Clés pour enseigner les compétences sociales aux enfants

· 25 mars 2019
De nombreux parents et tuteurs se demandent si les compétences sociales sont le résultat d'un apprentissage inné. Sont-elles le résultat du talent des petits ou peuvent-elles s'enseigner et s'apprendre comme c'est le cas des autres valeurs ? Il a été prouvé que l'habileté sociale s'inculque aux enfants, même les plus introvertis.

Enseigner les compétences sociales aux enfants favorise l’équilibre émotionnel et la bonne résolution des conflits. Les bases de ces compétences sont l’empathie et la positivité, enracinées dans un amour propre profond. L’habileté sociale peut s’acquérir et s’améliorer avec l’aide des professeurs et des personnes en charge des enfants.

Dans la pratique, le premier pas effectué par les parents et les éducateurs pour enseigner les compétences sociales aux enfants est l’application des compétences en question. En tant qu’adulte et à mesure que vous parcourez cet article, remettez en question la relation que vous établissez personnellement avec votre environnement.

En quoi consiste l’enseignement des compétences sociales aux enfants ?

Au sein du foyer mais également dans les domaines où l’on travaille avec des groupes d’enfants, nous pouvons observer différents moyens de s’adapter et de s’engager. Il est important de prendre quelques minutes par jour pour penser aux compétences nécessaires afin de s’engager dans la société.

Cela permettra à l’enseignement des compétences sociales aux enfants de se convertir en une forme d’apprentissage réellement significative.

1. Que sont les compétences sociales et pourquoi en avons-nous besoin ?

L’analyse du sens de ces compétences pour la vie en société est un bon moyen d’introduire les enfants à la question. En fonction de l’âge des enfants, ce pas peut être fait au travers de jeux, de contes, d’un film ou de lecture s’il s’agit de pré-adolescents.

2. Choisir une compétence sociale à la fois

Il n’est pas conseillé de traiter tout un arsenal de compétences dès le début. L’idéal est de sélectionner une compétence et de mettre en place des activités permettant de la développer.

Un bon exemple pourrait être de passer une semaine à réfléchir à la signification du partage mutuel. Intensifier la réflexion et permettre aux enfants de trouver des moyens personnels de développer chaque aspect.

3. Réflexions profondes sur chaque compétence

Il existe différentes manières d’enseigner les compétences sociales aux enfants. La clé est la suivante : ils doivent réfléchir personnellement et exprimer leurs opinions sans freins. Un bon exercice est de construire un tableau à deux colonnes : l’une pour chaque compétence et l’autre pour les exemples pratiques proposés par les enfants.

créer des liens avec d'autres enfants

4. Transférer les notions acquises au plan pratique

La pratique doit toujours être effectuée par le biais d’activités et de jeux adaptés à la tranche d’âge des enfants. La mise en pratique des notions apprises est le meilleur moyen de consolider les compétences sociales. Les pièces de théâtre et les jeux de question-réponse sont des ressources excellentes pour faire cela.

5. Pause et réflexion

En prenant du repos suite à l’assimilation d’une compétence sociale, on se donne le temps de la mettre en pratique. En étant ensuite à nouveau confronté aux différentes compétences, on initiera une réflexion au sujet de la manière avec laquelle chacune a été introduite.

Que cela se fasse de manière groupée ou individuelle, il est important d’inviter les enfants à s’auto-examiner. Les compétences sociales complexes, telles que la capacité à négocier, sont très positives dans le développement de la sociabilité de nos enfants, et ce au sein même des écoles.

Image de soi positive et positivité

Un autre aspect associé à l’enseignement des compétences sociales aux enfants fait référence à l’image qu’ils construisent d’eux-mêmes. Chaque enfant doit savoir se valoriser, s’aimer et défendre ses droits et intérêts personnels.

Lorsque l’on s’interroge sur la manière d’enseigner l’amour propre, la réponse la plus appropriée pourrait être la suivante : « Etre le meilleur modèle à suivre possible ». Il faut également garder à l’esprit les points suivants :

  • Ne pas comparer les enfants entre eux.
  • Leur offrir du temps de qualité.
  • Offrir des scénarios différents leur permettant de s’engager.
  • Motiver leur autonomie et reconnaître leurs efforts et réussites.

La positivité mentionnée fait référence au principe éthique impliquant de défendre et de faire valoir les droits personnels et de reconnaître ceux d’autrui. Généralement, les petits font valoir leurs droits en ayant recours aux cris afin d’effrayer leur adversaire.

activités en groupe

Le principe de positivité ainsi que l’image de soi sont un sujet de réflexion dans l’acquisition de chaque compétence. La maîtrise personnelle des émotions, la résolutions des conflits, la négociation ou la persuasion requièrent la mise en pratique de la positivité.

En conclusion, l’enseignement des compétences sociales aux enfants est également un défi pour les adultes. Commencer ce travail au sein même du foyer est donc le meilleur cadeau que nous puissions leur offrir.

Un dialogue respectueux, la motivation de l’autonomie et le travail affectueux sur les émotions sont certaines clés incontournables permettant à un enfant de développer son être social.