L’envie chez les enfants : les causes et comment la faire disparaître

· 19 mars 2018
Envers le frère ou la soeur, un ami ou un camarade de classe. Pour les amitiés, les notes ou les jouets. L'envie chez les enfants peut avoir différents destinataires et raisons. Une chose est certaine : c'est un sentiment qui n'est pas du tout constructif.

L’envie est un sentiment négatif qui appauvrit l’âme de la personne qui la ressent. Chez les adultes, elle est généralement liée à des problèmes monétaires, au travail et même romantiques. Maintenant, qu’est-ce qui peut motiver l’envie chez les enfants ? Nous allons le voir ci-dessous.

Basé sur la définition du dictionnaire, nous considérons l’envie comme le sentiment de tristesse ou de regret face à la propriété des autres ou le désir de quelque chose que l’on ne possède pas. Bien que les gens aient recours à différentes croyances et superstitions (comme les formalités administratives classiques) pour éviter d’être envahis par leur propre envie ou affectés par d’autres, il est très courant qu’ils soient là.

C’est un sentiment pratiquement universel. Quoi que l’on fasse, à un moment donné dans votre vie, on sentira l’envie. Car c’est, en effet, une réaction appropriée de l’interaction sociale.

Bien souvent, cela n’a rien à voir avec le manque de quelque chose. Au contraire, les personnes envieuses sont souvent celles qui se trouvent dans une position favorable par rapport aux autres. Même ainsi, elles sont dérangées par le bonheur, les biens matériels ou même les opportunités qui se présentent aux autres.

L’envie chez les enfants : quelle en est la cause?

Chez les plus petits, l’origine de l’envie peut se manifester à partir de paramètres qui leur sont importants. Ceux-ci peuvent être :

  • Des notes
  • Des jouets ou autres produits similaires
  • Le nombre d’amis.
  • Les caractéristiques physiques (être plus grand, maigre, fort, etc.)
  • L’attention des personnes plus âgées (parents et enseignants, principalement)
L'envie peut se manifester très tôt chez les enfants.

Comme nous l’avons dit précédemment, l’envie chez les enfants, comme chez les adultes, n’est pas toujours liée au «ne pas avoir». Il y a beaucoup de cas d’enfants qui ont pratiquement tout ce qu’ils veulent. Et pourtant, quand ils voient qu’un ami achète quelque chose qu’ils aiment, ils l’envient immédiatement et le veulent aussi.

Une des explications de ce sentiment pourrait être qu’ils ne sont pas habitués à cette situation de «désavantage». C’est le moins qu’on puisse dire. C’est-à-dire, c’était toujours eux qui avaient « ça » que les autres voulaient. Quand la tendance est inversée, ça ne les amuse pas du tout.

« Les gens envieux sont dérangés par le bonheur, les biens matériels ou même les opportunités qui sont présentées aux autres ».

Que faire quand un enfant ressent de l’envie ?

Au-delà de la cause spécifique qui engendre ce sentiment, il existe aussi un certain manque de confiance, d’affection ou d’estime de soi qui doit être pris en compte.

En d’autres termes, l’enfant veut assimiler ou battre constamment les autres parce qu’il croit que s’il ne le fait pas, il sera moins écouté, aimé ou valorisé.

Nous vous proposons ci-dessous quelques pratiques qui peuvent être réalisées afin d’éradiquer ce ressentiment:

Ne pas le comparer avec d’autres enfants

Les comparaisons sont toujours odieuses. Dire « Pourquoi n’es-tu pas comme Pierre, qui a de bonnes notes ? ou « Pourquoi tu n’es pas fort comme Jean  ? ». La dernière chose que vous accomplirez est de motiver l’enfant à s’améliorer. Tout au contraire, vous créez en lui un esprit de concurrence malsaine.

Donc, ce que vous devriez faire, c’est créer des objectifs réalistes basés sur lui-même. Autrement dit, ils peuvent être atteints à court ou moyen terme, pour le garder excité. De cette façon, au lieu d’être meilleur que quelqu’un, vous le conduisez à être la meilleure version de lui-même.

« L’envie doit toujours être une impulsion à l’auto-amélioration et ne doit jamais signifier un désir que l’autre aille mal ».

Lui donner de l’attention et de l’affection

Peu de choses sont plus importantes dans l’enfance que d’être pris en compte. Le degré d’attention, de compréhension et de respect qu’un enfant reçoit ne doit pas être basé sur ses notes, sa performance athlétique ou tout autre type de mesure.

Faites en sorte que votre enfant se sente protagoniste de votre vie, peu importe les circonstances. Ainsi, l’envie ne le saisira pas quand son frère ou un ami possédera quelque chose qu’il n’a pas. Ainsi, l’affection de ses parents suffira.

L'envie peut aussi dériver d'un manque d'affection.

Parler de l’envie avec lui

Ici, nous ne nous contentons pas de vous parler de ses effets négatifs et de lui «interdire» de se sentir jaloux des autres. En fait, l’envie chez les enfants peut être canalisée de manière positive.

Comment le faire ? Essayez d’encourager une concurrence saineC’est-à-dire, si un ami a de meilleures notes, il peut faire plus d’efforts pour améliorer les siennes. Si un autre enfant joue mieux au tennis, il peut lui demander de s’entraîner ensemble et donc de se dépasser ou même de participer à une compétition.

L’envie chez les enfants, dans le meilleur sens de l’expression, peut être un facteur important pour leur vie. Elle doit toujours être une impulsion à l’auto-amélioration et ne doit jamais signifier un désir de voir l’autre perdre.

Enfin, comme on le dit toujours, n’oublions pas que les enfants ne sont rien de plus que le reflet du comportement de leurs parents. Pour cette raison, évitez de faire des commentaires malveillants (surtout en sa présence) et favorisez en lui une vision bienveillante et compréhensive du progrès des autres.