L'énurésie à l'adolescence, un problème à fort impact émotionnel

Pour lutter contre l'énurésie nocturne à l'adolescence, il est important d'en parler avec vos enfants et de décider ensemble comment les aider.
L'énurésie à l'adolescence, un problème à fort impact émotionnel

Dernière mise à jour : 19 juin, 2022

Accompagner les enfants à se débarrasser des couches est souvent l’une des tâches de développement les plus difficiles. En effet, il ne s’agit pas seulement de leur enseigner des directives pour aller aux toilettes, mais de les accompagner dans le processus de contrôle de leurs sphincters afin qu’ils acquièrent une compétence cruciale pour le reste de leur vie. Cependant, il peut y avoir des hauts et des bas et ses résolutions ne sont pas toujours couronnées de succès. Pour cette raison, l’énurésie, ou perte involontaire d’urine, est un problème fréquent et sous-diagnostiqué, mais parfaitement traitable. Dans le cas des adolescents, la question implique d’autres facteurs particuliers. C’est pourquoi aujourd’hui nous vous donnerons quelques conseils pour faire face à l’énurésie à l’adolescence.

L’énurésie à l’adolescence, un problème à fort impact émotionnel

Lorsque nous parlons d’énurésie, nous nous référons à cette situation de perte de contrôle des sphincters, qui se traduit par la perte involontaire d’urine. Cette condition doit être distinguée de l’incontinence urinaire, qui survient pendant la journée, tandis que l’énurésie est nocturne. Une autre information importante est qu’elle est considérée comme pathologique lorsqu’elle persiste au-delà de 5 ans ou réapparaît après une période de contrôle d’au moins 6 mois.

En général, l’énurésie est un problème typique de l’enfance, mais cela ne signifie pas qu’elle ne persiste pas au-delà de cet âge. On estime qu’entre 1 et 3 % du temps elle demeure à l’adolescence ou à l’âge adulte (si elle n’est pas traitée à temps).

À l’adolescence, la plupart des cas sont une énurésie secondaire. C’est-à-dire une perte d’urine qui réapparaît après 6 mois ou plus de contrôle sphinctérien nocturne.

Comme vous pouvez l’imaginer, l’énurésie est une condition avec un grand impact émotionnel. Elle cause effectivement de la honte et de l’inconfort à ceux qui en souffrent.

Enfant souffrant d'énurésie nocturne.

Que faire contre l’énurésie nocturne à l’adolescence?

Tout d’abord, si vous soupçonnez que votre enfant fait pipi au lit, allez lui parler. Peut-être qu’il ne vous en a pas parlé par gêne. Mais il est important de pouvoir y prêter attention pour trouver une solution. Il est crucial d’apporter soutien et sécurité au jeune pour qu’il sache que c’est quelque chose de temporaire qui a une solution.

Ensuite, vous devez faire attention aux signes de l’environnement, pour observer ce qui peut arriver à votre enfant adolescent. Demandez-lui également et créez un espace de dialogue. Souvent, l’énurésie nocturne à l’adolescence est déclenchée par le stress. Il est donc optimal de comprendre les émotions de votre enfant, puisqu’il s’agit d’une étape pleine de ses propres défis.

En revanche, il est primordial de ne pas différer la consultation de professionnels et de penser à une double intervention : médicale et psychologique. Dans de nombreux cas, l’énurésie est la conséquence d’une mauvaise apparence physique ou fonctionnelle, mais c’est aussi une comorbidité d’autres troubles du développement. Par exemple, le trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH), le stress post-traumatique, les maladies de la vessie ou des reins, le diabète, entre autres. D’où l’importance de le diagnostiquer au bon moment et de l’orienter vers un traitement adéquat.

L’énurésie affecte l’estime de soi de la personne, car elle commence à croire qu’elle est incapable de réaliser ce que ses pairs dominent déjà. En ce sens, il est crucial de l’accompagner dans la démarche, de la soutenir, de lui rappeler que ce n’est pas quelque chose de volontaire, mais qu’il s’agit d’incontinence involontaire.

Enfin, il faut aussi savoir que l’énurésie nuit au repos nocturne et a donc un impact sur les performances scolaires de l’adolescent. Par conséquent, bien qu’il soit important de les encourager à poursuivre leurs études, nous pouvons également contribuer à réduire la pression que nous exerçons souvent pour obtenir des résultats.

mère réconforte sa fille sur le canapé

Lutter ensemble contre l’énurésie nocturne

Il est essentiel de ne pas sous-estimer les conséquences psychologiques que peut avoir l’énurésie nocturne. Même s’il s’agit d’un problème physique. Souvent, les spécialistes indiquent que les altérations psychologiques seront atténuées en résolvant l’énurésie. Mais ce n’est pas toujours le cas. Il ne faut pas négliger que la personne puisse continuer à ressentir de l’anxiété, de l’inconfort ou de l’angoisse de peur que l’événement ne se reproduise.

Le traitement de l’énurésie, quelle qu’en soit la cause, entraîne chez l’adolescent un impact émotionnel plus ou moins intense. Par conséquent, il est nécessaire que la famille puisse fournir tout le soutien possible. Souvent, il s’agit d’indiquer des directives précises et simples, comme éviter de trop boire pendant les heures de repos. En revanche, à d’autres occasions, il s’agit d’être un soutien fort à ladite initiative. Par exemple, éviter d’offrir à table une boisson sucrée qui incite le jeune à la consommer.

Enfin, en tant qu’adultes, nous devons être prêts à écouter les adolescents. Ainsi, lorsque nous prenons des mesures, nous devons tenir compte de ce qu’ils veulent faire et de ce qu’ils pensent du changement. Par exemple, au lieu de lui suggérer de ne pas aller dormir chez ses amis, demandez-lui s’il préfère le faire et convenez qu’il vous appellera s’il commence à se sentir nerveux. Les prendre en compte leur apportera une plus grande sécurité et nous permettra de les conseiller et de réfléchir ensemble.

Cela pourrait vous intéresser ...
Harcèlement scolaire: comment le détecter et le traiter ?
Être parents
Lisez-le dans Être parents
Harcèlement scolaire: comment le détecter et le traiter ?

Le harcèlement scolaire est une forme de violence psychologique, physique ou verbale entre pairs. Mais comment y faire face?



  • García, A. I. A. (2014). Intervención conductual en un caso de enuresis secundaria mixta. Revista de Psicología Clínica con Niños y Adolescentes1(1), 53-60.
  • Osorio, Álvaro Eduardo , & Fernández De Soto, Paola (2006). Enuresis y encopresis en adolescente de 12 años. Universitas Medica, 47(2),190-196.[fecha de Consulta 10 de Junio de 2022]. ISSN: 0041-9095. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=231018675010
  • López-Villalobos, J. A., López-Sánchez, M. V., María, J., Llano, A. D., Sánchez-Azón, M. I., & Miguel-De, N. ENURESIS EN LA INFANCIA Y ADOLESCENCIA: ANÁLISIS MULTIDIMENSIONAL.