L’embarras chez les enfants

2 avril 2019
L'embarras apparaît généralement chez les enfants lorsqu'ils apprennent à réagir à différentes situations. Le rôle des parents est vital pour leur apprendre à le surmonter petit à petit.

Existe-t-il une forme de démonstration prématurée de l’embarras chez les enfants ? La honte est considérée comme une émotion sélective. En fait, elle dépendra de la valeur et de la signification qu’un enfant va accorder à ses actes. Cette attribution dépend potentiellement de l’environnement social et de l’environnement culturel.

L’embarras est considéré comme une émotion morale universelle. Il est le résultat du manque de confort associé à la réalisation d’un acte. Il peut donc être dû à la frustration ou au manque de conformité vis-à-vis des attentes de l’environnement.

Quand l’embarras commence-t-il à se faire sentir chez les tous-petits ?

Dès le début de la vie et pendant une période de 2 ans, l’enfant établit des communications verbales ou non verbales avec son environnement. A partir de cet âge, l’embarras fait son apparition chez les tous-petits. En fait, ils commencent à comprendre le sens du ridicule.

Parfois, l’enfant souhaite être indépendant et il n’y parvient pas. Il développe alors une sorte de frustration qui se transforme en embarras. Il comprend en fait qu’il est encore dépendant des autres et qu’il ne se suffit pas à lui-même.

En fait, il est clair que certains enfants sont prédisposés à l’embarras et que certains y seront donc plus sensibles que d’autres. Mais le rôle des parents et des personnes qui prennent soin des enfants est crucial dans le développement et le maintien ou non de l’embarras.

Bien que cette émotion semble être totalement négative, l’embarras chez les enfants peut les aider à s’adapter aux exigences de la société.

enfant timide

Comment l’embarras se manifeste-t-il chez les enfants ?

Lorsqu’un enfant ressent de l’embarras, cela peut se manifester physiquement. De nombreux enfants se mettent à rougir et prennent l’habitude de marcher la tête basse et de s’isoler. Parfois, des rires incontrôlés leur permettent de soulager la tension provoquée par l’épisode gênant.

Quelles sont les conséquences émotionnelles de l’embarras chez les enfants ?

« Une fois que l’épisode gênant a eu lieu, d’autres émotions peuvent prendre le contrôle de l’enfant. »

La colère est un exemple de ces émotions. Elle est communément éprouvée après avoir souffert de la honte à la suite d’un événement particulier. Les enfants peuvent alors être motivés par la colère et avoir envie de se venger.

L’objectif sera d’agresser la personne responsable de l’épisode honteux. Cela peut être la conséquence d’une forme quelconque de maltraitante physique et psychologique.

Une autre émotion directement dérivée de l’embarras est l’impuissance. Elle se manifeste après l’événement gênant lorsqu’aucune marche arrière n’est possible pour résoudre le problème. Les enfants se sentent alors impuissants et abandonnés.

Situations courantes dans lesquelles l’embarras se manifeste chez les enfants

L’embarras est quelque chose de commun chez les enfants. C’est normal car ils se trouvent dans une période d’adaptation à différentes situations sociales. Leur manque d’expérience les pousse à se tromper et par conséquent à ressentir de la honte.

Ci-dessous, vous découvrirez une liste de certaines situations courantes dans lesquelles l’embarras se manifeste chez les enfants :

  • Lorsqu’ils tentent de faire quelque chose et qu’ils n’y parviennent pas alors que plusieurs personnes sont en train de les observer.
  • Lorsqu’ils doivent s’exprimer publiquement devant des personnes inconnues.
  • Ou lorsqu’ils sont l’objet d’une discussion qui les ridiculise.
  • Lorsqu’ils sont obligés de faire des démonstrations de leurs compétences.
  • Lorsqu’ils commettent des erreurs en mangeant.
  • Enfin, lorsqu’ils ont des difficultés avec l’acquisition de la propreté.

Comment aider les enfants à surmonter l’embarras ?

En appliquant les conseils suivants, les parents pourront aider leurs enfants à surmonter avec facilité les épisodes embarrassants.

En revanche, il faut avoir à l’esprit le fait que l’embarras ne disparaîtra pas. Il changera de forme et se manifestera plus ou moins intensément au cours de la vie. Apprendre à le surmonter est un outil précieux.

comment surmonter l'embarras

Servir d’exemple

Les parents doivent prouver à leurs enfants que le fait de ressentir de la honte est quelque chose qui peut arriver à tout le monde, même aux adultes. Se montrer calmes et compréhensifs dans une situation embarrassante leur permettra d’en faire de même lorsqu’ils rencontreront une simulation similaire.

Eviter de forcer un enfant à faire quelque chose qu’il ne souhaite pas faire

Une pratique fréquente des parents consiste à obliger les enfants à réaliser des actions qu’ils ne souhaitent pas. L’un des exemples les plus courants fait référence au fait de forcer un enfant à donner un bisou ou à embrasser une personne inconnue.

Après cela, les enfants se sentent généralement honteux. Il est recommandé de leur inculquer les bonnes manières mais il ne l’est pas de les forcer à aimer les gens.

Respecter leurs émotions

Il est primordial d’éviter à tout prix que l’enfant soit le centre des moqueries alors qu’il est dans l’embarras. Les parents doivent orienter leurs enfants qu’ils soient extravertis ou introvertis. Ils doivent leur tenir compagnie à chaque événement social au cours duquel ils pourraient se sentir honteux.

Il est très important de montrer aux enfants qu’ils peuvent compter sur le soutien de leurs parents et de leur prouver que leurs émotions sont valorisées.