Les avantages à long terme de l'amitié d'enfance

03 mars, 2020
L'amitié est l'un des plus grands cadeaux de la vie ; sans les éclats de rire, la compassion et l'aide de ses amis, la vie serait semblable à un désert. C'est pour cela que l'on vous conseille d'enseigner à votre enfant les valeurs de l'amitié dès son plus jeune âge.
 

Les avantages de l’amitié pendant l’enfance sont innombrables. Dans cet article, nous partons de l’idée que nous sommes des êtres sociables. En effet, cela signifie que nous vivons en communauté et que nous avons besoin d’une collaboration constante pour pouvoir nous développer pleinement.

L’amitié est un don, elle est liée à l’amour. En outre, c’est un type de relation qui existe chez de nombreux êtres vivants, que ce soit chez les êtres humains ou chez certains animaux. Il ne faut rien de spécial pour créer ce lien. En effet, il naît spontanément à partir d’intérêts, de valeurs, d’affinités en commun et de la confiance.

Si vous êtes d’accord avec ces principes, ne manquez pas l’analyse et les conseils concernant les avantages sur le long terme d’une amitié créée depuis l’enfance. Nous vous les présentons ci-dessous.

Les avantages à long terme de l’amitié d’enfance

Il est intéressant que les enfants apprennent à être sociables dès leur plus jeune âge et à établir des relations amicales avec leurs copains et leurs proches. Grâce a cela, ils pourront acquérir certaines compétences en grandissant. En effet, ils seront sans aucun doute en avance dans l’apprentissage de la coopération et du développement d’une communication adéquate.

L’intention d’entretenir des relations amicales, c’est-à-dire cordiales et coopératives avec les autres, se manifeste chez les êtres humains dès l’âge de deux ans. Les enfants ont instinctivement un lien inné d’empathie envers leurs parents. Cependant, ce n’est qu’à partir de la deuxième année de leur vie qu’ils commencent à avoir de l’intérêt pour se mettre en relation avec les autres.

 
fillettes souriant sans préjugé

Toutefois, c’est à partir de l’âge de 6 ans, qui coïncide avec leurs premières années d’école, que les enfants parleront du concept de « meilleur ami ». La notion de meilleur ami découle de la collaboration et de la proximité qu’ils ont avec leurs camarades durant les activités scolaires et les moments de jeux.

Voici quelques avantages évidents que les enfants trouvent quand ils jouent avec leurs amis :

  • Ils deviennent plus extravertis.
  • Les enfants renforcent leur estime de soi.
  • Ils apprennent à partager, à coopérer et à contrôler leur caractère. Cela se fait sur la base d’une relation de respect avec leur ami.

« Celui qui a un véritable ami peut dire qu’il a deux âmes ».
-Arturo Graf-

Favoriser l’amitié et les relations sociales pendant l’enfance

Les enfants ont sans aucun doute une imagination très fertile. Grâce à elle, ils parviennent à s’amuser même lorsqu’ils sont seuls. Avoir des amis pour les distraire est un avantage, mais pas un but en soi.

Lorsque les enfants ont des amis, et généralement ils en ont plus d’un, ils apprennent certains comportements de la vie en société. En effet, cela est important car ils devront y faire appel plus tard une fois l’âge adulte atteint.

 

Il s’agit notamment du leadership et du positionnement au sein d’un groupe. Mais aussi, de la solidarité, de la compréhension des différences et d’une saine intégration dans le cadre de la diversité. C’est pourquoi il est important que les parents contribuent à favoriser l’amitié et les relations sociales chez les enfants.

Cependant, vous vous demandez peut-être comment les parents peuvent aider leurs enfants à avoir des relations plus nombreuses mais aussi de qualité avec leurs copains. Voici quelques conseils que vous pouvez suivre :

  • Commencez par parler à votre enfant de l’amitié. Expliquez-lui son importance, combien de temps elle peut durer, et les nombreux avantages et joies qu’elle peut apporter dans la vie.
  • Lorsque votre enfant vous parle de ses amis, écoutez-le et donnez-lui des conseils. Soyez un guide pour lui et encouragez-le à être compréhensif et coopératif avec ses copains.
  • Encouragez-le à passer du temps de qualité avec ses amis. Vous pouvez organiser des après-midi jeux à la maison ou dans un parc en compagnie de ses amis. Cela leur permettra de se retrouver plus souvent entre copains. En outre, le partage renforcera généralement le lien entre eux.
  • Aidez-le à résoudre les conflits ou les disputes qui peuvent survenir. Vous pouvez profiter de l’occasion pour lui enseigner d’autres concepts et valeurs, tels que le pardon et la compassion.
enfants qui pratiquent la tolérance, le respect et l'amitié
 

Sensibilisez votre enfant et parlez lui des aspects négatifs de l’intimidation et de l’exclusion.

Finalement, lorsque l’on parle aux enfants d’amitié et de camaraderie avec les autres enfants, il est certainement nécessaire d’aborder la question du rejet, de l’exclusion et du harcèlement. En effet, n’oublions pas que de nombreux enfants et adolescents en sont aujourd’hui victimes.

Ce sujet est assez douloureux mais nous devons alerter nos enfants sur les dommages émotionnels et psychologiques qui en découlent. En effet, il faut leur expliquer les conséquences de l’exclusion et les émotions que peuvent ressentir les autres lorsqu’ils se sentent attaqués et rejetés. En outre, il est important qu’ils sachent aussi comment ils peuvent eux-même y faire face s’ils y sont confrontés.

 
  • Arias Martínez, B. y Fuertes Zurita, J. (1999). Competencia social y solución de problemas sociales en niños de educación infantil: un estudio obser- vacional. Mente y Conducta en situación educativa. Revista electrónica del Departamento de Psicología. Universidad de Valladolid, 1, (1), 1-40.
  • Bandura, A. y Walters, R. (1974). Aprendizaje social y desarrollo de la personalidad. Madrid: Alianza.
  • Lacunza, A. B., & de González, N. C. (2011). Las habilidades sociales en niños y adolescentes. Su importancia en la prevención de trastornos psicopatológicos. Fundamentos en humanidades, 12(23), 159-182. https://www.redalyc.org/pdf/184/18424417009.pdf
  • Michelson, L., Sugai, D., Wood, R. y Kazdin, A. (1987). Las habilidades so- ciales en la infancia: Evaluación y tratamiento. Barcelona: Martínez Roca.
  • Ovejero Bernal, A. (1998). Las habilidades sociales y su entrenamiento en el ámbito escolar. En F. Gil y J. León (comp.) Habilidades sociales. Teoría, investigación e intervención (pp. 169-185). Madrid: Síntesis Psicológica.