cette maladie. Ensemble, vous pourrez ainsi élaborer un programme d’action.