L'erreur d'aider les enfants quand ils n'en ont pas besoin

Aider votre enfant quand il n'en a pas besoin ne lui facilite pas la vie. Au contraire, cela le prive de précieuses opportunités d'apprendre. Nous vous disons les dangers de cette tendance.
L'erreur d'aider les enfants quand ils n'en ont pas besoin

Dernière mise à jour : 05 octobre, 2022

En général, les dernières générations de parents sont plus conscientes et sensibles à la parentalité. Ils cherchent à offrir une éducation de qualité et à créer un climat émotionnel positif pour leurs enfants à mesure qu’ils grandissent. Cependant, cela est parfois confondu avec la permissivité, l’absence de limites et la surprotection, ce qui entraîne de graves conséquences. Pour que cela n’arrive pas chez vous, nous voulons aujourd’hui vous parler de l’erreur d’aider les enfants quand ils n’en ont pas besoin.

Vous avez peut-être vu des vidéos, lu des articles ou écouté des conférences sur les styles parentaux qui encouragent l’autonomie. Dans ceux-ci, des enfants dès l’âge de deux ans s’habillent, mangent seuls, se brossent les dents et participent même aux tâches ménagères. Pour certains parents, cela provoque admiration et surprise, tandis que pour d’autres, cela suscite de la pitié envers l’enfant. Pourquoi lui confier tant de responsabilités si tôt ?

Cependant, de nombreux parents cherchent à faciliter au maximum la vie de leurs tout-petits. En faisant cela, ils pensent qu’ils les libèrent de lourdes tâches et leur permettent de profiter davantage de leur enfance. Or, cela peut être une grave erreur.

La tendance qui consiste à aider les enfants quand ils n’en ont pas besoin

Nous savons que la tendance à aider les enfants quand ils n’en ont pas besoin ne part que de bonnes intentions. Ces parents veulent seulement prouver leur amour pour leurs enfants à travers ces actes. De plus, ils cherchent à alléger leurs fardeaux quotidiens et à les faire se sentir aimés et soutenus.

Cependant, il est essentiel de rappeler que la parentalité doit être une préparation à la vie. Il s’agit d’une période au cours de laquelle les enfants peuvent apprendre, dans un environnement sûr, ce dont ils auront besoin pour être des personnes fonctionnelles et indépendantes. Ainsi, si nous faisons tout pour eux, nous les privons de ces opportunités. Et lorsqu’ils devront affronter le monde, ils n’auront pas les outils pour le faire. Toute aide inutile appauvrit celui qui la reçoit. C’est pour cela que nous allons vous expliquer pourquoi vous devriez laisser vos enfants se débrouiller lorsque cela est possible.

Les tout-petits aiment se sentir productifs et contribuer à la vie de famille. Par conséquent, leur confier des tâches légères ou les laisser participer lorsqu’ils en manifestent l’intérêt est une bonne option.

Les enfants veulent se sentir utiles

Dès leur plus jeune âge, les enfants montrent un intérêt à faire des choses par eux-mêmes, comme verser de l’eau, nous aider à cuisiner ou mettre des pinces à linge sur le séchoir. Ils aiment se sentir utiles, productifs et indépendants et aiment participer à ces tâches quotidiennes au sein d’une équipe.

Quand les adultes font tout pour eux, ces moments disparaissent. Ainsi, les petits deviennent des sortes de princes ou de princesses et les parents, leurs laquais. De cette façon, les enfants perdent la possibilité de sentir qu’ils contribuent à la vie familiale, que leurs tâches sont nécessaires, appréciées et reconnues. En ne réalisant pas des tâches quotidiennes, ils se limitent à avoir un rôle passif.

Ils ont besoin de pratiquer

Avoir confiance en soi et en ses propres compétences et capacités est essentiel pour affronter la vie. Cependant, pour développer cette confiance, les enfants doivent pratiquer, faire des erreurs et apprendre de ces dernières dans un environnement sûr comme à la maison. En faisant tout pour votre enfant, vous le privez de cette possibilité d’améliorer et de développer son estime de soi.

Un enfant qui a connu des défis, qui a été autorisé à faire des erreurs et qui a été encouragé à continuer sera mieux préparé à relever de nouveaux défis par lui-même. En revanche, le petit qui n’a jamais eu besoin de passer par ce processus n’aura pas les outils nécessaires quand il en aura besoin.

Ils doivent se faire confiance

Les enfants doivent apprendre à se faire confiance, ce qui se construit sur la base de leurs propres réalisations. Si les adultes leur facilitent tout, ils les font se sentir faibles et dépendants.

L’un des cadeaux les plus précieux que les parents puissent offrir à leurs enfants est de les aider à développer la confiance en soi, car ce sera la clé qui leur permettra d’avancer et de s’adapter dans n’importe quel environnement et contexte. Or, cette confiance ne se construit pas sur des éloges vides mais sur de vraies réalisations. L’enfant a besoin de voir qu’il peut le faire et de se le prouver pour gagner en confiance.

Pour cette raison, aider les enfants quand ils n’en ont pas besoin leur donne l’impression qu’on ne leur fait pas confiance. Nous leur transmettons ainsi l’idée que nous les considérons faibles et incapables, chose qu’ils finissent par croire. Ainsi, ils peuvent se transformer en personnes dépendantes qui ont besoin de nous pour tout et n’osent pas essayer par elles-mêmes.

Ils doivent apprendre à tolérer la frustration

Enfin, en faisant des choses par eux-mêmes, les enfants apprennent non seulement cette compétence particulière mais aussi la valeur de l’effort et la capacité de tolérer la frustration. Si leurs parents sont toujours là pour résoudre leurs problèmes et leurs besoins, ils n’exercent pas cette capacité. Par conséquent, ils peuvent se frustrer trop facilement plus tard, avoir tendance à abandonner et à ne pas persévérer. De plus, ils sont susceptibles de se sentir extrêmement mal à l’aise lorsqu’on leur refuse quelque chose ou lorsque quelque chose ne se passe pas comme prévu.

Aider les enfants quand ils n’en ont pas besoin nuit à leur développement

Pour conclure, même si nous voulons faciliter la vie des enfants, il est important de rappeler que nous ne serons pas toujours à leurs côtés : il faut donc qu’ils sachent se débrouiller seuls. Le travail des parents est de faciliter ces opportunités d’apprentissage en attribuant des responsabilités et des défis en fonction de l’âge et des capacités de l’enfant. Votre tâche est de modéliser les compétences, de les accompagner dans les revers et de les encourager à réessayer.

Un enfant qui apprend dès son plus jeune âge à être autonome, à avoir confiance en lui et à relever des défis connaîtra beaucoup plus de succès et de bonheur par la suite. Les s urprotéger revient à freiner leur développement et condamner les plus petits à toujours avoir besoin d’aide. Il faut donc, dans la mesure du possible, favoriser leur indépendance.

Cela pourrait vous intéresser ...
9 dangers de la surprotection
Être parents
Lisez-le dans Être parents
9 dangers de la surprotection

S'inquiéter pour la sécurité de nos enfants et prévenir n'importe quel risque. Lisez cet article pour connaître les conséquences de la surprotectio...



  • Kamii, C., & López, P. (1982). La autonomía como objetivo de la educación: implicaciones de la teoría de Piaget. Infancia y aprendizaje5(18), 3-32.
  • Ramos, J. L., Arranz, P., Hernández-Navarro, F., Ulla, S., & Bitencourt, E. R. (2003). La sobreprotección como un factor de riesgo en la reducción de la autoestima en niños con hemofilia. Psiquis: Revista de psiquiatría, psicología médica y psicosomática24(4), 37-42.