Les conséquences du stress pendant la grossesse

· 7 novembre 2018
Le stress et l'anxiété peuvent provoquer des effets indésirables chez toute personne. Toutefois, ces conséquences néfastes sont amplifiées quand il s'agit d'une femme enceinte. Découvrez tout sur le stress pendant la grossesse et l'accouchement.

Quelles sont les conséquences du stress pendant la grossesse ? L’une des nouvelles les plus importantes et heureuses pour la plupart des gens est d’apprendre qu’ils vont devenir parents. Porter une nouvelle vie à l’intérieur d’une future maman est réellement très émouvant.

Mais le stress pendant la grossesse pourrait générer de funestes conséquences. Nous faisons le point à ce sujet dans cet article.

Connaître les conséquences du stress pendant la grossesse

Parfois, il se peut qu’une grossesse arrive à un mauvais moment. En effet, il y a des situations dans la vie qui nous font souffrir pour une raison ou une autre. Cela peut affecter notre vie quotidienne et provoquer une anxiété pendant la grossesse.

Par conséquent, vous pourriez éprouver du stress pendant la grossesse, ce qui vous toucherait, vous et votre bébé.

Ces situations de stress et d’anxiété n’affectent pas toutes les femmes de la même manière. Il est donc logique de penser qu’elles n’influencent pas de la même façon tous les bébés.

Néanmoins, il existe quelques tendances en commun. Elles nous aident à identifier certaines des conséquences de ce stress pendant la grossesse.

Tout d’abord, il faut souligner que le stress est nocif lorsqu’il est ressenti avec une forte intensité. Quand il s’agit également de certains troubles dépressifs qui influencent le système immunitaire de la future mère. Ceux-ci peuvent donc fortement toucher le bébé.

Pour cette raison, nous allons examiner les conséquences de l’anxiété et du stress pendant la grossesse et l’accouchement.

Le stress pendant la grossesse peut avoir des conséquences irréparables et importantes.

Des complications obstétricales, un accouchement prématuré et une insuffisance pondérale à la naissance

Une des principales complications qui peuvent surgir quand la mère souffre d’un niveau élevé de stress pendant la grossesse sont les complications obstétricales.

On observe également un accouchement prématuré et une insuffisance pondérale à la naissance. Ces effets négatifs peuvent provenir des hormones libérées durant ces épisodes de stress.

Une fausse couche

Les possibilités d’une fausse couche augmentent aussi lorsque la femme enceinte est soumise à des niveaux élevés de stress et d’anxiété dans sa vie quotidienne. De nombreuses études l’ont démontré.

Vivre des situations de stress comme la mort d’un être cher durant les premières semaines de grossesse peut avoir une énorme influence. Effectivement, le corps de la femme reconnaît les niveaux de certaines hormones, telles que l’hydrocortisonegénérée par le stress et qui représente un signal d’alarme pour l’organisme. C’est une sorte de symptôme de conditions défavorables pour la continuité de la grossesse.

Des problèmes de développement intellectuel

La troisième des conséquences graves que la mère et l’enfant peuvent subir en cas de stress concerne le développement intellectuel cognitif du futur bébé. Face à ces niveaux importants de stress, le développement du langage et le quotient intellectuel verbal des enfants peuvent être affectés si la maman n’a pas vécu de grossesse tranquille et agréable.

Les conséquences sont visibles à long terme dans les structures cérébrales du bébé au niveau des zones concernées. Elles sont liées, avant tout, au langage et aux compétences verbales.

Des problèmes émotionnels et comportementaux chez le bébé

De nombreux experts ont mené diverses études dans lesquelles les problèmes émotionnels sont associés au stress. C’est le cas aussi pour certains comportements chez les bébés et les enfants ayant eu des mères souffrant de stress pendant la grossesse.

Une femme qui vit un stress pendant la grossesse s'expose, elle et son bébé, à des complications majeures.

Ainsi, nous avons observé une augmentation du taux d’enfants hyperactifs nés de mères stressées pendant leur période de gestation. En plus de cela, ils présentent souvent en même temps certains troubles émotionnels. N’oublions pas non plus les autres types de problèmes de conduites et le manque d’attention.

Chacune de ces conséquences est le fruit de nombreuses recherches menées au cours des dernières décennies. Il s’agit d’études élaborées par des experts en obstétrique et en gynécologie, parmi les autres domaines de la science et de la médecine.

Grâce à eux, il a été prouvé que le stress pendant la grossesse pouvait avoir de graves répercussions physiologiques et psychologiques pour la mère et le futur bébé.

Cela est vérifiable aussi bien pour la période prénatale que postnatale. Par ailleurs, ces conséquences peuvent détériorer la qualité de vie du bébé et de sa maman.

C’est pourquoi, il est fondamental, dès le premier instant où une femme apprend qu’elle est enceinte, de faire tout son possible pour mener une vie tranquille et paisible. Les bénéfices à long terme seront infinis.