L'effet du cannabis sur les adolescents

13 novembre, 2020
Le cannabis peut affecter de façon très négative le développement cérébral des adolescents. Découvrez-en plus à ce sujet.

Beaucoup d’adolescents fument de la marijuana ou cannabis sans prendre en compte les effets qu’elle peut avoir sur leur cerveau en développement, à court ou à long terme.

Il est donc important que les parents y fassent attention pour pouvoir prévenir leurs enfants des dangers de la consommation de cette drogue. Le cannabis est le pire ennemi qui soit pour le cerveau adolescent.

Une étude publiée dans American Journal of Psychiatry montre que le cannabis, en réalité, peut avoir un impact plus négatif sur le développement cognitif des adolescents que l’alcool. Les résultats qu’elle démontre sont un signal d’avertissement pour les adolescents : la consommation régulière de marijuana, par exemple, pourrait avoir des effets durables dans leur cerveau.

Un adolescent avec du cannabis.

Étude sur l’effet du cannabis sur les adolescents

L’étude a originellement été conçue pour évaluer l’impact de l’alcool sur le développement cognitif des adolescents. Il y a dix ans, on savait beaucoup de choses sur l’alcool mais très peu sur le cannabis. Entre temps, on a réussi à découvrir plus de choses sur le cannabis et il est donc important de révéler les résultats.

On sait que l’alcool a un impact négatif sur le cerveau des adolescents mais l’impact négatif sur le développement cognitif à cause du cannabis est aussi notable. Il est donc essentiel de connaître toutes les données pour rester vigilant.

L’étude a adopté une approche de « macro-données » : 3826 adolescents ont été observés à partir de la seconde dans 31 écoles de la zone de Montréal, pendant quatre ans. Ces adolescents ont, chaque année, envoyé des rapports sur leur consommation d’alcool mais aussi de marijuana.

On leur faisait passer des tests pour évaluer leur mémoire de travail, leur raisonnement perceptif et leur inhibition. Ni les parents, ni les professeurs ne pouvaient connaître les résultats et les données et, ainsi, on assurait une totale confidentialité pour sauvegarder l’anonymat des adolescents.

Les adolescents qui consommaient plus de marijuana

Les adolescents de l’étude qui consommaient fréquemment du cannabis avaient des effets plus prononcés sur le plan cognitif que ceux qui ne consommaient que de l’alcool. Ceci doit être un avertissement pour ces jeunes qui consomment de la marijuana ou cannabis depuis un âge précoce.

Il est nécessaire que les adolescents évitent complétement la consommation de cannabis pour ne pas souffrir de ses conséquences à court et long terme au niveau du développement cérébral. Il existe en effet des risques évidents pour la santé, qui sont directement liés à la consommation de cannabis.

Fumer du cannabis : les conséquences

Comme vous l’avez compris, fumer du cannabis est dangereux pour la santé, mais certaines conséquences doivent tout particulièrement être prises en compte. De cette façon, vous pourrez en parler à votre ado pour qu’il puisse prendre les meilleures décisions et ne consomme pas ce type de drogues.

Ainsi, la consommation de drogues chez les adolescents augmente les risques suivants :

  • Problèmes intellectuels à long terme. Au fil du temps, les personnes qui consomment du cannabis peuvent avoir des altérations cognitives, des problèmes de mémoire et d’apprentissage. On a des souvenirs faux et on ne sait même pas différencier les souvenirs réels de ceux qui ne le sont pas.
  • La consommation habituelle de cannabis augmente le risque de souffrir de schizophrénie à l’âge adulte.
  • Comme si cela ne suffisait pas, fumer du cannabis crée une addiction et prédispose à prendre d’autres types de drogues encore plus dangereux, qui génèrent aussi une addiction. Une personne qui commence à consommer du cannabis aura plus de probabilités d’avoir d’autres dépendances à d’autres drogues. Cela veut dire qu’elle aura un trouble addictif difficile à contrôler.
  • Effets respiratoires. On note des problèmes respiratoires liés à la marijuana et au tabac que l’on utilise pour la création de joints. On pourrait même développer un cancer du poumon à cause de cette addiction.
  • Le cannabis augmente le risque de souffrir de troubles mentaux, comme l’anxiété et la dépression.
  • La personne qui en consomme aura plus de probabilités d’avoir des pathologies mentales difficiles à traiter si elle ne cesse pas, au préalable, de consommer du cannabis.
Une adolescente fume un joint.

Autres conséquences

En plus de toutes les conséquences mentionnées, on voit augmenter le risque de crise cardiaque, de problèmes avec la croissance infantile pendant et après la grossesse, et le développement du syndrome d’hyperémèse cannabinoïde (SHC) qui se caractérise par des cycles de nausées, vomissements et déshydratation intenses, qui peuvent requérir une attention médicale d’urgence.

Vous pensez que votre ado consomme du cannabis ?

Si vous croyez que votre ado consomme du cannabis, il est nécessaire que vous cherchiez une aide professionnelle. Les plans de traitement doivent être personnalisés pour aborder les schémas d’abus uniques de l’adolescent et n’importe quel problème médical, psychiatrique et social lié.

Les personnes avec des troubles par consommation de marijuana, et surtout les adolescents, souffrent souvent d’autres problèmes de santé mentale. Il est plus efficace d’aborder ce double diagnostic avec une intervention intégrée, qui permet à une personne d’être traitée aussi bien pour sa maladie mentale que pour son abus de substances.

Même si les programmes de traitement ambulatoires pour des patients peuvent convenir et permettront à votre enfant de rester à l’école, certains adolescents auront davantage besoin du traitement pour les patients hospitalisés.

Le traitement inclura probablement une thérapie cognitive et comportementale, un outil important qui identifie et change les attitudes et comportements de l’adolescent liés à l’abus de substances et à d’autres problèmes.

 

 

  • Kadden, R., Sampl, S. (2017) Terapia de estimulación motivacional y cognitivo-conductual para adolescentes adictos a Marihuana. Editorial: Desconocida.
  • Morin, J. F. G., Afzali, M. H., Bourque, J., Stewart, S. H., Séguin, J. R., O’Leary-Barrett, M., & Conrod, P. J. (2019). A population-based analysis of the relationship between substance use and adolescent cognitive development. American Journal of Psychiatry176(2), 98-106. https://ajp.psychiatryonline.org/doi/10.1176/appi.ajp.2018.18020202