Les bagarres entre enfants : quand et comment intervenir?

Il y a des situations de bagarres entre enfants dans lesquelles il ne faut pas hésiter à intervenir, comme lorsqu'il y a violence. Dans d'autres cas, la situation doit être analysée.
Les bagarres entre enfants : quand et comment intervenir?

Dernière mise à jour : 30 août, 2022

Papa est à la maison avec ses enfants et il commence à entendre qu’ils se disputent un jouet. En interne, certaines alarmes se déclenchent : est-ce que j’interviens ou non? Certaines théories diront qu’il vaut mieux continuer à observer le conflit de loin, tandis que d’autres inciteront à y prendre une part active. Dans cet article, nous vous expliquons comment et quand intervenir lors de bagarres entre enfants.

Cependant, avant de se positionner, une clé doit être prise en compte. il n’y a pas de vérité universelle, mais chaque situation nous oblige à la regarder, à l’analyser et à décider. Après tout, c’est notre rôle en tant qu’adultes.

Quand et comment intervenir dans les bagarres d’enfants?

Face à une bagarre entre enfants, nous ne savons pas toujours comment réagir. Les laissons-nous gérer eux-mêmes leurs problèmes ou devons-nous intervenir ? C’est une question très courante chez les adultes et les éducateurs. Même s’il n’existe pas de réponse unique, quelques nuances doivent être prises en compte. Bien qu’il y ait des recherches qui suggèrent de ne pas intervenir, vous devez garder à l’esprit que toutes les circonstances ne sont pas les mêmes. Donc chaque situation nécessitera sa propre solution.

Souvent, le doute d’intervenir – ou non – dans les disputes entre enfants est lié à cette petite voix intérieure de surprotection. Cependant, il faut veiller ici tout particulièrement à ne pas confondre protection et abandon. C’est pourquoi il est important d’analyser la situation qui se présente et de la suivre de près.

Deux enfants qui se bagarrent.

A quel moment intervenir en cas de conflit?

Par exemple, une simple bagarre entre frères et sœurs qui veulent utiliser le même jouet n’est pas la même que lorsque la situation dégénère et se termine par des insultes et des coups. Dans ce dernier cas, il ne faut pas hésiter à mettre un terme au conflit et à établir des limites très claires : « dans cette maison, on ne résout pas les problèmes par la violence ».

Néanmoins, dans le premier cas, s’ils n’arrivent pas à se mettre d’accord et s’accusent de ne pas vouloir partager leurs affaires, nous pouvons intervenir et les aider tous les deux à arrêter. Idéalement, réfléchissez à la façon dont vous pouvez résoudre le conflit pour que cela profite aux deux. Dans les deux cas, il faudra tenir compte de leur âge et s’adapter à leurs capacités de compréhension et à leurs aptitudes.

Dans quelles situations pouvons-nous éviter d’intervenir?

Il n’y a pas lieu d’hésiter quand on constate une situation d’asymétrie et d’inégalité qui dépasse les possibilités réelles d’un enfant de se défendre. Par exemple, lorsqu’il y a plusieurs contre un, lorsqu’il y a des taquineries récurrentes ou de l’agressivité, entre autres.

Comment intervenir dans les bagarres entre enfants?

Il est important de prendre en compte certaines considérations.

Connaître les causes du conflit

Tout d’abord, il est important de savoir pourquoi les enfants se battent. Ne présumez pas, mais écoutez les enfants et comprenez ce qui a déclenché le conflit. Il ne s’agit pas de demander « qui a commencé » pour trouver un coupable, mais de comprendre ce qui se passe.

Eviter d’être agressif

Dans toute intervention que nous faisons auprès des enfants, nous devons être un exemple. En d’autres termes, si nous nous impliquons dans une situation où nous cherchons à mettre fin à l’agressivité et à la violence, nous ne pouvons pas le faire en nous montrant agressifs ou violents.

Un adulte qui discute avec un enfant.

Rechercher le dialogue

Nous devons rechercher le dialogue, rester fermes et expliquer pourquoi ils ne doivent pas se battre. En même temps, les enfants doivent recevoir un soutien pour trouver une solution au conflit en agissant comme médiateurs. Cela ne signifie pas que nous allons résoudre le problème nous-mêmes, mais plutôt que nous allons chercher du temps, de l’espace et des efforts pour qu’ils puissent le faire. Quand c’est nous qui leur donnons la solution, le message que nous leur laissons est que les problèmes sont résolus par les autres.

Transmettre des valeurs

Il est très important que nous puissions transmettre des valeurs telles que le respect, la patience et le dialogue. C’est-à-dire que notre intervention exige que nous laissions un peu d’enseignement. Il s’agit de trouver des façons saines de discuter et d’établir des accords. Penser différemment ne doit pas se terminer par un combat. Commencer par travailler cette idée avec eux, c’est leur donner une clé pour l’avenir.

Connaître nos propres idées sur les bagarres entre enfants

Comme pour toute question parentale, il est très important d’apprendre à se connaître en tant qu’adultes afin d’identifier “ce qui est à nous” et ce qui est à l’enfant. Souvent, nos propres modèles et expériences pédagogiques nous empêchent de penser à d’autres alternatives et nous agissons simplement.

Si nous pensons que les laisser pleurer ou se débrouiller seuls les rend forts, notre réponse automatique peut toujours être de ne pas intervenir. Ici, nous courons le risque qu’il se produise le contraire de ce à quoi nous nous attendions. Qu’ils se sentent seuls, sans protection, en insécurité et pensent qu’ils ne peuvent pas compter sur nous.

C’est pourquoi la parentalité ne peut pas se produire sur le pilote automatique. En tant qu’adultes, nous devons être capables de savoir quand et comment intervenir selon les besoins des enfants. Il faut savoir s’adapter à la situation et à leur âge. Dans certains cas, il est prétentieux d’attendre d’eux qu’ils résolvent eux-mêmes leurs problèmes. Mais dans d’autres cas, il est essentiel de leur laisser l’espace nécessaire pour le faire.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi un enfant peut-il devenir violent ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Pourquoi un enfant peut-il devenir violent ?

Un environnement hostile est une condition qui prédispose un enfant à devenir violent. Quel est alors le rôle de l'adulte? etc...



  • Bilbao, Alvaro (2015) El cerebro del niño explicado a los padres.Plataforma Actual.
  • Piedrahita S., Laura Elvira, & Vinazco, Edna Lucía, & Martínez, Diego Andrés (2007). Significado de la violencia en niños de 6 a 12 años de una institución educativa perteneciente al sector oficial. Universitas Psychologica, 6(3),581-587.[fecha de Consulta 25 de Agosto de 2022]. ISSN: 1657-9267. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=64760310
  • Ares, M. S., & Bertella, M. A. (2015). Límites implementados por padres en la crianza de niños de 3 a 6 años. Avances En Psicología23(2), 203–221. https://doi.org/10.33539/avpsicol.2015.v23n2.163

Le contenu d'Être Parents est uniquement destiné à des fins éducatives et informatives. Il ne remplace à aucun moment le diagnostic, les conseils ou le traitement d'un professionnel. Si vous avez le moindre doute, il est conseillé de consulter un spécialiste de confiance.