Les caractéristiques des salles de psychomotricité

12 octobre 2019
Tout espace ayant un objectif concret, soit-il éducatif, thérapeutique ou les deux, doit présenter certaines caractéristiques. Dans cet article, nous vous parlerons des principales caractéristiques des salles de psychomotricité, et plus particulièrement de celles où l'on travaille avec des enfants en bas-âge.

Stimuler la psychomotricité, et plus particulièrement encore chez les enfants, devra se faire de manière planifiée et systématique afin de garantir leur correct développement. C’est la raison pour laquelle les caractéristiques des salles de psychomotricité doivent être adéquates et cohérentes avec les objectifs visés.

Ainsi, les différents domaines de développement, à savoir physique, intellectuel, social et affectif qui sont mis en jeu influent les uns sur les autres et interagissent continuellement. C’est pourquoi un correct développement au niveau psychomoteur sera fondamental pour atteindre des progrès dans tous les autres aspects du développement.

Qu’est-ce que la psychomotricité ?

La psychomotricité est une discipline qui, en se basant sur une conception intégrale du sujet, traite de la relation entre l’esprit humain, la psyché et la capacité de mouvement ou fonction motrice de ce dernier. Par conséquent, elle se traduit par des techniques qui aident à développer le mouvement physique et la communication ainsi que l’expression physique avec les autres et avec l’environnement.

La psychomotricité implique le développement de la motricité globale et le mouvement des grands groupes musculaires fondamentaux dans la locomotion et la posture. De plus, elle entraîne aussi le développement de la motricité fine, qui concerne les muscles plus petits, comme ceux des doigts et des poignets. Ainsi, elle se développe de manière échelonnée, c’est-à-dire que les connaissances se construisent les unes sur les autres.

Les salles de psychomotricité pour enfants doivent proposer des jeux d'assemblage

Exercer la psychomotricité chez les enfants leur permet d’être conscients de leur propre corps via l’acquisition de leur schéma corporel. Ainsi, ils peuvent alors mieux contrôler leur corps, dominer et adapter leurs mouvements. Par conséquent, un correct développement psychomoteur doit travailler les zones suivantes :

  • Latéralité
  • Posture
  • Equilibre
  • Coordination
  • Emplacement spatio-temporel

Caractéristiques des salles de psychomotricité

Pour monter une salle de psychomotricité, il faut tenir compte des objectifs et des buts (éducatifs ou thérapeutiques) que l’on veut atteindre dans le cadre de chaque activité. De plus, il faut sélectionner et adapter le matériel nécessaire.

Une salle de psychomotricité doit donc :

  • Etre un espace vaste, bien illuminé, bien tempéré et bien ventilé. De plus, il faut soigner la décoration et l’atmosphère, car tout cela a une influence sur l’humeur
  • Satisfaire les conditions optimales de sécurité pour les enfants. Autrement dit, elle ne doit présenter aucun risque pour eux, ni compter d’éléments dangereux à leur portée tels que des prises électriques, des différences de niveaux ou des fenêtres basses
  • S’établir dans un lieu où les enfants font des progrès psychomoteurs via le jeu et des activités y étant liées. De plus, ces activités doivent répondre à une planification spécifique selon les aspects psychomoteurs qu’il est nécessaire de stimuler
Un enfant faisant des exercices dans une salle de psychomotricité

  • Proposer des matériaux bien sélectionnés et adéquats. S’il en existe bel et bien certains qui sont plus spécifiques que d’autres selon les buts et les exercices concrets, d’autres ne peuvent manquer, tels que :
    • Tapis de sol
    • Matériel de dessin (peinture, craies, pâte à modeler, crayons, feuilles, aquarelle, etc)
    • Blocs, rouleaux et petits bâtons en mousse
    • Bancs en bois ou pour sauter
    • Miroirs
    • Ballons et balles de différentes tailles et matières
    • Tissus et taies d’oreillers
    • Cerceaux colorés
    • Matériel de construction (blocs de bois, jeux d’assemblage)

Tout autre matériel qui peut avoir un quelconque but didactique sera le bienvenu dans une salle de psychomotricité. Par exemple, des tissus et de vieux vêtements, des bouteilles en plastique, des boîtes ou des cartons, et tout ce matériel qui peut permettre aux enfants de s’exercer et de développer des aspects psychomoteurs.

Finalement…

La principale caractéristique des salles de psychomotricité destinées aux enfants, c’est qu’elles doivent garantir de permettre à ces derniers d’évoluer dans un environnement chaleureux ainsi que de disposer du matériel adéquat.

D’autre part, les salles de psychomotricité ont aussi le devoir de proposer une action médiatrice et programmée par un éducateur ou un professionnel qui sera là pour guider les enfants et les aider à atteindre le meilleur développement de leurs habiletés psychomotrices possible.

 

  • Bottini, P. (2000). Psicomotricidad: práctica y conceptos. Editorial Miño y Dávila. Madrid.
  • Maganto, C. y Cruz, S. (n.d.). Desarrollo físico y psicomotor en la primera infancia. Recuperado de http://www.sc.ehu.es/ptwmamac/Capi_libro/38c.pdf